Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

dimanche 18 décembre 2005

Livres «superstars»

Je suis toujours tourmenté par ce « tant à lire » et ce « si peu de temps ». Je n'ai lu aucun des 50 livres « superstars » de Cyberpresse. Curieusement, cette liste ne m'inspire pas. La seule suggestion qui est dans ma mire est le Sylvie Germain.


samedi 17 décembre 2005

Les boeufs de Newton

La tradition attribue à Newton ce curieux problème, dont la solution n'exige aucun calcul différentiel.

Soixante-quinze boeufs ont besoin de douze jours pour brouter l'herbe d'un pré de 60 ares, tandis que quatre-vingt-un boeufs ont besoin de quinze jours pour brouter l'herbe d'un pré de 72 ares. Combien faut-il de boeufs pour brouter en dix-huit jours un pré de 96 ares?

(On suppose que l'herbe croît uniformément et qu'elle est dans les trois prés, à la même hauteur au début du problème.)

Source : P. Berloquin, Le jardin du Sphinx, Dunob, 1981.

jeudi 15 décembre 2005

Jean (Wal-Mart) Charest

Entendu aujourd'hui :
« Il n'y a aucune différence entre le premier ministre du Québec et un dirigeant de Wal-Mart. »

mercredi 14 décembre 2005

La moyenne

Dans une classe de 35 élèves, les filles ont eu une moyenne de 12 à la dernière composition et les garçons une moyenne de 9,5. La moyenne générale était de 10,5. De combien le nombre de garçons excède-t-il alors le nombre de filles dans cette classe ?

Réf : Jeux & Stratégie, n°3, juin-juillet 1980.

lundi 12 décembre 2005

Cyberfolio : des questions à poser

Vous savez sans doute qu'avec Nathalie Lehoux, je suis le concepteur du Cyberfolio. Voir www.cyberfolio.org.
Cet outil est dans le paysage pédagogique québécois depuis quasiment quatre ans maintenant. Mais voilà que l'Université de Sherbrooke utilise le nom Cyberfolio pour leur nouveau projet de portfolio professionnel. Inutile de dire que je ressens une certaine frustration. Demain, madame France Lacourse recevra un coup de fil de ma part lui demandant des explications.

samedi 10 décembre 2005

[...] infinis m'effraie. (Pascal)


En zieutant ma bibliothèque, je suis tombé sur Imagining the Universe d'Edward Packard que j'avais acheté il y a déjà une dizaine d'années. J'ai pris un immense plaisir à le refeuilleter.

Packard nous fait voyager de l'infiniment grand à l'infiniment petit en procédant par des comparaisons. Son outil de base est le stade de baseball Candelstick Park à San Francisco.

Pour bien nous faire comprendre le système solaire, il place la planète Terre dans ce stade. À cette échelle, il nous indique où se trouve la lune, le soleil, etc. On apprend par exemple que Mars (deux fois plus petite que le stade) se trouve dans le Golfe de l'Alaska. Vénus, quant à elle, navigue près de El Paso, au Texas. Aussi, le Soleil se trouve au Costa Rica et fait plus de 43 km de diamètre...

Au chapitre deux, Packard ramène la Terre à la dimension d'une balle de baseball. Il la place au marbre du stade. À cette échelle, le Soleil est à 1,2 km et son diamètre fait près de 9 mètres !

Pour aller au niveau stellaire, il compare ensuite la Terre à un grain de sable, etc.

Packard explore aussi l'infiniment petit en commençant par ramener une balle de baseball à la dimension du stade. À cette échelle, au marbre (voir illustration ci-dessous)



on verrait bien un globule rouge (1), un globule blanc (2), un Pinnularia (algue unicellulaire) (3), un ovaire et les spermatozoïdes (4), un péridinium (organisme unicellulaire) (5) et un «Nutmeg Pollen» (6).

Pour entrer dans le monde des molécules, il suppose une balle de baseball grosse comme la planète. Et pour passer au monde des atomes, il imagine une balle de baseball qui rejoint la Terre et la Lune. Comme cela n'est pas suffisant pour explorer les particules élémentaires, c'est de la Terre au Soleil que prendra le diamètre de la balle. À cette dernière échelle, un proton fait une toute petite tache au centre du marbre !

Fascinant, ce bouquin m'a donné une idée. Pourquoi ne pas demander aux élèves de faire la même chose, mais à partir d'un endroit qui leur est plus familier comme le stade Olympique de Montréal, par exemple. Ils pourraient faire tout cela dans un beau tableur de manière à pouvoir changer les objets de références. Il me semble aussi que cela ferait un beau site web...

Référence complète : Edward Packard, Imagining the Universe - A Visual Journey, Perigree Books, 1994.

Les chapeaux

Trois frères possèdent chacun trois chapeaux identiques, soit, au total, neuf chapeaux identiques, à part les initiales de chaque propriétaire, invisibles de l'extérieur.
Ces neuf chapeaux sont accrochés les uns à côté des autres. Un jour, les trois frères prennent chacun un chapeau au hasard.
Quelle est la probabilité pour qu'aucun des trois frères n'ait pris un chapeau qui lui appartienne ?

Réf. Berloquin et autres, Voulez-vous jouer avec nous ?, Balland, 1974.


jeudi 8 décembre 2005

Virginie

Ce matin, j'ai pris tout mon temps pour lire cette histoire qui m'a ramené plus de 40 ans en arrière. Dans mon cas, elle s'appelait Monique...

Via le Blog de Philippe & Co.

mercredi 7 décembre 2005

L'écriture

À quoi sert-il d'écrire un poème, d'achever un blessé, de bâtir une cabane ?
À écrire un poème, achever un blessé, bâtir une cabane.
Louis Scutenaire, Mes inscriptions (1943-1944), p.204, Éditions Labor, 1990


Suis-je le seul à constater que l'importance accordée à l'écriture est exagérée ? Regardez un peu autour de vous.

La personne qui partage votre vie écrit-elle? (Hormis la liste d'épiceries...)

Vos enfants écrivent-ils ? (À part du scolaire que personne - sauf une - ne lit, évidemment.)

Recevez-vous des communications vraiment originales de vos patrons? Par communications originales, j'entends des phrases un peu plus longues que « Me voir » ou « Lis ces pages photocopiées et reviens m'en parler. »

Et vos collègues de travail, à l'exception des fameux courriels du genre « Pour te dérider » immanquablement suivi d'un copié-collé qu'on s'empresse de ne pas lire, ou encore un « Ne pas oublier l'anniversaire d'Untel... », écrivent-ils ?

On a beau crier sur tous les toits qu'apprendre à écrire, c'est essentiel dans la vie, je crois de plus en plus qu'on peut assez facilement s'en passer. Il suffit de connaître l'orthographe de quelques mots passe-partout :« Me voir », « Lait », « Je t'aime » (idéal dans une boîte à lunch), « Bienvenue sur mon site » (sur tout bon site qui se respecte), « Bonne Fête ! » (utile quand on veut être gentil), etc. Ces mots sont à l'écriture ce que l'arithmétique de base est à la pensée mathématique car lorsqu'on achète des bidules, on doit savoir additionner et soustraire pour s'assurer que le total est exact et que la monnaie sera bien rendue. De même, quand on écrit, on n'a, pour bien paraître, qu'à utiliser des mots-phrases-types. Si jamais on doit écrire un peu plus long, on trouvera bien quelqu'un (lire un subalterne) qui saura le faire et duquel on pourra se moquer.

Évidemment, un blogue composé de ces mots-phrases-passe-partout serait plutôt moche. Mais qui donc, après tout, est intéressé par les blogues ?

mardi 6 décembre 2005

Alphamétique 1

Dans cette multiplication, chaque chiffre a été remplacé par une lettre. Par déduction, retrouverez-vous les nombres ?
         a x e o r u
               m e a
      --------------
       n n o o r u u
     n e s x n e v
   o o e u x n v
   -----------------
   o e v m m u o u u
Réf. L'Abeille, septembre 1926, p. 40.

En passant, si vous possédez des exemplaires de cette revue, et que vous êtes disposé à les vendre pour pas trop cher, écrivez-moi !

lundi 5 décembre 2005

L'avertissement de Vaneigem

L'avertissement aux écoliers et lycéens de Raoul Vaneigem a déjà 10 ans. Vous ne le connaissez pas ? Voici ce qu'en dit la quatrième de couverture des éditions Mille et une nuits (n°69) :

« Lorsque l'école et le lycée se comportent comme des entreprises, que les élèves sont traités comme des clients, incités non à apprendre mais à consommer, il est salutaire de rappeler que l'éducation appartient à la création de l'homme, non à la production de marchandises. L'auteur [...] étudie et dénonce l'aliénation qui s'empare des élèves et des enseignants et montre ce que l'école pourrait être : un lieu d'autonomie, de savoir et de création. »

Vous trouverez sur Au fil de mes lectures plusieurs citations du livre. Mais je vous suggère plutôt de lire le texte intégral.

Impossible de vous laisser sans cet extrait de la page 65 :
« Il n'y a pas d'enfants stupides, il n'y a que des éducations imbéciles. Forcer l'écolier à se hisser au sommet du panier contribue au progrès laborieux de la rage et de la ruse animales mais sûrement pas au développement d'une intelligence créatrice et humaine. Dites-vous que nul n'est comparable ni réductible à qui que ce soit, à quoi que ce soit. Chacun possède ses qualités propres, il lui incombe seulement de les affiner pour le seul plaisir de se sentir en accord avec ce qui vit. Que l'on cesse donc d'exclure du champ éducatif l'enfant qui s'intéresse plus aux rêves et aux hamsters qu'à l'histoire de l'Empire romain. Pour qui refuse de se laisser programmer par les logiciels de la vente promotionnelle, tous les chemins mènent vers soi et à la création. »

dimanche 4 décembre 2005

Cueco

- Avant, quand j'avais le vieux vélo déglingué, on disait : « T'as vu le vieux, le vélo pourri qu'il a ! » Maintenant, les jeunes qui me voient avec cette merveille disent : « T'as vu le beau vélo qui trimballe cette ruine !... »
- Les gens sont jamais contents. (p. 142)

Dialogue avec mon jardinier a été publié au Seuil en 2000. Il est disponible dans la collection Points. Cueco, peintre et écrivain, est né en 1929. Il nous livre ici un dialogue tenu entre un bon vieux jardinier et un peintre qui dessine des patates, des coquilles de noix et de la laitue. Tout au long des pages, une tendre amitié se tisse. Dans ce livre, sur le mode de la conversation, il est question de voyages, de vélos, de laitue, de soupe, de famille, de maladies, de mort... Mais surtout, surtout, il est question d'écoute.

Liane : Citations du livre sur Au fil de mes lectures.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 >