Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

dimanche 17 octobre 2004

Constructivisme

J'ai cherché longtemps La formation de l'esprit scientifique de Bachelard. Il est à peu près introuvable au Québec. Heureusement, Abebooks nous ouvre les portes des bouquinistes du monde entier. Je savais que la célèbre phrase « Rien de va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit » s'y trouvait, et collectionneur comme je suis, je la désirais dans ma collection.. La voici dans son contexte plus global :

« L'opinion pense mal ; elle ne pense pas : elle traduit des besoins en connaissances. En désignant les objets par leur utilité, elle s'interdit de les connaître. On ne peut rien fonder sur l'opinion : il faut d'abord la détruire. Elle est le premier obstacle à surmonter. Il ne suffirait pas, par exemple, de la rectifier sur des points particuliers, en maintenant, comme une sorte de morale provisoire, une connaissance vulgaire provisoire. L'esprit scientifique nous interdit d'avoir une opinion sur des questions que nous ne comprenons pas, sur des questions que nous ne savons pas formuler clairement. Avant tout, il faut savoir poser des problèmes. Et quoi qu'on dise, dans la vie scientifique, les problèmes ne se posent pas d'eux-mêmes. C'est précisément ce sens du problème qui donne la marque du véritable esprit scientifique. Pour un esprit scientifique, toute connaissance est une réponse à une question. S'il n'y a pas eu de question, il ne peut y avoir connaissance scientifique. Rien ne va de soi. Rien n'est donné. Tout est construit. »
(Gaston Bachelard, La formation de l'esprit scientifique, 1938)

Si vous êtes intéressé par la science ou son enseignement, vous apprécierez sa lecture.

Par ailleurs, sur Wikipédia, à l'item Bachelard, on trouve en exergue (en fait, il vaut mieux dire en épigraphe) : « Il faut mettre la société au service de l'école et non pas l'école au service de la société. » Comme je le mentionne en commentaire à ce même article, c'est une copie erronée de l'excipit du livre, qu'on lit ainsi : « Alors oui, l'École continue tout le long d'une vie. Une culture bloquée sur un temps scolaire est la négation même de la culture scientifique. Il n'y a de science que par une École permanente. C'est cette école que la science doit fonder. Alors les intérêts sociaux seront définitivement inversés : la Société sera faite pour l'École et non pas l'École pour la Société. »

samedi 16 octobre 2004

Santé, doc !

Je reviens tout juste d'une visite chez le cardiologue. J'ai toujours eu une certaine horreur des médecins : ils passent leur temps à nous débiter toute sorte de statistiques pour camoufler leur parfaite ignorance de la condition des patients. Aujourd'hui, il m'a dit : « Avec le cocktail de médicaments que vous prenez, il y a 80% des chances que ça marche bien. Si vous êtes dans les 20% qui restent, vous retournerez en angioplastie. On n'y peut rien. »

- Mais, dis-je, je mange beaucoup mieux : moins de gras, presque plus de sucre. Et puis, je fais de l'exercice très régulièrement...

- Oh ! Faut pas mêler les choses. C'est très bien pour ne pas attraper un cancer, mais pour ce qui est des artères, c'est toujours 80-20, si vous prenez correctement vos médicaments, évidemment.

Merde alors. Et moi qui croyais qu'en bouffant mieux, qu'en me tapant 40 minutes de bicyclette stationnaire tous les matins, j'améliorais mes chances...

Le pire (!?), c'est que cet avis contredit absolument tout ce que les autres médecins, infirmières etc. m'ont signifié. Qui croire, qui croire...


J'ai sorti Némésis médicale de ma bibliothèque. Ce sera ma prochaine lecture sur ma bicyclette.

mercredi 13 octobre 2004

Complexité

« La logique est la géométrie de l'intelligence. Il faut de la logique dans la pensée. Mais on ne fait pas plus de la pensée avec de la logique qu'on ne fait un paysage avec de la géométrie. »

Victo HUGO, Post-Scriptum de ma vie, Tas de pierres, I.

Pour les insomniaques

Entre quatre heures et cinq heures, l'aiguille des minutes et l'aiguille des heures sont symétriques par rapport au chiffre six.
Quelle est l'heure exacte correspondant à cette position ?

Problème tiré de Voulez-vous jouer avec nous ? de Berloquin, Dugas, Myers et Seisser, Balland, 1974

dimanche 10 octobre 2004

Plus ça change...

J'ai retrouvé dans mes vieilleries ce petit clip de Peanuts :

L'équation repensée

Comme pour mon ami Pierre, cet article de Richard Boisvert dans Le Soleil du 5 octobre, avait aussi attiré mon attention.

Les citations ci-dessous sont de Denis Guedj :

« Les maths [...] ça donne des outils, ça permet de savoir soi-même qu'on ne dit pas trop de conneries. Bref, de pouvoir penser par soi-même. »

« [...] impliquer les maths. Pas appliquer.  »

« Le travail d'un humain, c'est de créer le monde. Celui d'un citoyen, c'est de créer la société.  »

« Les idées reçues, c'est ce qui rend les gens idiots. Une idée reçue, c'est comme si vous vous habillez avec des affaires qui ne sont pas les vôtres. Chacun d'entre nous doit essayer d'avoir une pensée propre. Ça ne veut pas dire qu'elle doit être totalement différente de tout le monde, mais mon boulot, c'est de fabriquer une pensée. Et une idée reçue, justement, c'est quand j'achète n'importe quoi. »

« L'humour est une arme extraordinaire. Dans une seule phrase avec de l'humour, vous pouvez dire plus qu'en parlant 10 minutes. L'humour est comme un diamant. Si c'est bien fait, ça brille. »

« Les gens dangereux, ce sont les gens qui croient qu'ils ont un destin. »

samedi 9 octobre 2004

Géonext et limaçon de Pascal

Grâce à mon bon ami Pierre Couillard du Récit MST, j'ai fait la découverte (tardive, je l'avoue) du logiciel de géométrie dynamique allemand GEONEXT.

J'ai utilisé très longtemps le fameux, l'extraordinaire Cybergéomètre (ou Geometer's Sketchpad) ayant même écrit deux cours complets utilisant une multitude d'esquisses. Mais depuis quelques années déjà, je n'avais pas vraiment retouché à la géométrie.
En découvrant Geonext, c'est tout ce plaisir intense qu'on peut ressentir à la construction géométrique que j'ai retrouvé. J'ai sorti mes livres de géométrie et je me suis surpris à passer des heures de pure joie à construire des lieux géométriques tout en apprenant le logiciel. Par exemple, savez-vous ce qu'est le limaçon de Pascal ? C'est la courbe rouge dans l'image ci-dessous.
cardio
Pour en savoir un peu plus sur la définition et la génération du limaçon, voyez cet applet que j'ai créé à partir du logiciel. Fascinant, absolument fascinant.

vendredi 8 octobre 2004

Elfriede Jelinek

Je possède quelques livres de l'autrichienne Jelinek, prix Nobel de littérature 2004 : La Pianiste, Lust et Totenauberg. Je n'ai encore lu aucun de ces livres mais je vais sans doute m'y mettre d'ici peu.

C'est le site web de Jean-Pascal avec sa jubilatoire chronique sur les livres qui m'a incité à jeter un petit coup d'oeil du côté de cette auteur. À propos de Lust, Jean-Pascal commente : « Livre sur la luxure, animé par une haine absolue des hommes. Impossible de lire plus d'une page à la fois : ce qui s'y passe est épouvantable, et écrit dans un style coupant et heurté. Stupéfiant. »

À la rubrique consacrée aux citations, il dit encore : « Lust est certainement le plus épouvantable livre que j'ai jamais lu, c'est à vous rendre malade, pire que les imprécations de Bernhard. C'est certainement complètement raté, mais fascinant comme une araignée peut l'être... »

dimanche 3 octobre 2004

TICEblog

Voici un blogue qui m'apparaît très intéressant : TICEblog - blog sur les TICE (b2i, c2i, tout ça quoi...). Ici, par exemple, il est question de notre cher Wikini. Même une référence au merveilleux WikinMST est donnée.

Monsieur Combe s'intéresse aussi à la crédibilité des informations dans la blogosphère ou dans une encyclopédie libre du genre Wikipédia

Le billet La technologie comme palliatif à l'ignorance: correcteur orthographique et calculatrice et ses commentaires sont aussi intéressants. Bref, un blogue de plus dans ma liste des Fils RSS à suivre...

vendredi 1 octobre 2004

Kobon Fujimura

Cela faisait très longtemps que je n'avais acheté un livre de puzzles mathématiques. Je dois bien en avoir une bonne cinquantaine dans ma bibliothèque car tous ces casse-tête me fascinent. Et cela faisait aussi un petit bout de temps que je n'avais acheté un livre en anglais (j'exclus mes livres de programmation, évidemment). Plusieurs connaissent déjà ma bibliopathie et encore une fois, lors de ma visite chez un bouquiniste d'Ottawa, je n'ai pu me contrôler : trois achats parmi lesquels ce livre de Kobon Fujimura publié en 1978. L'introduction du bouquin est de Martin Gardner, un autre dont j'ai presque tous les livres. Martin Gardner a tenu pendant de nombreuses années une extraordinaire chronique sur les mathématiques dans le Scientific Americain. Je me suis même abonné à la célèbre revue pour avoir le plaisir de lire ses écrits.

Fujimura est né en 1903, mais j'ignore s'il est toujours vivant : le web est bien silencieux à ce propos. Il y a un triangle qui porte son nom et une recherche dans google vous en apprendra un peu plus.
Le livre contient 90 puzzles dont certains sont aujourd'hui très connus. Pour votre bon plaisir, voici le casse-tête n°60.

Les segments AO et BO sont congrus (traduction : de la même longueur.) Ils se rencontrent à angle droit. Posez le point C à un endroit quelconque de l'arc. Puis, dessinez le rectangle CDOE.
Joignez ensuite les points D et E formant ainsi une diagonale du rectangle.

Question : La mesure du segment DE est-elle plus grande, plus petite ou égale à la mesure du segment AO ? Prouvez votre réponse !

Fujimura prend soin d'ajouter que même si c'est difficile à croire, il n'est pas nécessaire de connaître les mesures des segments de cette figure pour répondre à la question.

Si vous avez le bon « ah-ah », la preuve ne demande pas plus de 2 secondes ! Que voulez-vous, j'ai toujours mon bon vieux réflexe de prof de maths : « Ben voyons ! C'est tellement évident... »

Pour les plus... littéraires... cette citation tirée du Journal de Jules Renard :
« Je cite l'exemple de Pascal qui combattait ses maux de tête avec des problèmes de géométrie.
- Moi, dit Tristan Bernard, je combattais la géométrie en feignant d'avoir des maux de tête. »

mardi 28 septembre 2004

Vieille joke

J'ai retrouvé ce dessin dans mes archives. Malheureusement, j'ai perdu la référence. Je soupçonne la revue Nova que j'achetais régulièrement dans les années 80.



lundi 27 septembre 2004

Ethologie

Coeur oblige, presque tous les matins, je fais 40 minutes de bicyclette stationnaire. J'en profite pour lire un peu, généralement entre 20-25 pages. En ce moment, je suis dans L'Ensorcellement du monde de Boris Cyrulnik. Ce matin, ce petit passage a attiré mon attention :

« Il ne faut pas négliger cette intelligence du corps, les hommes s'en servent chaque jour. Lorsqu'un enfant apprend à rouler à vélo, il n'a pas besoin d'un seul mot d'explication. Son corps éprouve dans les muscles du dos, dans les mollets, les bras et son système labyrinthique les lois de l'attraction terrestre, de la cinétique et même de la chute des corps ! Un mathématicien qui voudrait lui apprendre à rouler à vélo grâce à ses formules l'empêcherait d'apprendre. De plus, le matheux ne pourrait même pas formuler les lois du virage de la bicyclette qui sont incalculables. Et pourtant, elle tourne ! »

Je me compte chanceux : sur ma bicyclette stationnaire, pas de grands calculs à effectuer et j'arrive à faire tourner un peu plus vite ma pompe intérieure. Et tout ça, alors que de grands esprits comme Cyrulnik m'accompagnent.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 >