Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

mardi 30 septembre 2014

Collège/Compromis

Collège

Wellington, le vainqueur de Napoléon à Waterloo, visitait vers la fin de sa vie le collège où il avait été élevé, et en retrouvant les lieux bénis qui avaient abrité sa jeunesse, il s'écriait « C'est ici qu'a été gagnée la bataille de Waterloo. »


Note du transcripteur.
Cité par l'abbé Gibier dans Les objections contemporaines contre la religion, Deuxième série, 1904.
Un étudiant chinois fréquentant une université américaine, a écrit cette spirituelle boutade à ses parents :
« Ils ont, ici, un club athlétique qu'ils appellent université. Les jours qu'il pleut, les élèves étudient. »


Note du transcripteur.
Source inconnue.

Compromis

Gardons-nous du catholicisme dilué, à base de compromis, par lequel un si grand nombre, hélas! voudraient accorder le monde et la vertu, le Christ et Bélial!
Mgr Elie-A. Latulipe

Note du transcripteur.
Je n'ai pas trouvé la source de cette citation de Monseigneur Élie-Anicet Latulipe (1859-1922) ancien vicaire apostolique du Témiscamingue et premier évêque d'Haileybury.
Un coeur parfaitement droit n'admet pas plus d'accommodements en morale qu'une oreille juste n'en admet en musique.
De Lévis

Note du transcripteur.
Maximes.

Le Duc de Lévis n'a cependant pas mis le mot accommodement au pluriel.
Arrière ceux dont la bouche
Souffle le chaud et le froid.
La Fontaine

Note du transcripteur.
Le Satyre et le Passant.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Le plus grand

«Si l'on me demande quel est le plus grand de tous les hommes : Celui-là, dirai-je, qui est le meilleur. Et si l'on ajoute : Quel est le meilleur ? - Celui-là, répondrai-je, qui a le mieux mérité du genre humain.»
William Jones (1746-1794), rapporté par Le Magasin Pittoresque, 1851, p. 278.

lundi 29 septembre 2014

Vanité

Les hommes sont si vains, si faibles, que souvent l'envie de faire du bruit les fait avancer des chose dont ils ne possèdent pas la conviction; et après tout, je ne sais si un homme est jamais parfaitement sûr de ce qu'il pense réellement.
Chateaubriand, Essai historique, politique et moral sur les révolutions.

Einstein et l'imagination

Difficile puzzle car la forme des pièces joue d'immenses tours.



Eurographics : Einstein - Imagination

Colère

Colère

Ne fais rien dans la colère. Mettrais-tu à la voile pendant la tempête.
Euripide

Note du transcripteur.
Sous le thème «calme», Blanchard ne donne aucun nom d'auteur.
J'y écrivais :

La citation est de Robert Dodsley (1704-1764) dans Économie de la Vie Humaine, 1752. Il s'agit d'un ouvrage traduit en Français sur la traduction anglaise du Manuscrit Indien d'un ancien Britanie. On la trouve sous cette forme :
N'agis point dans la passion ; pourquoi veux-tu te mettre en mer pendant la tempête ?
Ne te permets rien dans la colère.
Sénèque

Note du transcripteur.
De la colère.
Lorsqu'on est porté à la colère, il faut en observer attentivement les effets sur ceux qui se livrent à la même passion.
Plutarque

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Il ne faut pas se mettre en colère contre les choses, parce que cela ne leur fait absolument rien.
Marc-Aurèle

Note du transcripteur.
Pensées.
On la retrouve parfois sous cette forme : «Il ne faut pas que nous nous irritions contre ls choses. Peu leur importe notre colère.»
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 28 septembre 2014

Coeur

Coeur

Avec beaucoup de coeur, vous aurez toujours assez d'esprit.
Meissonnier

Note du transcripteur.
La citation exacte est : «Ayez donc beaucoup de coeur, vous aurez toujours assez d'esprit.»

Il s'agit ici de Jean-Louis-Ernest Meissonier (un seul «n» !) On trouvera cette citation dans «Meissonier, ses souvenirs - ses entretiens» par M. O. Gréard (1897).

«De l''âme, de l''âme et encore de l''âme, voilà ce qu''il faut répéter à la jeunesse. Toute oeuvre d''art a pour objet l''expression d''un sentiment. Si vous n''éprouvez pas ce sentiment vous-même, comment pourriez-vous l''inspirer aux autres?... La grandeur des primitifs, c''est d''avoir su faire passer chez le spectateur l''émotion dont ils étaient pleins, émotion naïve, brutale, incorrecte, si l''on veut, mais tellement saisissante que nul n''a pu les égaler. Ayez donc beaucoup de coeur : vous aurez toujours assez d''esprit.» (p.59, op.cit)
Quand on aime, c'est le coeur qui juge.
Joubert

Note du transcripteur.
Carnets.
À coeur vaillant, rien d'impossible.
Jacques Coeur

Note du transcripteur.
Devise de Jacques Coeur (1395 - 1456) qui fut l'argentier de Charles VII.
L'esprit cherche et c'est le coeur qui trouve.
Georges Sand

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Le coeur n'a pas de rides.
Fenelon

Note du transcripteur.
Cette citation est parfois attribuée à Madame de Sévigné. Je n'ai pas trouvé la référence exacte.
L'esprit est toujours la dupe du coeur.
La Rochefoucauld Maximes

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et Maximes morales.
L'esprit s'épuise, mais le langage du coeur est intarissable.
Mme de Staël

Note du transcripteur.
Lettres (de M. De Chaulieu)
J'aime mieux être tourmenté par mon coeur que par mon esprit.
Montesquieu

Note du transcripteur.
Pensées diverses.
Ce n'est pas la tête qu'il faut porter haut, c'est le coeur
Chateaubriand

Note du transcripteur.
Mélanges politiques.
Les grandes pensées viennent du coeur.
Vauvenargues

Note du transcripteur.
Réflexions et maximes.
Rodrigue, as-tu du coeur?
Corneille Le Cid

Note du transcripteur.
Acte 1, sc. 6 (D. Diègue)
Quiconque ne sait pas souffrir n'a pas un grand coeur?
Fénelon Télémaque

Note du transcripteur.
Citation exacte : «Quiconque ne sait pas souffrir n'a point un grand coeur.»
Le coeur a des raisons que la raison ne connaît pas.
Pascal

Note du transcripteur.
Citation exacte tirée de ses PENSÉES : «Le coeur a ses raisons que la raison ne connaît point.»
Un coeur né pour servir sait mal comme on commande.
Corneille Pompée

Note du transcripteur.
Acte 4, sc. 2 (Cléopatre).
Dieu ne veut point d'un coeur où le monde domine.
Corneille Polyeucte

Note du transcripteur.
Acte 1, sc. 1 (Néarque).
Rien n'est indomptable comme le coeur de l'homme, et quand je le vois soumis, j'adore!
Bossuet

Note du transcripteur.
Cette sentence est partout notée ainsi : «Rien n'est indomptable comme le coeur de l'homme, et quand je le contemple soumis, j'adore!»
Je n'ai cependant pas trouvé la source.
S'il fallait dresser des autels à quelque chose d'humain, j'aimerais mieux adorer la poussière du coeur que la poussière du génie.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De la religion comme passion et vertu de l'humanité.
On n'aperçoit jamais le fond du coeur de l'homme sans effroi et sans douleur.
Lamennais

Note du transcripteur.
Dans le chapitre «Pensées diverses» du livre «Réflexions sur l'état de l'église en France.»
L'esprit grandit quand il fait chaud dans l'âme. Les pensées sont grandes quand le coeur les dicte.
R. P. Gratry

Note du transcripteur.
Dans «Logique», t.2, 1858. La citation exacte est : «L'esprit grandit quand il fait chaud dans l'âme. Les pensées sont grandes quand le coeur les dilate.» (p. 359)
L'esprit ne voit pas clair avec les yeux du coeur.
De Musset

Note du transcripteur.
La citation exacte (tirée de Namouna, chant 1) est : «L'esprit n'y voit pas clair avec les yeux du coeur.»

Blanchard a retiré cette sentence des éditions subséquentes.
Un silence est assez pour expliquer un coeur.
Molière

Note du transcripteur.
Un soupir, un regard, une simple rougeur,
Un silence est assez pour expliquer un coeur.

C'est dans Don Garcie de Navarre, acte 1, sc. 1 (Don Elvire).
On a peine à haïr ce qu'on a bien aimé,
Et le feu mal éteint est bientôt rallumé.
Corneille

Note du transcripteur.
Sertorius, acte 1, sc.3, (Sertorius).
Le coeur est toujours jeune et peut toujours saigner.
Hugo Hernani

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 1 (Don Ruy Gomez).
La multitude des affections élargit le coeur.
Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
Il n'est pas toujours bien de dire tout ce que l'on a sur le coeur ; mais il faut tâcher de n'avoir sur le coeur que ce que l'on peut toujours dire.
Paul Janet

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
Ce qui fait l'homme, c'est son coeur.
S. Augustin

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
On aime de la grandeur de son coeur.
Hugo

Note du transcripteur.
Tas de Pierre.
On est plus aimable par le coeur que par l'esprit.
La Bruyère

Note du transcripteur.
En fait, La Bruyère a écrit (Les Caractère, chap. 4) : «On est plus sociable et d'un meilleur commerce par le coeur que par l'esprit.»
Un homme sans coeur est un indigent.
La Harpe

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Ah ! frappe-toi le coeur, c'est là qu'est le génie.
C'est là qu'est la pitié, la souffrance et l'amour;
C'est là qu'est le rocher du désert de la vie,
D'où les flots d'harmonie,
Quand Moïse viendra, jailliront quelque jour.
De Musset

Note du transcripteur.
À mon ami Édouard B.
Il y a des redites pour l'oreille et pour l'esprit ; il n'y en a point pour le coeur.


Note du transcripteur.
Citation de Chamfort (Maximes et Pensées.)
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 27 septembre 2014

Cinéma/Citations/Clarté

Cinéma

Le cinéma démoralisateur, le plus vaste, le plus funeste véhicule du paganisme contemporain.
Abbé Groulx

Note du transcripteur.
Dans «Dix ans d'Action française» (1926) :
[...] Le cinéma démoralisateur, qui, dans nos grandes et nos petites villes, et parfois jusque dans nos campagnes, est devenu le plus vaste, le plus funeste véhicule du paganisme contemporain.
Fuis les souffles brûlants qui dessèchent les roses,
Et jettent les blancs lys en un mortel coma,
Fuis les vents imprégnés de germes de névroses,
Garde ton àme blanche et fuis le cinéma.
Armand Chossegros, S.J.

Note du transcripteur.
Voici le texte complet intitulé «Le cinéma corrupteur» :

Fuis l'antre où les démons dissimulent leurs sièges,
Où déployant leurs films comme un panorama
Ils enlacent les coeurs qu'ils ont en leurs pièges,
Garde ton âme blanche et fuis le cinéma.

Ton âme, ô mon enfant, fraîche de son baptême
Réfléchit comme un lac les splendeurs du ciel bleu,
Fuis les sombres climats qui rendent le teint blême,
Fuis l'air du cinéma qui mine peu à peu.

Fuis les souffles brûlants qui dessèchent les roses,
Et jettent les blancs lys en un mortel coma,
Fuis les vents imprégés de germes de névrose,
Garde ton âme blanche et fuis le cinéma.

Armand Chossegros, Messager du Sacré-Coeur, 1927.

Citations

Les sentences sont comme des clous aigus qui enfoncent la vérité dans le souvenir.
Diderot

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Il n'y a peut-être pas de moyen plus sûr pour apprendre à penser, à parler et à écrire que de mettre dans sa mémoire quelques pages choisies de nos meilleurs écrivains.
Henri Marion

Note du transcripteur.
Article Mémoire dans «Le Dictionnaire de pédagogie de Ferdinand Buisson» (1887) La citation exacte est : «Il est d'une haute importance, non seulement pour la formation du goût, mais aussi pour la connaissance de la langue, de mettre dans sa mémoire quelques pages choisies des meilleurs écrivains. Peut-être n'y a-t-il pas de moyen plus sûr pour apprendre à penser, à parler et à écrire avec correction et avec nuances.»

Clarté

Si ton esprit veut cacher
Les belles choses qu'il pense,
Dis-moi, qui peut t'empêcher
De te servir du silence?
Maynard

Note du transcripteur.
Le début du poème «À un auteur obscur»:

Ce que ta plume produit
Est couvert de trop de voiles;
Tes discours sont une nuit
Veuve de lune et d'étoiles.

Mon ami, chasse bien loin
Cette noir rhétorique.
Tes écrits auraient besoin
D'un devin qui les expliquer.

Si ton esprit [...]


Maynard a vécu de 1582 à 1646.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

vendredi 26 septembre 2014

Chrétien/Christianisme

Chrétien

Que tous les chrétiens de nom soient des chrétiens de fait, et il n'y aura plus de question sociale!
Clémenceau

Note du transcripteur.
La Mêlée sociale.
Elle a trop de vertus pour n'être pas chrétienne.
Corneille Polyeucte

Note du transcripteur.
Acte 4, sc. 3 (Polyeucte)
Je vois, je sais, je crois! Je suis chrétienne enfin!
Corneille Polyeucte

Note du transcripteur.
Blanchard a raccourci un peu trop. Les vers exacts :

Je vois, je sais, je crois, je suis désabusée:
De ce bienheureux sang tu me vois baptisée;
Je suis chrétienne enfin, n'est-ce point assez dit ?
Acte 5, sc. 5 (Pauline)

Christianisme

Je défie l'esprit humain de produire une vérité ou une beauté qui ne soit déjà dans le christianisme.
Thiers

Note du transcripteur.
Propos rapportés dans «Montalembert, d'après son journal et sa correspondance, t.2 (La liberté d'enseignement» de R. P. Lecanuet, 1899.
Rien n'est si risqué que d'essayer de déchiffrer l'avenir. Mais, quand il s'agit du catholicisme, on peut affirmer que les pessimistes ont toujours tort.
Pierre Batiffol

Note du transcripteur.
La Croix, décembre 1924.
Le Christianisme a été prêché par des ignorants et cru par des hommes savants et c'est en quoi il ne ressemble à rien de connu.
De Maistre

Note du transcripteur.
Considérations sur la France, p.76.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 25 septembre 2014

Chien

Chien

Le chien meurt en léchant la main de son maître.
Voltaire

Note du transcripteur.
De la modération en tout, dans l'étude, dans l'ambition, dans les plaisirs.

La citation exacte dans son environnement :

Réaumur M, dont la main si savante et si sûre
A percé tant de fois la nuit de la nature,
M'apprendra-t-il-jamais par quels subtils ressorts
L'éternel artisan fait végéter les corps?
Pourquoi l'aspic affreux, le tigre, la panthère,
N'ont jamais adouci leur cruel caractère;
Et que, reconnaissant la main qui le nourrit,
Le chien meurt en léchant le maître qu'il chérit?
D'où vient qu'avec cent pieds, qui semblent inutiles,
Cet insecte tremblant traîne ses pas débiles?
Pourquoi ce ver changeant se bâtit un tombeau,
S'enterre, et ressuscite avec un corps nouveau;
Et le front couronné, tout brillant d'étincelles,
S'élance dans les airs en déployant ses ailes?
Les chiens comme les hommes sont souvent punis de leur fidélité.
Chateaubriand

Note du transcripteur.
Mémoires d'outre-tombe.
Le chien n'a qu'une pensée, qu'un besoin, qu'une passion, c'est l'affection.
Laurillard

Note du transcripteur.
Le Chien dans «Recueil de morceaux choisis pour servir à l'étude de la langue française et aux exercices de traduction», A. Sayous, 1853
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
La Fontaine Le Loup et le Chien

Note du transcripteur.

Oh! viens, dernier ami que mon pas réjouisse,
Lèche mes yeux mouillés, mets ton coeur près du mien,
Et, seuls à nous aimer, aimons-nous, pauvre chien!
Lamartine

Note du transcripteur.
Jocelyn, Neuvième époque.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mercredi 24 septembre 2014

Chat/Cheval

Chat

Le chat ne nous caresse pas, il se caresse à nous.
Rivarol

Note du transcripteur.
Esprit de Rivarol (1808)
Les chats n'ont de l'attachement que les apparences.
Buffon

Note du transcripteur.
Histoire naturelle.

Exactement, Buffon écrit :
«Ils [les chats] prennent aisément habitudes de société, mais jamais des moeurs : ils n'ont que l'apparence de l'attachement.»
De vos courtisans hypocrites
Mes chats me rappellent les tours.
Voltaire

Note du transcripteur.
Épitre 123 (À. M. Marmontel, 1773).
C'était un chat, vivant comme un dévot ermite,
Un chat faisant la chattemite,
Un saint homme de chat, bien fourré, gros et gras,
Arbitre expert sur tous les cas.
La Fontaine

Note du transcripteur.
Le Chat, la Belette et le petit Lapin.

Cheval

Le cheval aime l'homme, il aspire à lui plaire.
Rosset

Note du transcripteur.
L'Agriculture, chant cinquième.

Le poème se poursuit ainsi :
De sa docilité l'hommage est volontaire :
Il suit plutôt la voix qu'il n'obéit au frein.

La plus noble conquête que l'homme ait jamais faite est celle de ce fier et fougueux animal qui partage avec lui les fatigues de la guerre et la gloire des combats.
Buffon

Note du transcripteur.
Histoire Naturelle
Tel fut ce roi des bons chevaux,
Rossinante, la fleur des coursiers d'Ibérie,
Qui trottant jour et nuit et par monts et par vaux,
Galopa, dit l'histoire, une fois en sa vie.
Boileau

Note du transcripteur.
Sur un portrait de Rossinante, cheval de Don Quichotte.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 23 septembre 2014

Charité

Charité

Les solides trésors sont ceux qu'on a donnés.
Louis Racine

Note du transcripteur.
La Religion, chant VI.
La façon de donner vaut mieux que ce qu'on donne.
Corneille Le Menteur

Note du transcripteur.
Acte 1, sc. 1 (Cliton)
Quiconque n'aime pas, n'est aimé de personne.
Démocrite

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
Une personne vraiment charitable dans le monde, c'est une merveille.
P. de Ravignan

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Donner la vie morale à ceux qui sont tombés, c'est plus beau que de faire sortir les morts de leurs tombeaux.
Channing

Note du transcripteur.
Blanchard a ajouté le mot «beau». Voici la citation dans son environnement (dans Oeuvres sociales de Channing, trad. de Laboulaye, 1704) :

«Voir au delà du corps ce qu'il y a de spirituel dans l'homme, c'est le grand caractère de l'amour chrétien. Il faut, si je puis m'exprimer ainsi, que l'âme de notre frère ressorte et devienne plus visible, plus saillante pour nous que son corps. Reconnaître et estimer la nature spirituelle du pauvre, c'est une science plus grande que de mesurer la terre ou le ciel. La développer en son coeur, c'est une oeuvre plus haute que de bâtir des cités. Donner la vie morale à ceux qui sont tombés, c'est plus que de faire sortir les morts de leurs tombeaux. Voici la philanthropie qui caractérise notre religion; et sans elle nous ne pouvons faire aux pauvres de bien efficace.»

J'ai l'impression que Blanchard a copié la phrase de la revue «Le magasin pittoresqu» (1891) qui ajoute effectivement le mot «beau.»
Le premier sentiment vis-à-vis d'une oeuvre quelconque doit être une présomption favorable.
E. Deschanel

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Prétendra-t-on que dénoncer le malfaiteur, frapper l'assassin ou meurtrir le poignet du cambrioleur, c'est manquer de loyauté et de charité?
Henri Bourassa

Note du transcripteur.
La mission Jellicoe (1920)
Ni les injures de mes ennemis, ni les colères de mes amis ne m'obligeront à combattre une doctrine qui proclame l'unité de Dieu et dont la morale se résume en ces paroles: « Mes petits enfants, aimez-vous les uns les autres. »
Jules Simon

Note du transcripteur.
Source non vérifiée. Blanchard a sans doute copié cette phrase de la revue La Croix de 1880. Cependant, cette citation est retirée des éditions subséquentes.
La gloire de la charité, c'est de deviner.
Ernest Hello

Note du transcripteur.
Source inconnue.
La charité fait effort pour comprendre les autres, pour se placer à leur point de vue, pour parler leur langage.
Yves le Querdec

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Les grands ne semblent être nés que pour exercer la charité.
Fléchier

Note du transcripteur.
Oraison funèbre de Madame de Montausier, 1672.
Il n'y a rien de plus parfait que de trouver du bonheur à communiquer le sien.
Lacordaire

Note du transcripteur.
De la création du monde par Dieu.
Les hommes sont faits pour les autres; corrige-les donc ou supporte-les.
Marc-Aurèle

Note du transcripteur.
Pensées pour moi-même.
En ce monde il se faut l'un l'autre secourir:
Si ton voisin vient à mourir,
C'est sur toi que le fardeau tombe.
La Fontaine Le Cheval et l'Äne

Note du transcripteur.

Donnez votre santé aux malades, vos forces aux faibles, vos yeux à l'aveugle, votre bras à l'infirme, votre main à l'enfant, vos lèvres à celui qui ignore ou qui se trompe, et votre sang à votre patrie.
Charles Sainte-Foi

Note du transcripteur.
Le livres des Peuples et des Rois (1839).
Retranchez sur votre sensualité pour nourrir le pauvre qui a faim.
Tertullien

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Reprocher à l'indigent le pain qu'on lui a donné, c'est tremper d'absinthe le miel antique.
Ménandre

Note du transcripteur.
Fragments
L'essence de toute religion, la base de toute moralité, le couronnement de toute vertu, consistent à donner et à pardonner.
L'abbé de Saint-Peiere

Note du transcripteur.
Citation supprimée des éditions subséquentes.
Notez aussi l'orthographe du nom du présumé auteur. Je n'ai rien trouvé concernant ce dernier et la citation même.
Tel donne à pleines mains qui n'oblige personne.
La façon de donner vaut mieux que ce qu'on donne.
Corneille

Note du transcripteur.
Le Menteur, acte 1, sc. 1 (Cliton)

Blanchard avait déjà noté un des vers un peu plus haut. Curieusement, dans les éditions subséquents, il n'a pas éliminé le doublon.
Lorsque vous faites l'aumône, efforcez-vous de consoler le pauvre par l'air de satisfaction qui paraîtra sur votre visage; laissez voir à celui qui reçoit tout le plaisir que vous trouvez à le secourir.
Saint Jean Chrysostome

Note du transcripteur.
Je n'ai pas trouvé la source.
Qu'est-ce que le bonheur ? C'est d'en donner.
Joseph de Maistre

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
Quiconque ne partage pas n'aime pas.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Éloge funèbre du général Drouot.
La valeur morale d'un homme peut se mesurer à la part qu'il fait aux autres dans sa vie.
Eugène Marbeau

Note du transcripteur.
Source inconnue.
La charité prise dans son sens le plus général est le don de soi.
Lacordaire

Note du transcripteur.
De la charité d'apostolat produite dans l'âme par la doctrine catholique.
La charité est une bienveillance universelle.
Leibnitz

Note du transcripteur.
Opera Philosophica
La charité, c'est tout le christianisme.
Bossuet

Note du transcripteur.
Sermons (Pour le jour de la Pentecôte.)
Dieu a établi cette loi qu'on ne fait du bien à l'homme qu'en l'aimant.
Bossuet

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Le bonheur est une fleur dont on ne goûte le parfum que dans la main d'autrui.
Juliette Roubey

Note du transcripteur.
Cette citation fait partie de la collection «Le bréviaire des éducateurs et des pères de famille» de Pierre Leysenne, 1903. J'en ai trouvé aucune trace ailleurs.
Il n'y a d'oeuvre philanthropique que celle qui aide un homme à s'aider lui-même; l'homme qui demande qu'on le porte ne vaut pas la peine d'être porté.
Le président Roosevelt

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
Sans rosée et sans lumière, les fleurs s'étiolent. La charité et l'amour, c'est la rosée et la lumière du coeur humain.
Mme de Genlis

Note du transcripteur.
Source non vérifiée. Je soupçonne Blanchard de l'avoir transcrite de «Le bréviaire des éducateurs et des pères de famille» de Pierre Leysenne.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 22 septembre 2014

Changement/Chanson

Changement

Plus ça change, plus c'est la même chose.
Alphonse Karr Les Guêpes


Excepté les mortels, rien ne change ici-bas.
Lamartine

Note du transcripteur.
Méditations Poétiques
Tout va par degrés dans la nature, et rien par saut.
Leibnitz

Note du transcripteur.
Nouveaux Essais, IV, 16.12
Ce qui nous charme passe; ce qui peine reste. La rose vit une heure, le cyprès cent ans.


Note du transcripteur.
La citation est incorrecte. La voici exacte :

«Ce qui charme s'en va, ce qui fait peine reste :
La rose vit une heure, et le cyprès cent ans.»
Théophile Gautier (Élégies)
Comme la nature, la civilisation a ses trésors, ses fleurs et ses fruits; elle a aussi ses ouragans qui, en un jour, emportent tout.


Note du transcripteur.
Je crois que c'est une réflexion originale d'Étienne Blanchard.
Nous sommes susceptibles de changer toutes nos opinions, sauf, bien entendu, celle que nous avons de nous-même.


Note du transcripteur.
Citation sans doute originale d'Étienne Blanchard.

Chanson

Ce qui ne vaut pas la peine d'être dit, on le chante.
Baumarchais

Note du transcripteur.
Le Barbier de Séville, acte 1, sc.2 (Figaro)
Nuit et jour, à tout venant
Je chantais, ne vous déplaise.
La Fontaine La Cigale et la Fourmi


La chanson comme la baïonnette est une arme française.
Jules Claretie

Note du transcripteur.
La Libre parole - Béranger.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 >