Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

lundi 5 janvier 2009

La normale

J'ai aimé mon temps des Fêtes, mais aujourd'hui c'est le retour à la routine ; les deux prochains mois (surtout février) sont généralement les plus difficiles : le besoin de lumière se fait sentir de même que la fatigue engendrée par un hiver qui n'en finit pas.

dimanche 4 janvier 2009

Mélange

Aurélie est arrivée hier ; elle passera quelques jours avec nous. Un de ses cours prochains porte sur Saramago. Je pense qu'elle en a déjà lu un ou deux - c'est la celle de mes filles qui lit le plus. Nous ferons quelques librairies aujourd'hui pour dénicher les titres à son programme ; évidemment, je les ai tous, mais elle tient à les posséder ; après tout, il faut bien qu'elle me ressemble un petit peu !
* * *
Avec François, j'ai fait l'inventaire à la boutique. Il est temps qu'on passe commande car plusieurs de nos tablettes sont maintenant vides.
* * *
Je poursuis ma lecture de La faillite de l'enseignement. Payot a des opinions assez tranchées, et si l'on passe par-dessus certaines très « gars années trente » et qui font aujourd'hui sourire (ex. la meilleure éducation pour les filles serait celle les préparant à tenir maison), le livre a quelque mérite.

samedi 3 janvier 2009

Des règles

« Now to consult the rules of composition before making a picture is a little like consulting the law of gravitation before going for a walk. Such rules and laws are deduced from the accomplished fact ; they are the products of reflection... »
- Edward Weston. Réf.

vendredi 2 janvier 2009

La ménopause

Phrases essentielles à connaître :

J'ouvre la fenêtre, ma chérie.
Je ferme la fenêtre, ma chérie.
Bien sûr, ma chérie.
Je suis d'accord, ma chérie.
Très bien, ma chérie.
Oui, oui et oui ma chérie.

jeudi 1 janvier 2009

Bonne année !

Bonne année !

* * *

Je laisse tomber Blogger pour poursuivre mon aventure des Quotidienneries ici : je m'y sens plus à l'aise. Il y a une petite section DIVERS à droite contenant les 252 quotidienneries de 2008.

* * *

Pour 2009, je souhaite m'apprendre à photographier correctement. J'ai un excellent appareil, un Nikon D50, et je m'en sers en véritable niochon. Photographier apprend à voir ; je dois apprendre à voir. Si je réussis moindrement, je me propose de réaliser une série sur Ubuntu ... et éventuellement Bon Gars. Si, si, nous aurons un second Greyhound dans quelques mois.

* * *

J'ai commencé à lire La Faillite de l'enseignement de Jules Payot. Vraiment très bien. J'en reparlerai.

mercredi 31 décembre 2008

Filtre Illusion

Quand on commence à jouer dans Gimp, on n'en finit plus.


Photo prise à Noël avec le filtre illusion.

samedi 27 décembre 2008

Bonne marche

Longue et agréable marche hier matin avec Ubuntu dans un sentier qui mène de Buckingham à Masson.

vendredi 26 décembre 2008

Deux photos de Noël



dimanche 21 décembre 2008

Jules Payot

[...] la tâche essentielle que doit se fixer une éducation c’est de lutter contre la légèreté d’esprit, contre l’orgueil, contre la paresse, contre les dogmatismes, quels qu’ils soient. L’œuvre capitale, mais difficile, consiste à s’efforcer de faire des esprits libres, capables de ne recevoir « aucune chose pour vraie qu’ils ne la connussent évidemment être telle » et scrupuleux en fait de preuves.
Jules Payot dans La faillite de l'enseignement, 1937. Un extrait ici.

J'ai commandé le livre !

lundi 8 décembre 2008

«MA» fille

vendredi 5 décembre 2008

20000 phrases sous la toile

Q. Votre collection Au fil de mes lectures vient de passer le cap des 20000 citations. Est-ce une étape importante pour vous ?
R. C'est l'occasion de faire un arrêt, de contempler mon travail. Et puis, n'est-ce pas intéressant de m'interviewer moi-même ?

Q. Décrivez-nous la genèse de votre site.
R. Mon amour des citations date de mon adolescence. C'est chez un bouquiniste que j'ai acheté le Petit Philosophe de Poche de Pomerand. Il s'agit d'une collection de citations relevées au fil des lectures de l'auteur. Cela m'a donné l'idée de faire de même. Je notais les citations sur des bristols. Puis, autour de 1980, j'ai commencé à les dactylographier. Quand le web a vu le jour, mon projet fut de les y déposer. J'ai appris le HTML. En septembre 1995, la première version du site voyait le jour. Le site est resté en HTML jusqu'en 2000 alors que les bases de données sur le web se démocratisaient. J'ai travaillé près de six mois à tout transférer sur MySql. Et c'est ainsi depuis février 2001,

Q. Le site existe donc depuis 1995 ?
R. Oui. Il faut se rappeler qu'à l'époque, le contenu francophone était très limité. Et les sites québécois étaient encore plus rares, évidemment. Le web me donnait l'opportunité de m'éditer moi-même, et de partager ma collection avec les internautes intéressés par un projet semblable. Je crois qu'en ce qui concerne les collections de citations en français toujours en activité, mon site est le plus ancien. Il est suivi de près par l'excellent projet Bribes de J.P. Morel.

Q. Vous lisez des livres dont vous retirez les phrases qui vous « frappent », c'est bien cela votre projet ?
R. Exactement. Cela veut dire que je suis seul maître à bord. Par exemple, je n'accepte jamais d'ajouter des citations envoyées par des lecteurs.

Q. Pourquoi ?
R. Ma collection est un reflet de ce que je suis. Elle est composée de mes choix. Et je tiens tout simplement à ce qu'il en demeure ainsi.

Q. Vous mettez à jour régulièrement votre collection.
R. Oui. Environ une fois pas mois. C'est assez simple. Il suffit de lire un livre, noter les lignes qui m'intéressent et les retranscrire dans la base de données. Cela demande une certaine habileté technique, une connaissance du HTML, du PHP et de MySql.

Q. Cela demande combien de temps ?
R. Hum, difficile de répondre précisément. J'estime que, sans compter le temps de lecture, l'ajout d'une centaine de citations demande trois à quatre heures de travail. Il faut les transcrire du livre, corriger les coquilles, les ajouter à la base de données, numériser les jacquettes, envoyer le tout sur le serveur web... Le plus gros du temps est mis dans la transcription fidèle et la correction, car j'ai automatisé tout le reste.

Q. Que pensent les gens qui vous entourent de votre site ?
R. C'est à eux qu'il faudrait poser la question. Bien des gens savent que j'ai une collection, mais je ne crois pas que ces personnes y portent une attention particulière. Pour eux, c'est sans doute vu comme une espèce de lubie, une maniaquerie.

Q. Décrivez-nous la ou les forces de votre site ?
R. Au fil de mes lectures n'est qu'un site rempli de phrases, c'est tout ! Le visiteur qui en cherche une pour ajouter à un article risque d'y trouver son bonheur. Tant mieux si mon site peut être utile.
Le site a cependant quelques forces. D'abord, toutes les citations sont correctement référencées : l'édition et la page où elles se trouvent sont toujours données. Notez aussi que le nom du traducteur est aussi toujours donné dans la référence. Les citations sont classées par auteur ce qui facilite la consultation et permet à une internaute qui s'y intéresse d'avoir un certain feeling de ses écrits. De plus, lorsque l'on choisit un auteur ou que l'on désire afficher le résultat d'une recherche par mot-clé, toutes les citations apparaissent sur la page : il n'y a pas cette fastidieuse page suivante au bas de chaque page rendant la navigation parfois interminable. L'historique des modifications (c'était une rubrique souvent présente dans les sites du début du web) est toujours consultable : cela permet de suivre la vie du site. Évidemment, j'ai ajouté un fil RSS. En toute subjectivité, rigueur dans le contenu, navigation intelligente, voilà les deux grandes caractéristiques de mon site.

Q. Ce serait un site parfait... ?
R. :-) Presque. La recherche par mot-clé est rapide, mais ce qui manque est une recherche par thème ; voilà un beau projet pour ma retraite !

Q. Dans l'immédiat, avez-vous des projets au regard de votre site ?
R. Oh, que si ! En voici un qui est en cours depuis déjà trois ans. Mettre sur le web le Citateur Dramatique de Léonard Gallois (1827). J'ai déjà transcrit les quelque 3700 citations du recueil. Mais Gallois a fait plusieurs erreurs que je suis en train de corriger en vérifiant dans le texte toutes les citations du recueil. Un travail d'archéologue. J'en ai déjà plus de 1700 de vérifier.
Depuis quelques mois, je tente de faire renaître les moralistes et maximistes complèment oubliés des 18e et 19e siècles. Leurs oeuvres, quoique difficiles à trouver, sont du domaine public. Je peux donc les manipuler à ma guise.
Puis, à plus long terme, je veux écrire une bibliographie commentée de recueils de citations françaises. J'en suis actuellement à la collection des références et l'examen et l'analyse de plusieurs oeuvres.

Q. Si je comprends bien, Au fil de ma lecture tient une grande place dans votre vie ?
R. C'est le projet personnel le plus important de ma vie. Celui pour lequel, ô vanité quand tu nous tiens, j'aimerais bien être reconnu un jour.

vendredi 28 novembre 2008

À l'école du Sacré-Coeur

Je suis en train de donner un petit aperçu de l'univers des blogues à des enseignants qui viennent tout juste de recevoir un portable !!!

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 >