Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

lundi 15 octobre 2012

Nostalgie

Ce matin, dans la voiture, j’écoutais Espace Musique, l’ex Chaîne Culturelle de R.-C. Je me demandais où étaient passés tous ces excellents animateurs qui faisaient tellement plaisir à entendre : Gilles Dupuis, Francine Moreau, Cynthia Dubois, André Vigeant, Carole Trahan...

jeudi 6 septembre 2012

Les réseaux

Twitter, c'est ma ville.
Le blogue, ma maison.
Facebook, la taverne.

mercredi 11 avril 2012

11 avril

Il me semble qu'on ne voit presque plus des conditions du genre :

« Pour remporter le prix, vous devrez d’abord répondre correctement à une question d’habileté mathématique. »

Peut-être est-ce tout simplement parce que je ne suis plus exposé à ce type de concours.



Dans Le Devoir de ce matin, je trouve un extraordinaire raisonnement d'une doctorante (c'est moi qui souligne) :

«J'ai deux choix comme prof. Ou je donne [une demi-session] de cours et j'évalue les élèves sur ça et je sacrifie la qualité du diplôme académique de Concordia, ou bien je leur dis de s'arranger en envoyant la matière par Internet et je fais une évaluation sur ça. Mais là, ça dévalorise l'enseignement en classe. On n'a plus besoin de profs. »

jeudi 22 mars 2012

22 mars

Aujourd'hui, sortie d'Angry Birds Space... J'en ai pour plusieurs heures à être scotché à mon Ipad !!!

Introduction à la programmation et à Scratch. Excellent cours universitaire. J'en profite pour saluer ces initiatives qui visent à rendre la connaissance librement accessible sur le web.

Sur La vie moderne point net, un billet fort intéressant qui décrit comment l'auteur a pourri le web. Ces supercheries littéraires ne sont pas nouvelles. Pensez, par exemple, à Paul Masson1 à la fin du 19e siècle. Enseigner l'esprit critique et enseigner aux élèves à penser par eux-mêmes ne sont pas une mince tâche. Les arnaqueurs utilisent des méthodes de plus en plus sophistiquées. À qui, vraiment, peut-on faire confiance ?
1 Et si le site que je vous hyperlie était fallacieux ? Vous y avez songé ?

Dans ce billet, vous trouverez une explication de la loi des signes en multiplication chez les entiers. Il s'agit là, à mon avis, d'une erreur didactique assez commune d'utiliser la pensée inductive pour amener l'élève à « découvrir » une règle mathématique.

mardi 20 mars 2012

20 mars

À la télé hier soir, la première de la 14e saison de Dancing with the Stars fut exceptionnelle. Les candidats ont tous fait un bon boulot. La saison promet !

J'ai aussi regardé la dernière de la deuxième saison de The Walking Dead. D'après moi, c'est sans doute, avec Battlestar Galactica, l'une des meilleures séries télévisées des dernières années. Le jeu des acteurs est extraordinaire, l'atmosphère est tendue, apocalyptique, les maquillages sont époustouflants. Ayant lu tous les Comics, j'ai apprécié fortement l'apparition soudaine de Michonne. La troisième saison, à l'automne, verra certainement nos amis se faufiler dans la «fameuse» prison.

Toujours hier soir, discussion intéressante sur Twitter. Le thème : la progression des apprentissages. Je crois que le MELS, en prescrivant le document, entre beaucoup trop dans la salle de classe. Si le ministère était resté sur sa première idée de seulement le suggérer, les enseignants auraient pu exercer leur jugement de l'utiliser ou non. Mais là, on les force à concevoir l'acquisition des connaissances comme une série d'éléments avec une hiérarchie stricte. Dans ma conception du développement d'une compétence, ce qu'on apprend, et quand on l'apprend, peuvent varier d'un élève à l'autre. Par exemple, dans un projet en mathématique, un élève qui développe sa compétence à résoudre des problèmes peut utiliser le plan cartésien, alors qu'un autre apprendrait la trigonométrie et un autre le concept des nombres entiers. L'important, ici, c'est résoudre des problèmes. Le rôle de l'enseignant est de créer des situations d'apprentissage riches et variées qui feront probablement émerger les besoins d'apprendre des concepts divers. Avec la progression des apprentissages, on force l'enseignant à enseigner des connaissances précises à tous les niveaux scolaires. Pour moi, cette approche classique (et, aux yeux de plusieurs, sécurisante) vient quelque peu en contradiction avec l'approche par compétences. Dans le programme de formation, l'ensemble des connaissances à couvrir est bien présent. Nul besoin de les hiérarchiser.

lundi 19 mars 2012

19 mars

« Le déterminisme est la seule manière de se représenter le monde. Et l'indéterminisme, la seule manière d'y exister. »

J'ai trouvé cette jolie citation de Paul Valery ici. Elle date de 1915.

Sur Images des mathématiques, lisez cet excellent billet d'Étienne Ghys intitulé Graphiques Frelatés. Cela démontre toute l'importance que l'école devait accorder aux mathématiques «citoyennes».

Sur Pictures of Math, un éclair en ralenti. Impressionnant.

lundi 12 mars 2012

Les cinq pourquoi

« When confronted with a problem, have you ever stopped and asked why five times ? »
– Taiichi Ohno

Bel article. La technique s'applique-t-elle en pédagogie ? Je dois y réfléchir...

Au Portugal

L’apprentissage de la programmation. http://bit.ly/Acm1Mx Mon article cité au Portugal sur EduScratch.
Nul n'est prophète...

La recherche web

Sur son blogue, Martine Peters a publié un billet sur la recherche web. Elle mentionne l'importance des opérateurs booléens. Je me suis permis le commentaire suivant :

Il faudrait que tu définisses rechercher « efficacement ».

Pour ma part, je connais bien les opérateurs et la recherche avancée, mais je ne m'en sers absolument jamais, car je trouve toujours sans.

Et quand je ne trouve pas… (ce qui est très rare), c’est que l’info est très très très bien enfouie (ou n’existe tout simplement pas sur le web.) Et, donc, opérateurs booléens ou pas, je n’arriverais pas plus à trouver.

Je ne connais AUCUN cas où la recherche en posant une question adéquate à Google n’a pas réussi là où les opérateurs ont trouvé ! Mais je suis preneur si tu as de tels exemples.

Conclusion : il ne faut pas perdre son temps à enseigner ces bidule ! Mieux vaut enseigner l’art de poser adéquatement à Google (ou autres) sa question.

jeudi 23 février 2012

23 février

J'avais raté ce reportage d'Une heure sur terre. Si jamais F. Legault prend le pouvoir et applique son idée ridicule de vouloir évaluer à la performance les enseignants de la province, on voit bien à quoi cela pourrait ressembler.

Le cinéma est un hymne au mensonge fondé sur la croyance que les êtres humains sont réductibles à une projection sur deux dimensions.
Bernard Arcand, Le mensonge, p.89, De la fin du mâle, de l'emballage et autres lieux communs, Éd. Boréal.

mercredi 22 février 2012

22 février

Les Caquistes, donnons-leur au moins ça, ont l'art de nous faire (sou)rire. De vrais petits comiques.

Depuis quelques jours, bataille de nombres sur le décrochage scolaire au Québec. Il faut savoir que la mathématique, jugée par le commun des mortels d'une objectivité sans faille, est aussi un outil de manipulation. Je crois qu'on devrait toujours afficher nos évaluations avec la méthode employée pour les obtenir. On préfère se lancer des nombres par la tête ; personne ne semble s'intéresser scientifiquement à leurs provenances. Si j'étais journaliste, je demanderais toujours de voir la technique mathématique utilisée, et je l'afficherais dans mon article. Pour l'instant, ce n'est que du bla-bla que certains récupèrent pour se faire un capital politique.
« Lisez, mais pensez ; et ne lisez pas si vous ne voulez pas penser en lisant, et penser après avoir lu. »
Alexandre Vinet, Choix de lectures, p. 23, Lausanne, 1843

mardi 21 février 2012

21 février

Sur Twitter, j'ai vu passer les termes « Vidéocapture d'écran » pour traduire Screencasting. Et pourquoi pas le néologisme : VIDÉCRANPTURE ? Ou peut-être, plus simplement, ÉCRANPTURE ?

Aussitôt que je termine la lecture d'un Thorarisson, j'entamerai Les demi-civilisés de Jean-Charles Harvey. Ce monsieur n'avait pas la langue dans sa poche. Ce livre m'a été prêté par Élaine.

Publication hier d'un long billet que je méditais depuis un bout de temps sur l'apprentissage de la programmation au primaire et au secondaire. Je trouve tant que cet apprentissage est cohérent avec l'esprit du programme de formation qu'il m'est difficile d'en parler en gardant un calme réservé. Mais j'ai fait un effort dans ce billet. Et puis, Marie (merci, merci, merci) m'a bien aidé à le peaufiner.

1 2 3 4 5 6 >