Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

mardi 2 avril 2013

De toutes les Paroisses, page 211

La main de l'amour ou de l'amitié essuie les jeunes larmes ; les vieilles tombent.

Parler sans savoir ce qu'on dit, et rire sans savoir pourquoi, deux habituelles expressions de la sottise.

D'étrange on devient hétéroclite.

Il y a des gens qui sont bons, ou qui ont de bons moments, non par bonté, par esprit; mais cela ne dure pas longtemps.

Les amours viles s'accommodent du soupçon.

On a moins d'amour à convaincre que d'amour à se faire écouter.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

lundi 1 avril 2013

2013.13

Pâques






Citation

« Je m'amuse toujours de l'idée que certaines personnes se font de la technique en photographie et qui se traduit par un goût immodéré pour la netteté de l'image ; est-ce la passion du minutieux, du fignolé, ou espèrent-elles par ce trompe-l'oeil serrer aussi la réalité de plus près ? »
Henri Cartier Bresson, (Liane)

Blogue

Commentaire laissé sur ce billet :

« Ça fait deux ans que je ne participe plus à l'Aquops.
En voyant la liste des ateliers, je ne regrette pas mon absence : TBI et IPad, me semble que les TIC, c'est pas mal plus que ça.
Un colloque remplis certainement certains besoins, mais qu'en est-il de son impact réel?
La question qu'il faut se poser est la suivante : Un élève apprend-il mieux avec les technologies ? Si oui, comment ? Quels sont les changements que les TIC imposeront au curriculum? Quels sont les changements qu'on devra apporter à l'évaluation des élèves si on leur permet l'usage permanent des technos ?
Y a-t-il eu des ateliers là-dessus à l'Aquops? Si oui, j'en ai pas entendu parler.
J'ai l'impression que pour la majorité, l'intégration des TIC, c'est plutôt répondre à la question : comment peut-on utiliser efficacement des gadgets en salle de classe et quels projets puis-je faire pour être à la mode (réseau sociaux etc.)
Quant aux ateliers donnés par des chercheurs, je n'y crois pas trop ; des rapports statistiques sur l'efficacité desdits gadgets ne changent pas les pratiques : ils confortent certains et ennuient les autres. »

Échecs

J'ai 2.5/3 après la première moitié du championnat de parties semi-rapides de l'Outaouais. La suite mardi soir !

Le Tournoi des Candidats pour déterminer le prochain challenger à Vishy Anand s'est terminé avec la victoire de Magnus Carlsen. J'ai adoré suivre le tournoi en direct.

Championnat du Monde : Tournoi des Candidats

Championnat du Monde
Tournoi des Candidats
15 mars au 2 avril 2013
Site officiel


Magnus Carlsen remporte le tournoi ayant plus de victoires que V. Kramnik. Il sera le challenger officiel de V. Anand en novembre prochain pour le titre de Champion du Monde !

Double rotation.
Cadence :120min:60min:15min+30spc(61)
Classement final
POSJoueur12345678Points
1Kramnik, Vladimirpion11½
2Carlsen, Magnus1pion112½
3Svidler, Peter½1pion118
4Aronian, Levon½1½pion11228
5Gelfand, Boris1011pion11
6Grischuk, Alexander½½111pion1
7Ivanchuk, Vassily½01½pion16
8Radjabov, Teimour½½½0½11pion4


Choisissez une partie :

De toutes les Paroisses, page 210

Affecter la simplicité, comme c'est afficher qu'on ne l'a pas !

On trouve toujours un sujet pour parler de soi.

Ne dérange pas le penseur, il aime certainement mieux sa société que la tienne.

Savoir être vaincu, c'est déjà une victoire.

Que la demande est aisée à certaines gens, comme le compliment à d'autres !

Que de sagesse il y a dans une douce tristesse !

Mettre de la bonne volonté à son bonheur, se convaincre qu'il ne se fait pas tout seul.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

dimanche 31 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 209

Que la voix de la discrétion devient faible dans le besoin! l'entend-on même encore?

Cache ton rêve : il ne parlait que pour toi.

Intéressants, les talents orageux: ils ont plusieurs musiques.

On n'est jamais mort de pitié.

L'imagination n'est pas toujours la folle du logis, elle en est aussi la gaîté.

Beaux regards des mourants, dernières profondes pensées en achevant un livre.

La méthode est froide, mais elle trace le chemin.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

samedi 30 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 208

Il y a toujours en nous un désir chronique, qui se réveille de temps en temps.

On n'aime pas tout dans un être : pourvu que ce qu'on aime puisse faire oublier ce qu'on n'aime pas.

On discute l'esprit, on discute la beauté; on ne discute pas la grâce, on la subit.

Appelle une bonne habitude pour en chasser une mauvaise, mais appelle-la deux fois.

Que j'en ai vu tomber de ces beaux orgueils, fiers, revêches, intolérants, tomber bien bas; et, quand on les secourait, c'était sans pitié.

L'esprit conciliant ne sait pas seulement admirer la paix, il sait aussi qu'on l'achète.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

vendredi 29 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 207

La colère, c'est l'explosion : voilà son excuse.

Le malheur enseigne, le fouet à la main.

La soumission est la plus raisonnable des vertus.

Achever, c'est être souvent bien las.

Les grands liseurs se dispensent facilement de beaucoup penser, les grands penseurs de beaucoup lire.

La douceur donne de jolies pensées, plus consolantes que saisissantes.

Apprends à te suffire avant d'être vieux.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

jeudi 28 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 206

La vie est une amie plus franche que tendre.

Les chiens font vivre la fidélité.

On croit toujours au bien quand on est capable de le faire.

Savoir se passer de ses richesses serait leur philosophie.

L'homme ne peut pas être sans défauts, mais il a pire, il a des petitesses.

Le vice ne peut pas se montrer sans son masque.

Contentons-nous d'admirer le beau, ne lui demandons pas ce qu'il est.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

mercredi 27 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 205

Il y a des bontés de luxe ; ne craignons pas de temps en temps de les avoir.

Ah! les modestes, comme on les oublie !

Le boudeur n'a jamais fini de digérer.

Dans un mariage, quand l'un apporte l'amour et l'autre l'argent, à la rigueur chacun apporte quelque chose ; il y a pire.

Un homme qui ne sait pas causer avec sa femme appelle l'amant.

L'honnêteté qui ne se fait pas respecter n'est qu'une honnêteté rêvant d'une chute.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

mardi 26 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 204

La tristesse ennoblit.

On a rarement le dévouement et la grâce ; ce serait aussi trop demander.

Tombe, mais ne bute pas.

Le calme est la puissance des forts.

Jours de fêle! vous cherchez à essuyer les larmes des autres jours.

Le premier amant n'est jamais le dernier.

Nos expériences pleurent le prix de leur sagesse.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

lundi 25 mars 2013

De toutes les Paroisses, page 203

On dément du regard, de l'attitude; c'est plus poli que de la parole.

C'est gâcher son coeur que d'aimer tout le monde. *

On jouit surtout quand on a perdu et retrouvé.

Jouer avec les mots, c'est être bien désoeuvré.

Être neuf en idées, plutôt vieux en sentiments.

Un désir naît d'abord petit, modeste, peureux, puis, comme à l'oiseau, les plumes lui poussent.

On avoue difficilement un amant cruel ; longtemps on l'excuse.

Anne Barratin, De toutes les Paroisses, Ed. Lemerre, Paris, 1913

2013.12

Échecs

Ma partie contre Michel Guimond s'est terminée par la nulle. Voir ici ou là. J'ai tout de même remporté le tournoi avec un score de 3.5/4. Ça booste ma cote à 1840, mais je doute que ce soit suffisant pour faire partie du championnat fermé de la région.

Cette semaine commence le championnat semi-rapide de l'Outaouais qui se déroule sur 2 mardis (3 rondes chaque soir). J'aime bien cette cadence (25 min + 3 sec. d'incrémentation) dans laquelle, ma foi, je ne suis pas trop mal.

Le tournoi des candidats est fascinant. Vous pouvez rejouer toutes les parties sur ce blogue.

Weight Watchers

Premier objectif atteint : -5 %. Je me congratule !

L'intersection de toutes les conneries


Source (vive Twitter !)


Twitter

J'ai récemment passé les 3000 tweets. Je viens aussi de prendre conscience que je n'utilise presque plus la fonction de recherche dans Twitter. Est-ce parce que les gazouillis de mes abonnés me satisfont ? Ou peut-être est-ce parce que j'ai, temporairement tout au moins, de faibles intérêts pour les nouveautés ? Peut-être que l'éducation, les mathématiques, la programmation, et le reste me laissent un peu froid ; serait-ce un conséquence d'une retraite qui arrive à grands pas ?

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 >