Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

dimanche 3 octobre 2004

TICEblog

Voici un blogue qui m'apparaît très intéressant : TICEblog - blog sur les TICE (b2i, c2i, tout ça quoi...). Ici, par exemple, il est question de notre cher Wikini. Même une référence au merveilleux WikinMST est donnée.

Monsieur Combe s'intéresse aussi à la crédibilité des informations dans la blogosphère ou dans une encyclopédie libre du genre Wikipédia

Le billet La technologie comme palliatif à l'ignorance: correcteur orthographique et calculatrice et ses commentaires sont aussi intéressants. Bref, un blogue de plus dans ma liste des Fils RSS à suivre...

vendredi 1 octobre 2004

Kobon Fujimura

Cela faisait très longtemps que je n'avais acheté un livre de puzzles mathématiques. Je dois bien en avoir une bonne cinquantaine dans ma bibliothèque car tous ces casse-tête me fascinent. Et cela faisait aussi un petit bout de temps que je n'avais acheté un livre en anglais (j'exclus mes livres de programmation, évidemment). Plusieurs connaissent déjà ma bibliopathie et encore une fois, lors de ma visite chez un bouquiniste d'Ottawa, je n'ai pu me contrôler : trois achats parmi lesquels ce livre de Kobon Fujimura publié en 1978. L'introduction du bouquin est de Martin Gardner, un autre dont j'ai presque tous les livres. Martin Gardner a tenu pendant de nombreuses années une extraordinaire chronique sur les mathématiques dans le Scientific Americain. Je me suis même abonné à la célèbre revue pour avoir le plaisir de lire ses écrits.

Fujimura est né en 1903, mais j'ignore s'il est toujours vivant : le web est bien silencieux à ce propos. Il y a un triangle qui porte son nom et une recherche dans google vous en apprendra un peu plus.
Le livre contient 90 puzzles dont certains sont aujourd'hui très connus. Pour votre bon plaisir, voici le casse-tête n°60.

Les segments AO et BO sont congrus (traduction : de la même longueur.) Ils se rencontrent à angle droit. Posez le point C à un endroit quelconque de l'arc. Puis, dessinez le rectangle CDOE.
Joignez ensuite les points D et E formant ainsi une diagonale du rectangle.

Question : La mesure du segment DE est-elle plus grande, plus petite ou égale à la mesure du segment AO ? Prouvez votre réponse !

Fujimura prend soin d'ajouter que même si c'est difficile à croire, il n'est pas nécessaire de connaître les mesures des segments de cette figure pour répondre à la question.

Si vous avez le bon « ah-ah », la preuve ne demande pas plus de 2 secondes ! Que voulez-vous, j'ai toujours mon bon vieux réflexe de prof de maths : « Ben voyons ! C'est tellement évident... »

Pour les plus... littéraires... cette citation tirée du Journal de Jules Renard :
« Je cite l'exemple de Pascal qui combattait ses maux de tête avec des problèmes de géométrie.
- Moi, dit Tristan Bernard, je combattais la géométrie en feignant d'avoir des maux de tête. »

mardi 28 septembre 2004

Vieille joke

J'ai retrouvé ce dessin dans mes archives. Malheureusement, j'ai perdu la référence. Je soupçonne la revue Nova que j'achetais régulièrement dans les années 80.



lundi 27 septembre 2004

Ethologie

Coeur oblige, presque tous les matins, je fais 40 minutes de bicyclette stationnaire. J'en profite pour lire un peu, généralement entre 20-25 pages. En ce moment, je suis dans L'Ensorcellement du monde de Boris Cyrulnik. Ce matin, ce petit passage a attiré mon attention :

« Il ne faut pas négliger cette intelligence du corps, les hommes s'en servent chaque jour. Lorsqu'un enfant apprend à rouler à vélo, il n'a pas besoin d'un seul mot d'explication. Son corps éprouve dans les muscles du dos, dans les mollets, les bras et son système labyrinthique les lois de l'attraction terrestre, de la cinétique et même de la chute des corps ! Un mathématicien qui voudrait lui apprendre à rouler à vélo grâce à ses formules l'empêcherait d'apprendre. De plus, le matheux ne pourrait même pas formuler les lois du virage de la bicyclette qui sont incalculables. Et pourtant, elle tourne ! »

Je me compte chanceux : sur ma bicyclette stationnaire, pas de grands calculs à effectuer et j'arrive à faire tourner un peu plus vite ma pompe intérieure. Et tout ça, alors que de grands esprits comme Cyrulnik m'accompagnent.

dimanche 26 septembre 2004

Einstein en Ascii

J'ai toujours aimé l'art ascii. J'ai trouvé ce beau Einstein sur ce site.
Vous pouvez télécharger un bon éditeur d'art Ascii écrit en Java ici.
 
                   .+~                :xx++::
                   :`. -          .!!X!~"?!`~!~!. :-:.
                  <             .!!!H":.~ ::+!~~!!!~ `%X.
                  '             ~~!M!!>!!X?!!!!!!!!!!...!~.
                              <!:!MM!~:XM!!!!!!.:!..~ !.  `<
                  <: `   :~ .:<~!!M!XXHM!!!X!XXHtMMHHHX!  ~ ~
                ~~~~<' ~!!!:!!!!!XM!!M!!!XHMMMRMSXXX!!!!!!:  <`
                  `<  <::!!!!!X!X?M!!M!!XMMMMXXMMMM??!!!!!?!:~<
               : '~~~<!!!XMMH!!XMXMXHHXXXXM!!!!MMMMSXXXX!!!!!!!~
            :    ::`~!!!MMMMXXXtMMMMMMMMMMMHX!!!!!!HMMMMMX!!!!!: ~
               '~:~!!!!!MMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMMXXX!!!M??MMMM!!X!!i:
               <~<!!!!!XMMMMMMMMMMMM8M8MMMMM8MMMMMXX!!!!!!!!X!?t?!:
               ~:~~!!!!?MMMMMM@M@RMRRR$@@MMRMRMMMMMMXSX!!!XMMMX<?X!
             :XX <!!XHMMMM88MM88BR$M$$$$8@8RN88MMMMMMMMHXX?MMMMMX!!!
           .:X! <XMSM8M@@$$$$$$$$$$$$$$$$$$$B8R$8MMMMMMMMMMMMMMMMX!X
          :!?! !?XMMMMM8$$$$8$$$$$$$$$$$$$$BBR$$MMM@MMMMMMMMMMMMMM!!X
        ~<!!~ <!!XMMMB$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$MMR$8MR$MMMMMMMMMMMMM!?!:
        :~~~ !:X!XMM8$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$RR$$MMMMR8NMMMMMMMMMMMMM<!`-
    ~:<!:~`~':!:HMM8N$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$8MRMM8R$MRMMMMMMMMRMMMX!
  !X!``~~   :~XM?SMM$B$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$BR$$MMM$@R$M$MMMMMM$MMMMX?L
 X~.      : `!!!MM#$RR$$$$$$$$$$$$$$$$$R$$$$$R$M$MMRRRM8MMMMMMM$$MMMM!?:
 ! ~ <~  !! !!~`` :!!MR$$$$$$$$$$RMM!?!??RR?#R8$M$MMMRM$RMMMM8MM$MMM!M!:>
: ' >!~ '!!  !   .!XMM8$$$$$@$$$R888HMM!!XXHWX$8$RM$MR5$8MMMMR$$@MMM!!!< ~
!  ' !  ~!! :!:XXHXMMMR$$$$$$$$$$$$$$$$8$$$$8$$$MMR$M$$$MMMMMM$$$MMM!!!!
 ~<!!!  !!! !!HMMMMMMMM$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$MMM$M$$MM8MMMR$$MMXX!!!!/:`
  ~!!!  !!! !XMMMMMMMMMMR$$$$$$$$$$$$R$RRR$$$$$$$MMMM$RM$MM8MM$$$M8MMMX!!!!:
  !~ ~  !!~ XMMM%!!!XMMX?M$$$$$$$$B$MMSXXXH?MR$$8MMMM$$@$8$M$B$$$$B$MMMX!!!!
  ~!    !! 'XMM?~~!!!MMMX!M$$$$$$MRMMM?!%MMMH!R$MMMMMM$$$MM$8$$$$$$MR@M!!!!!
  <>    !!  !Mf x@#"~!t?M~!$$$$$RMMM?Xb@!~`??MS$M@MMM@RMRMMM$$$$$$RMMMMM!!!!
  !    '!~ <!!:!?M   !@!M<XM$$R5M$8MMM$! -XXXMMRMBMMM$RMMM@$R$BR$MMMMX??!X!!
  !    '!  !!X!!!?::xH!HM:MM$RM8M$RHMMMX...XMMMMM$RMMRRMMMMMMM8MMMMMMMMX!!X!
  !     ~  !!?:::!!!MXMR~!MMMRMM8MMMMMS!!M?XXMMMMM$$M$M$RMMMM8$RMMMMMMMM%X!!
  ~     ~  !~~X!!XHMMM?~ XM$MMMMRMMMMMM@MMMMMMMMMM$8@MMMMMMMMRMMMMM?!MMM%HX!
           !!!!XSMMXXMM .MMMMMMMM$$$BB8MMM@MMMMMMMR$RMMMMMMMMMMMMMMMXX!?H!XX
           XHXMMMMMMMM!.XMMMMMMMMMR$$$8M$$$$$M@88MMMMMMMMMMMMMMM!XMMMXX!!!XM
      ~   <!MMMMMMMMRM:XMMMMMMMMMM8R$$$$$$$$$$$$$$$NMMMMMMMM?!MM!M8MXX!!/t!M
      '   ~HMMMMMMMMM~!MM8@8MMM!MM$$8$$$$$$$$$$$$$$8MMMMMMM!!XMMMM$8MR!MX!MM
          'MMMMMMMMMM'MM$$$$$MMXMXM$$$$$$$$$$$$$$$$RMMMMMMM!!MMM$$$$MMMMM<!M
          'MMMMMMMMM!'MM$$$$$RMMMMMM$$$$$$$$$$$$$$$MMM!MMMX!!MM$$$$$M$$M$M!M
           !MMMMMM$M! !MR$$$RMM8$8MXM8$$$$$$$$$$$$NMMM!MMM!!!?MRR$$RXM$$MR!M
           !M?XMM$$M.< !MMMMMMSUSRMXM$8R$$$$$$$$$$#$MM!MMM!X!t8$M$MMMHMRMMX$
    ,-,   '!!!MM$RMSMX:.?!XMHRR$RM88$$$8M$$$$$R$$$$8MM!MMXMH!M$$RMMMMRNMMX!$
   -'`    '!!!MMMMMMMMMM8$RMM8MBMRRMR8RMMM$$$$8$8$$$MMXMMMMM!MR$MM!M?MMMMMM$
          'XX!MMMMMMM@RMM$MM@$$BM$$$M8MMMMR$$$$@$$$$MM!MMMMXX$MRM!XH!!??XMMM
          `!!!M?MHMMM$RMMMR@$$$$MR@MMMM8MMMM$$$$$$$WMM!MMMM!M$RMM!!.MM!%M?~!
           !!!!!!MMMMBMM$$RRMMMR8MMMMMRMMMMM8$$$$$$$MM?MMMM!f#RM~    `~!!!~!
           ~!!HX!!~!?MM?MMM??MM?MMMMMMMMMRMMMM$$$$$MMM!MMMM!!
           '!!!MX!:`~~`~~!~~!!!!XM!!!?!?MMMM8$$$$$MMMMXMMM!!
            !!~M@MX.. <!!X!!!!XHMHX!!``!XMMMB$MM$$B$M!MMM!!
            !!!?MRMM!:!XHMHMMMMMMMM!  X!SMMX$$MM$$$RMXMMM~
             !M!MMMM>!XMMMMMMMMXMM!!:!MM$MMMBRM$$$$8MMMM~
             `?H!M$R>'MMMM?MMM!MM6!X!XM$$$MM$MM$$$$MX$f
              `MXM$8X MMMMMMM!!MM!!!!XM$$$MM$MM$$$RX@"
               ~M?$MM !MMMMXM!!MM!!!XMMM$$$8$XM$$RM!`
                !XMMM !MMMMXX!XM!!!HMMMM$$$$RH$$M!~
                'M?MM `?MMXMM!XM!XMMMMM$$$$$RM$$#
                 `>MMk ~MMHM!XM!XMMM$$$$$$BRM$M"
                  ~`?M. !M?MXM!X$$@M$$$$$$RMM#
                    `!M  !!MM!X8$$$RM$$$$MM#`
                      !% `~~~X8$$$$8M$$RR#`
                       !!x:xH$$$$$$$R$R*`
                        ~!?MMMMRRRM@M#`       -Sushil-
                         `~???MMM?M"`
                             ``~~

samedi 25 septembre 2004

L'ironie

En faisant une recherche sur L'Ironie, de Jankélévitch, livre dont j'entame tout juste la lecture, je suis tombé sur un excellent texte de Yann Yochum :

« L'ironiste dit autre chose que ce qu'il pense, mais, à la différence du menteur et de l'hypocrite, il fait comprendre autre chose que ce qu'il dit. L'ironie est donc une feinte. Elle reprend la lettre de l'ironisé mais en subvertissant l'esprit. L'ironie abrège et morcelle, elle brise la continuité du discours et instaure le dialogue et la dialectique. Elle s'arrête en route, par ascétisme, afin d'éviter de verser dans les complaisances du pathos. Ainsi, la simulation ironique devient décelable : l'ironie adopte le discours d'autrui mais elle est reconnaissable à ceci qu'elle le contracte et le morcelle. La conscience obscure à elle-même est le sujet de l'ironie. L'ironiste ne se contente pas d'être un bel esprit : il se moque non seulement des idées, ce qui est aisé, mais encore de ses propres instincts, ce qui présente plus de difficultés. Son intention est morale, il s'agit par ce détour de faire apparaître à l'ironisé ses propres erreurs et ses propres scandales afin qu'il en prenne lui-même conscience. L'ironie peut donc être logique et relever les contradictions du discours. Elle peut aussi être éthique et surenchérir sur un scandale de sorte que celui-ci devienne intenable. L'ironie est par conséquent un art, non de vaincre, mais de persuader. En ce sens l'ironie contourne l'obstacle : elle ne combat pas son sujet de front mais le montre à lui-même tel qu'il est afin qu'il s'amende. »

Graver une image ISO

De la ligne de commande, pour graver une image ISO :

# cdrecord -scanbus (pour ainsi trouver les nombres pour dev=... )
# cdrecord -v -eject speed=8 dev=0,0,0 nom.iso

et c'est parti !

mercredi 22 septembre 2004

Mise au point

Oeuvrant dans le domaine de l'éducation, j'aimerais juste clarifier que les commentaires, les opinions et les idées que j'émets dans mon blogue n'engagent que moi et nullement mon employeur.

Question de principe

Il faut faire le sacrifice de ses préférences mais pas celui de ses convictions.

J'ai lu aujourd'hui sur le Matinternet cette pensée de René Bazin.

dimanche 19 septembre 2004

Identité

Trouver sa voie. Trouver sa voix. Je préfère une école centrée sur la deuxième idée.

L'apprentissage

L'élève ne doit pas réinventer la roue, mais inventer sa propre roue.

Blogomath

Le texte ci-dessous est une version revue de ma réponse à une question posée ici.

Faites-vous une distinction entre Résolution de problème en mathématiques et Résolution de problèmes mathématiques?

Pour moi, ce premier signifie Rés. de prob. dans la classe où on enseigne les mathématiques. Alors que le second est plutôt rés. de probl. impliquant des processus et des stratégies faisant appel à une logique mathématique.

Généralement, je suppose que c'est surtout la seconde interprétation qu'on désire faire prévaloir. Je reviens à un texte que j'ai écrit ailleurs : à mon avis, dans le cas de la seconde interprétation, il ne faut pas se servir de problèmes de mathématiciens pour développer la compétence à résoudre des problèmes mathématiques. Un exemple : Dans la classe de science, des élèves font des expériences sur la chute des corps. Ces expériences appellent généralement des données. La gestion des ces données, la mise en forme et en sens de ces données est un problème qui m'apparaît de nature mathématique. L'élève aura entre autres à conceptuatiser ces données et à créer des symboles entre lesquels les interactions devraient être cohérentes, logiques et rigoureuses. Ce faisant, l'élève développe sa compétence à résoudre des problèmes dont la solution et sa communication rigoureuse impliquent une certaine logique interne.

L'approche résolution de problème «classe de maths» est plutôt d'enseigner à l'élève tous les tableaux possibles qu'il peut faire avec des nombres (en lui faisant résoudre une panoplie de problèmes bidons), et par transfert, espérer que dans la classe de physique, il saura utiliser les connaissances que le prof de math lui aura transmis. C'est, à mon avis, un conception erronée. Le mathématicien quant à lui trouvera sa jouissance dans la création d'un concept abstrait de tableaux alors qu'il aura devant lui une multitude de tableaux issues d'une multitude de situations. Il dégagera la nature même du concept tableau, établira un écriture et une symbolique cohérente et écrira un article dans une revue mathématique pour publier sa découverte. Mais il ne faut pas supposer que cette acte de résolution de problèmes de mathématicien ait un quelconque intérêt pour l'ensemble des élèves.

Je ne sais pas si un blogue est utile ici. Je verrais beaucoup plus un portfolio qui tend à garder l'évolution des traces des élèves en cours d'apprentissage. Je parle ici du portfolio d'apprentissage et non du portfolio de présentation où l'élève met tout simplement ses solutions sous la forme de problèmes déjà parfaitement résolus. Un idéal pourrait être de combiner les deux comme le fait le Cyberfolio, (plug publicitaire) où l'élève garde des traces tout au cours de ses apprentissages, et, à partir desdites traces, crée une présentation qui illustre le développement de ses compétences.

Cependant, peut-être qu'un blog serait utile s'il permet à l'élève d'aller chercher des ressources aidantes/participantes. En ce cas, le problème à résoudre devra être très ouvert. Ex. "Voici le problème qui m'intéresse en ce moment. Comme piste de solution, je me propose..." Au début, cela pourra ressembler à un monologue mais si, sur le web, d'autres internautes ont un intérêt pour le même type de problèmes, p.e. y aura-t-il communauté d'échanges autour des passionnés par ce même problème. Mon texte, cité plus haut, fait référence au type de problème en programmation. Ce n'est pas pour rien que les forums de programmation sont très très actifs : c'est de la vraie résolution de problèmes et l'entraide devient naturelle. Linux a commencé ainsi, il ne faut pas l'oublier!

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 >