Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

lundi 22 décembre 2014

France

France

La France est toujours à la mode en Europe.
Victor Hugo

Note du transcripteur.
Littérature et philosophie mêlées.
En France, on aime les arts bien plus pour en juger que pour en jouir.
Joubert

Note du transcripteur.
Cette phrase est toujours attribuée à Joubert. Cependant, je n'ai pas trouvé de quelle oeuvre elle était tirée.
La France a été douée d'un goût exquis, que les moindres dissonances blessent vivement.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Correspondance inédite, 1870.
Il est dans le caractère français d'exagérer, de se plaindre et de tout défigurer dès qu'on est mécontent.
Napoléon

Note du transcripteur.
Cité dans le «Mémorial de Sainte-Hélène» (par le comte de Las Cases.)
Le génie de la France est aimant. C'est là tout le secret de sa force.
Lamartine

Note du transcripteur.
Histoire des Girondins.
La citation exacte : « Le génie de l’Espagne de Charles—Quint est fier et aventureux; le génie de l’Allemagne est profond et austère; le génie de l’Angleterre est habile et superbe ; celui de la France est aimant, et c’est là sa force. »
La France est l'homme; Paris est le coeur.
Henri IV

Note du transcripteur.
Voir dans le «Recueil de lettres missives : 1593-1598».
J'ai fait une faute en n'effaçant pas la Prusse de la carte.
Napoléon

Note du transcripteur.
Cité dans Histoire de Napoléon par Antoine Nicolas Béraud, 1829.
Dans les éditions subséquentes, Blanchard a rajouté ... de la carte de l'Europe. Cet ajout n'est pas justifié.
Je le dis avec tristesse, c'est l'erreur fondamentale et le malheur de notre temps, la France en tant que nation ne prie pas.
Chesnelong

Note du transcripteur.
Cité dans «:Le Contemporain : revue d'économie chrétienne», t.7, 1874.
Quand Dieu veut qu'une idée fasse le tour du monde, il l'allume dans le coeur d'un Français.
Lamartine

Note du transcripteur.
Partout cette citation est attribuée à Lamartine, mais sans jamais en donner la référence. Cette dernière m'est toujours inconnue.
J'aime qu'un Russe soit Russe,
Et qu'un Anglais soit Anglais.
Si l'on est Prussien en Prusse,
En France soyons Français.
Béranger

Note du transcripteur.
Dans une chanson chantée devant les aides de camp de l'empereur Alexandre, mais 1844.
Le mouvement parisien n'est autre que la mise en train des sept péchés capitaux.
Octave Feuillet

Note du transcripteur.
La Morte.
C'est le Coq Gaulois qui réveille le monde.
Victor Hugo

Note du transcripteur.
Odes et Ballades.
L'épée est au Français comme un huitième sacrement.
Louis Veuillot

Note du transcripteur.
La Guerre d'Orient.
Lorsque vous entendrez dire que la France est perdue, ne le croyez pas, enfants, dites qu'elle ressuscitera, et joignez les mains, afin que l'heure soit proche.
René Bazin

Note du transcripteur.
La douce France.
Le Français d'hier était craintif et casanier ; celui d'au­jourd'hui redevient un peu plus entreprenant et plus nomade; il ne fait, d'ailleurs, que rentrer ainsi dans son naturel.
G. Hanotaux

Note du transcripteur.
Du choix d'une carrière.
Un des pires dangers de la vie de Paris est de nous faire oublier la France.
André Michel

Note du transcripteur.
Journal des débats politiques et littéraires, 1896.
La France, soldat de Dieu!
Shakespeare

Note du transcripteur.
Parfois associé au «Roi Jean», mais je ne l'ai pas trouvé dans cette pièce.
La France ne peut se passer longtemps de Dieu.
A. Dumas (fils)

Note du transcripteur.
Lettre du 14 décembre 1870.
La France compte trente-cinq millions de sujets, sans compter les sujets de mécontentement.
Henri de Rochefort

Note du transcripteur.
La Lanterne, 31 mai 1868.
La France traite mal ses enfants, mais elle accueille grandement les étrangers.
Dumas

Note du transcripteur.
Le comte de Monte-Cristo, acte 1, sc. 6 (Morcerf).
Tant qu'un peu de sang français subsistera, la justice aura sur la terre un soldat armé.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Mémoire pour le rétablissement en France des l'Ordre des Frères Prêcheurs.
Gloire à notre France éternelle !
Gloire à ceux qui sont morts pour elle !
Hugo

Note du transcripteur.
Les Chants du Crépuscule.
Je ne connais pas au monde un seul intérêt catholique qui ne soit un intérêt français.
Chesnelong

Note du transcripteur.
Cité dans la Revue du monde catholique, t.36, 1873.
L'honneur de secourir les peuples qu'on opprime
Sera toujours brigué par les braves Français.
Charles François Philibert Masson

Note du transcripteur.
Les Helvétiens
Je suis né Français, je veux mourir Français.
Ney

Note du transcripteur.
«Le jour même où Labédoyère marchait au supplice, on amenait à Paris le maréchal Ney, arrêté dans un château du Cantal. On le traduisit devant un conseil de guerre, que refusa de présider le maréchal Moncey et qui se déclara incompétent. Ney fut alors renvoyé devant la Chambre des Pairs. Les débats commencèrent le 21 novembre. Dans les tribunes se pressaient une foule d'officiers et de princes étrangers. Ses défenseurs, pour le sauver, alléguaient qu'il n'était plus justiciable d'une chambre française. Sarrelouis, sa patrie, avait été cédée à la Prusse par le traité du 20 novembre. « Non, s'écria-t-il en repoussant ce singulier moyen de défense, je suis né Français, je veux mourir Français. » Ney, condamné à mort, fut exécuté le matin du 7 décembre, à la dérobée, dans l'avenue de l'Observatoire. « Soldats, droit au coeur ! » dit-il avec force en s'adressant au peloton d'exécution, plus troublé que l'intrépide maréchal.» (Histoire de France, Gustave Ducoudray, 1888).
Il n'est si doux d'aimer la France et de la servir, que parce qu'on sait que ses intérêts se confondent avec ceux de l'humanité et que sa grandeur est l'espérance du monde.
V. Cousin

Note du transcripteur.
Discours de réception à l'Académie française, 5 mai 1831.
Ce n'est que par ses fils qu'un peuple peut renaître:
Tu ne refondras pas ton coeur ni tes cerveaux,
Mais ces petits enfants, si l'on veut, peuvent être
Des hommes plus heureux et des Français nouveaux.
Jean Aicard

Note du transcripteur.
Le petit Peuple. Strophes pour la société protectrice de l'enfance, 1878.
L'on doit demeurer d'accord que les Français ont quelque chose en eux de poli, de galant, que n'ont point les autres nations.
Molière

Note du transcripteur.
Le Sicilien, sc. 14 (Isidore).
Ah! qu'on est fier d'être Français
Quand on regarde la colonne!
P.-E. Debraux chansonnier

Note du transcripteur.
La Colonne, 1818.
Si l'on réussissait, si un jour venait où il n'y eût plus de France chrétienne, ce jour-là il n'y aurait plus de France.
Chesnelong

Note du transcripteur.
Annales du Sénat et de la Chambre des députés, séance du 23 mars 1878.
Citation exacte : «Mais si l'on réussissait; si, ce qu'à Dieu ne plaise ! un jour venait où il n'y aurait plus de France chrétienne, ce jour-là, prenez-y garde! il n'y aurait plus de France!»
En France, ce qu'il y a de plus national, c'est la vanité.
H. de Balzac

Note du transcripteur.
Maximes et pensées.
Tout soldat français a son bâton de maréchal dans sa giberne!
Louis XVIII

Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Adieu, charmant pays de France;
Que je dois tant chérir,
Berceau de mon heureuse enfance,
Adieu ! te quitter, c'est mourir.
Béranger Adieux de Marie Stuart

Note du transcripteur.
Chanson publiée en 1818.
Tout homme a deux pays, le sien et puis la France.
Henri de Bornier

Note du transcripteur.
La Fille de Roland, acte 3, sc.2, (Charlemagne.)
Les Anglais sont élevés dans le respect des choses sérieuses, et les Français dans l'habitude de s'en moquer.
J. Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
La France est accoutumée à faire de grandes choses, même sans le savoir.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De l'influence de la société catholique sur la société naturelle quant à la communauté de biens et de vie.
La pointe française pique comme une aiguille pour faire passer le fil.
Joseph de Maistre

Note du transcripteur.
Les soirées de Saint-Petersbourg.
Le sentiment de l'honneur national n'est jamais qu'assoupi chez les Français. Il ne faut qu'une étincelle pour le rallumer.
Napoléon

Note du transcripteur.
Cité dans «Recueil de faits, écrits et paroles remarquables sur l'art de la Guerre» de Jaoquin de Martitegui (1863).
L'Église de France est comme un vaste chantier où s'en­tend le bruit du travail qui pierre par pierre prépare une nouvelle chrétienté.
L'abbé Thellier de Poncheville

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Le génie de la France est aimant. C'est là tout le secret de sa force.
Lamartine

Note du transcripteur.
Histoire des Girondins.
A Paris, on s'occupe trop de soi; en province, on s'occupe trop des autres.


Note du transcripteur.
Auteur et référence non trouvés. Sans doute une réflexion de Blanchard.
On ne vit qu'à Paris et l'on végète ailleurs.
Gresset Le Méchant

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 8 (Valère.)
Il y a de l'écho en France, quand on parle d'honneur.
Général Foy

Note du transcripteur.
Cité par Lamennais dans Articles sur l'avenir (24 nov. 1830) : « Quand on parle d'honneur et de patrie, disait le général Foy à la tribune , il y a de l'écho en France. » 11 y en a peut-être plus encore , lorsqu'on parle de Dieu et de liberté. »
Je crois en Dieu. La France attristée, abattue,
Laisse opprimer son âme et forcer son aveu;
La grande nation dort d'un sommeil qui tue.
Mais l'heure du sursaut viendra. Je crois en Dieu.


Note du transcripteur.
«Credo» de Maurice Donnay dans L'Esprit français.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 21 décembre 2014

Foyer

Foyer

Bon souper, bon gîte et le reste.
La Fontaine Les Deux Pigeons

Note du transcripteur.

Objets inanimés, avez-vous donc une âme
Qui s'attache à notre âme et la force d'aimer ?
Lamartine

Note du transcripteur.
Harmonies poétiques et religieuses.
Le premier indice du bonheur domestique est l'amour de sa maison.
François-Dominique de Reynaud De Montlosier

Note du transcripteur.
De la monarchie française, 1814.
Heureux qui peut, au sein du vallon solitaire,
Naître, vivre et mourir dans le champ paternel!
Il ne connaît rien de la terre,
Et ne voit jamais que le ciel!
Huqo

Note du transcripteur.
Odes et Ballades (1834).
Il n'est pas possible d'aimer en même temps le cabaret et sa propre maison. On ne court pas deux lièvres à la fois.


Note du transcripteur.
Pensée sans doute originale de l'abbé Blanchard.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 20 décembre 2014

Fortune

Fortune

Ceux qui se plaignent de la fortune n'ont souvent à se plaindre que d'eux-mêmes.
Voltaire

Note du transcripteur.
Siècle de Louis XIV.
Il faut de plus grandes vertus pour soutenir la bonne fortune que la mauvaise.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et maximes morales.
L'on voit des hommes tomber d'une haute fortune par les mêmes défauts qui les y avaient fait monter.
La Bruyère Caractères

Note du transcripteur.
Les Caractères.
La fortune aime assez à donner des pantoufles à ceux qui ont des jambes de bois, et des gants à ceux qui n'ont pas de mains.
Théophile Gauthier

Note du transcripteur.
Mademoiselle de Maupin.
Le sort mêle les cartes, et puis nous jouons.
Schopenhauer

Note du transcripteur.
Parerga et paralipomena : Aphorismes sur la sagesse dans la vie.
On trouve parfois cette traduction :«Le sort mêl les cartes, et nous, nous jouons.»
La fortune obscurcit nos vertus et nos vices, comme l'ombre obscurcit les objets.


Note du transcripteur.
C'est de Paul Reboux et Charles Müller dans «À la manière de... », 1913.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

vendredi 19 décembre 2014

Forêt

Forêt

Au plus profond des bois, la Patrie a son coeur;
Un peuple sans forêts est un peuple qui meurt.
André Theuriet

Note du transcripteur.
Amis des arbres, 1903.

Au plus profond des bois, la Patrie a son coeur;
Un peuple sans forêts est un peuple qui meurt,
C'est pourquoi tous, ici, lorsqu'un arbre succombe,
Jurons d'en replanter un autre sur sa tombe...

Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 18 décembre 2014

Force

Force

Nous avons plus de force que de volonté, et c'est souvent pour nous excuser à nous-mêmes que nous nous imaginons que les choses sont impossibles.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et maximes morales.
Rien ne rend fort comme d'avoir à protéger la faiblesse.
Rallye

Note du transcripteur.
Source inconnue.
La raison du plus fort est toujours la meilleure.
La Fontaine Le Loup et l'Agneau

Note du transcripteur.

Trop de désirs naissent de trop de force.
Qui peut tout pourra trop vouloir.
André Chénier

Note du transcripteur.
Le jeu de paume.
La force, c'est la vertu qui fait les héros.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De la religion produite dans l'âme par la doctrine catholique.
Et le mâtin était de taille
À se défendre hardiment.
La Fontaine Le Loup et le Chien

Note du transcripteur.

Rien ne manque autant à l'homme que la force, et rien n'attire davantage son respect.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De la religion produite dans l'âme par la doctrine catholique.
Rien n'est si doux que ce qui est fort.
Lamartine Voyage en Orient

Note du transcripteur.

Il n'est point de vertu proprement dite sans victoire sur nous-mêmes, et tout ce qui ne nous coûte rien ne vaut rien.
J. de Maistre

Note du transcripteur.
Les soirées de Saint-Pétersbourg.
On ne craint que les forts, on ne compte qu'avec ceux qui résistent.
Jacques Piou

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Lettre ouverte à M. Alexandre Iracà, député de Papineau

Monsieur,

Je ne peux rester insensible relativement aux offres déposées par le gouvernement du Québec à ses enseignants.

J’aimerais connaître votre opinion à cet égard. Je vous ai souvent entendu dire, dans le temps où vous étiez président de la CSCV, comment importants étaient pour vous les enseignants et leur travail. Cela était-il de la bullshit ?

Si votre réponse est positive, je comprends évidemment votre position de demeurer au sein de ce gouvernement.

Mais si, à l’époque, un tant soit peu, vous étiez sincère, comment puis-je tolérer que vous demeuriez mon représentant à Québec au sein d’un gouvernement qui méprise ses enseignants? Je sais bien qu’être député libéral en Outaouais vous garantit un emploi à vie, mais n’avez-vous pas une certaine conscience ? des valeurs auxquelles vous tenez ? une volonté d’être un politicien intègre ?

Je vous demande donc de vous lever en chambre et de définir clairement votre position. (Si c’est pour nous assommer avec une langue de bois, restez confortablement assis !). J’y vois trois phrases possibles :

1- En tant que député et ancien président d’une CS, je crois que les enseignants ne méritent pas d’augmentation de salaire et qu’ils doivent travailler plus d’heures et avec plus d’élèves en classe ;
2- En tant que député et ancien président d’une CS, je crois qu’il faut modifier à la hausse notre offre salariale aux enseignants et ne pas augmenter leurs tâches;
3- (SILENCE COMPLET).

Évidemment (et tristement), je connais déjà l’option que vous choisirez...

Gilles G. Jobin
Ex-travailleur à la CSCV.

mercredi 17 décembre 2014

Fonctionnaire

Fonctionnaire

Les fonctionnaires sont comme les livres d'une bibliothèque: les moins utiles sont les plus haut placés.


Note du transcripteur.
Cette pensée est toujours attribuée à Paul Masson et serait tirée de ses «Pensées d'un Yoghi.» Pourtant, ayant transcris les 350 citation du livre, je sais qu'elle ne s'y trouve pas!
Cependant, dans l'excellent livre «La pensée française» de Cario et Régismanset (1921), on apprend que Masson a publié plusieurs centaines de pensées (dont celle donnée ici) dans différentes revues de l'époque.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Ah, l'ambition !

Hélas ! passant le but, dans l'ardeur qui l'agite,
Nul mortel ici-bas n'est content de son gite.
Heureux ! si, reposant sur leurs biens entassés,
Les hommes quelquefois se disaient : c'est assez !
Orgon étend, allonge, élargit son domaine ;
Mais il a des voisins, et l'horizon le gêne :
Appauvri par ses voeux, ruiné par l'espoir,
Il voit moins ce qu'il a, que ce qu'il veut avoir.
Jacques Delille, L'Imagination, 1806.

mardi 16 décembre 2014

Folie

Folie

Le sage en ses desseins
Se sert des fous pour aller à ses fins.
Voltaire La Prude

Note du transcripteur.
Acte 4, sc.1 (Dorfise).
Les vieux fous sont plus fous que les jeunes.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Pensées, maximes et réflexions morales.
Il arrive quelquefois des accidents dans la vie d'où il faut être un peu fou pour se tirer bien.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions, sentences et maximes.
La folie nous suit dans tous les temps de la vie; si quelqu'un paraît sage, c'est seulement parce que ses folies sont proportionnées à son âge et à sa fortune.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions, sentences et maximes.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 15 décembre 2014

Foi

Foi

Je dis que la foi est absolument nécessaire à l'homme dans les voies ténébreuses de cette vie.
Massillon

Note du transcripteur.
Vérité de la religion (le Jeudi après les Cendres).
«Or, je dis que la foi est absolument nécessaire à l'homme dans les voies ténébreuses de cette vie, parce que sa raison est faible, et qu'il faut l'aider; parce qu'elle est corrompue, et qu'il faut la guérir; parce qu'elle est changeante, et qu'il faut la fixer. Or, la foi toute seule est le secours qui l'aide et qui l'éclairé, le remède qui la guérit, le frein et la règle qui la retient et qui la fixe.»
La foi qui n'agit point, est-ce une foi sincère?
Racine Athalie

Note du transcripteur.
Acte 1, sc.1 (Joad).
Nous croyons, et c'est pour cela que nous parlons.
Saint Paul

Note du transcripteur.
II, Cor., iv, 13.
L'expérience de chaque jour me fait trouver dans la foi toute la sanctification de mes joies domestiques, toute la consolation dans mes peines.
Villemain

Note du transcripteur.
Non pas de Villemain, mais bien de Fréderic Ozanam dans une lettre du 16 juin 1852 :
«J’appelle ainsi cette expérience de chaque jour, qui me fait trouver dans la foi de mon enfance toute la force et toute la lumière de mon âge mûr, toute la sanctification de mes joies domestiques, toute la consolation de mes peines.»
Un pays qui ne veut plus des hommes de foi, va aux hommes de loi, en attendant qu'il aille aux hommes sans foi ni loi.
Guizot

Note du transcripteur.
Cité dans la Revue universitaire de 1898. Je n'ai cependant pas trouvé l'oeuvre dans laquelle Guizot écrit cette phrase.
Quand on a bien étudié, on revient à la foi du paysan bre­ton; Si j'avais étudié davantage, j'aurais la foi de la paysanne bretonne.
Pasteur

Note du transcripteur.
Wikipédia explique cette phrase :
Maurice Vallery-Radot (Pasteur, Perrin, 1994, p. 378), selon qui Pasteur, même sans pratique religieuse régulière, était au fond resté chrétien, traite avec dédain cette phrase qui, selon lui, apparut, sans références, quelques jours après la mort de Pasteur, dans la Semaine religieuse.... du diocèse de Versailles, 6 octobre 1895, p. 153. En fait, cette phrase est attribuée à Pasteur dès le 29 septembre 1895 (lendemain de sa mort) dans un article du Gaulois signé Jean Songère. (Voir reproduction de l'article sur le site Gallica, en mode image [archive] ou en mode texte [archive].) Cette phrase fut popularisée par le livre de François Bournand, Un bienfaiteur de l'humanité, Pasteur, sa vie, son œuvre, Paris, 1904, p. 262. Le frontispice de ce livre, qui porte la phrase en question, est reproduit dans G.L. Geison, The private science of Louis Pasteur, Princeton, 1995, entre les p. 242 et 243. (http://fr.wikipedia.org/wiki/fr:Louis%20Pasteur?uselang=en#cite_note-257)
Il serait plus prudent d'habiter chez les sauvages que chez un peuple où l'on ne croirait plus en Dieu.
Robespierre

Note du transcripteur.
Référence inconnue. Cette citation est probablement faussement attribuée.
Il y a pour moi un illogisme qui est pire que celui des incroyants: celui des croyants qui ne vont pas jusqu'au bout de leur foi.
Abbé Lionel Groulx

Note du transcripteur.
Dans «L'appel de la race» que Groulx a publié sous le pseudonyme d'Alonié de Lestres en 1922. Le roman a soulevé la polémique à l'époque !
Et le véritable homme social. c'est celui dont la foi et le patriotisme commandent tous les actes, les fonctions pro­fessionnelles et publiques autant que les actions individuelles.
Henri Bourassa

Note du transcripteur.
La presse catholique et nationale, 1921.
Clovis, entendant tomber des lèvres de l'évêque de Reims le récit de la passion du Sauveur, ne put contenir son émotion, et s'écria: « Que n'étais-je là avec mes Francs! »


Note du transcripteur.
Origine précise inconnue.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 14 décembre 2014

Flatterie

Flatterie

Une flatterie spirituelle fait d'un coup deux heureux, et le plus satisfait n'est pas toujours celui que l'on pense.


Note du transcripteur.
Gustave Belvèze, Pensées, maximes et réflexions, 1873.
Cette citation n'est donc pas anonyme.
Et flatteurs d'applaudir!
La Fontaine Les Animaux malades de la peste.

Note du transcripteur.

Votre chat vous caresse: non, il se caresse tout simplement et c'est vous qui êtes dupe. Il vous donne le change pour avoir sa tasse de lait ou une place sur vos genoux. Image de la plupart des amitiés humaine.
Guy Dupréhault

Note du transcripteur.
Sans doute tiré de ses «Pointes de feu» (1924). Mais cela demande confirmation.
Voulez-vous qu'on dise du bien de vous? N'en dites point.
Pascal

Note du transcripteur.
Pensées.
La flatterie est une fausse monnaie qui n'a cours que par notre vanité.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et maximes morales.
Détestables flatteurs, présent le plus funeste
Que puisse faire aux rois la colère céleste.
Racine Phèdre

Note du transcripteur.
Acte 4, sc. 6 (Phèdre).
Apprenez que tout flatteur
Vit aux dépens de celui qui l'écoute.
La Fontaine Le Corbeau et le Renard

Note du transcripteur.

Il y a des reproches qui louent, et des louanges qui médisent.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et maximes morales.
Les courtisans sont des jetons,
Leur valeur dépend de leur place:
Dans la faveur, des millions,
Et des zéros dans la disgrâce.
Brébeuf

Note du transcripteur.
Il s'agit de Georges de Brébeuf (1618-1661). Je n'ai pas trouvé dans laquelle de ses oeuvres se trouve ce quatrain.
Sans mentir, si votre ramage
Se rapporte à votre plumage,
Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois.
La Fontaine Le Corbeau et le Renard

Note du transcripteur.

Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 13 décembre 2014

La «bonne» vieille DOW

Trouvé cette annonce dans un vieux magazine de 1930 :

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 >