Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

jeudi 18 mai 2006

ANKS

Le livre, commandé dimanche dernier chez Chapters, est arrivé deux jours plus tard. A New Kind of Science jette les bases d'une science qui ne s'exprime plus avec les mathématiques mais bien à partir de programmes informatiques simples.
Indeed, I even have increasing evidence that thinking in terms of simple programs will make it possible to construct a single truly fundamental theory of physics, from which space, time, quantum mechanics and all the other known features of our universe will emerge. (p. 4)

Feuilleter ce pavé de près de 1300 pages est un véritable plaisir. Pour ceux qui le préfèrent, ce livre est disponible gratuitement en ligne. Comme je me voyais mal le lire sur écran, j'ai choisi de l'acheter pour goûter, bien ancré dans mon sofa, sa lecture.

Je compte bien, au fur et à mesure que je terminerai un chapitre, faire un résumé de ma compréhension ici. Le livre en contenant douze, je m'embarque donc dans une aventure scientifico-littéraire qui devrait prendre un an à compléter.

dimanche 14 mai 2006

Le peuple des connecteurs

Notes de lecture


Estéban, futur connecteur !


Prélude : ne pas obéir. Dans ce chapitre, l'auteur introduit la notion de décentralisation. L'idée centrale des connecteurs est le principe d'auto-organisation en l'absence de chef. [...]

Lire la suite

samedi 13 mai 2006

Belle fin de semaine

Youppi ! On garde le p'tit en fin d'semaine.


mercredi 10 mai 2006

Cursus

Pour la plupart de nos contemporains, les mathématiques sont administrées et ingurgitées comme un médicament.
Seymour Papert, Jaillissement de l'esprit, Champs-Flammarion/210, trad. Rose-Marie Vassallo-Villaneau.


Pour l'obtention d'un bac en enseignement au primaire, voici ce que je suggérerais de mettre au programme comme cours obligatoires (en plus des cours de didactique) :
  • Un cours de géométrie plane : les étudiants y (re)découvriraient les joies du pur raisonnement mathématique
  • Un cours de théorie des nombres : pour alimenter la culture arithmétique des étudiants
  • Un cours de théorie des ensembles : pour bien saisir les nuances du langage mathématique
  • Un cours type «découverte des maths à l'aide des TIC»
Il ne faut pas oublier qu'une grande partie des étudiants qui s'inscrivent dans ce département n'ont pas fait de mathématiques depuis plusieurs années. Parfois (souvent?), ils sont mathophobes. D'autres ressentent un certain malaise avec cette matière. Il est donc urgent que la formation universitaire leur permette de (re)trouver le plaisir intellectuel qu'apportent les mathématiques. Les universités ne devraient pas s'assurer que les étudiants soient « bons en maths » avant d'y entrer, mais bien qu'ils soient compétents à enseigner cette matière à la sortie de leur formation.

mardi 9 mai 2006

Cinq

Oublions ces examens qui agissent comme des aimants pernicieux en orientant les efforts vers la « réussite ». En réalité, ils ne sont que des événements anecdotiques, de peu d'importance à côté de l'enjeu essentiel : construire cet outil fabuleux qu'est notre intelligence.
Albert Jacquard, Petite philosophie à l'usage des non-philosophes, p. 10, Éd. Québec-Livres.


Petite nouvelle aujourd'hui où on apprend qu'à l'Université de Montréal, la moitié des étudiants admis au baccalauréat en enseignement primaire échouent au test d'entrée en maths. Vous trouverez ici quelques questions typiques de ce test.

Jetons un oeil sur la question 4 :

Dans le chiffre 2500, quelle est la valeur du 5 ?


Je ne sais qui a rédigé la question, mais 2500 n'est pas un chiffre, mais bien un nombre. Par ailleurs, la valeur de 5 n'est-elle pas toujours 5??? À mon avis, la question devrait se formuler ainsi : Que représente le chiffre 5 dans le nombre 2500.

Sans doute que nos grands penseurs de l'UdM prendront le temps de modifier cette question!

La question 7 est aussi intéressante :

Comment se nomme la propriété mathématique qui fait que 3 + 4 est égal à 4 + 3 ?

Généralement, cela fait au moins deux ans que ces étudiants n'ont pas fait des mathématiques. Demander de se souvenir du mot « commutativité » sachant que, sans doute, ils ne l'ont pas employé plus que quelques fois dans leur jeune vie indique que cette université met beaucoup d'importance sur la rétention de niaiseries. J'aurais modifié la question ainsi : «Citez un contexte dans lequel la commutativité de l'addition (ex. 3+4 = 4+3) est importante dans votre vie.»

lundi 8 mai 2006

Écrire, compter et ...

« Je suis toujours surpris de rencontrer des jeunes gens de 20 ans qui ne savent pas programmer. Je crois qu'il leur manque une qualité essentielle pour percevoir la merveilleuse simplicité du monde. L'informatique devrait être une matière fondamentale au même titre que les langues ou les mathématiques. Nous devrions tous savoir écrire, compter et programmer, sinon nous ne pouvons plus comprendre le monde et nous y épanouir.
  - Pour moi, écrit le mathématicien Gregory Chaitin, vous ne comprenez quelque chose que si vous êtes capable de le programmer. (Vous, et personne d'autre !) Autrement, vous ne le comprenez pas vraiment, vous pensez seulement que vous le comprenez. »
Thierry Crouzet, Le peuple des connecteurs, p.98, Bourin 2006.

dimanche 7 mai 2006

Drôle de fierté

Le blogue RELIEF de François Guité est sans doute le meilleur de son genre au regard de l'éducation dans le monde francophone. J'ai bien aimé son billet La quête numérique de l’évaluation. J'y ai d'ailleurs laissé un commentaire que je reproduis ici.

Ma suggestion : que les élèves REFUSENT de passer des examens en proclamant haut et fort qu'ils sont là pour apprendre, et non pour satisfaire des mesures statistiques. De toute manière, ils sont « pognés » à l'école jusqu'à l'âge de 16 ans. Pourquoi devraient-ils s'échiner à faire des examens ? Mais nos élèves sont si dociles...

Cela me rappelle une conversation avec mon épouse, ex-étudiante à la maîtrise :

- J'ai rencontré mon prof de ...
- Ah ! et puis?
- Bien, elle m'a immédiatement dit qu'elle était très rigoureuse dans son évaluation.
- ...
- Tu veux savoir ce que je lui ai répondu?
- Bien sûr.
- Que sa rigueur, c'était son problème. Pas le mien. Que moi, j'étais là pour apprendre.

Vous comprenez pourquoi j'aime ma femme ! :-)

Encore récemment, dans une salle de profs, une responsable de stage de l'UQO est venue s'installer près de moi. Au fil de la conversation, elle me dit : « C'est ma dernière année, et je termine très bien car j'ai de très bons étudiants. Vous savez, je suis très rigoureuse, et il m'arrive souvent d'en couler. » Drôle de fierté...

Céréales matinales

Comme tout le monde, le matin, je lis les textes sur les boîtes de céréales. Je suis resté un peu surpris des trois erreurs sur les quatre onglets suivants :


Notez qu'il y a d'autres fautes sur l'emballage : «Ancienne céréales», «archide», virgule dans les nombres au lieu de l'espace fine. Je vais écrire à la compagnie en leur suggérant d'effectuer les corrections.

Puis, au bas de boîte, on trouve ceci :

J'ai demandé à Marie ce qu'elle en comprenait, mais nous ne sommes arrivés à aucune conclusion sérieuse. L'explication se trouve cependant sur le côté de la boîte :
EnviroBox : En réduisant la taille de nos emballages de 10%, nous diminuons notre impact annuel sur la terre puisque nous économisons près de 2,650,000 litres d'eau, 500,000 KWh d'énergie et plus de 76 tonnes métriques de carton.

En anglais, on trouve : Same net weight, 10% less box. Je ne suis pas anglophone. Mais j'ai l'impression qu'on comprend un peu plus l'idée. Ma suggestion pour une traduction correcte : Même poids net, 10% fois moins d'emballage.

vendredi 5 mai 2006

La bureaucratie (GDT)


J'aime de plus en plus le Grand Dictionnaire Terminologique.

jeudi 4 mai 2006

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.
Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, article 19.

dimanche 30 avril 2006

Alan Kay en entrevue

La musique n'est pas dans le piano.


Il faut absolument lire Alan Kay dans cette excellente entrevue : FACE to FACE: Alan Kay Still waiting for the Revolution.

Quelques extraits :
One of the things that pollutes a lot of computer use in schools is a heightened sense of vocationalism. Parents are concerned about whether their children are going to get jobs, and so they really want the schools to train the kids. But my belief is that the training part is kind of like driver's ed: It takes about as long to learn how to use a computer as it takes to learn how to drive a car, maybe less. So it's not something you really want to pin twelve years of school on.
That's one of the reasons why, in my research, I've retreated into early childhood. The earlier you go, the further away you are from the thing that parents are worried about—which is whether the kids are going to get jobs. However, vocationalism is now rampant in elementary schools, even in kindergarten.

[...] the computer can be a kind of thought amplifier.

Think about it: How many books do schools have—and how well are children doing at reading? How many pencils do schools have—and how well are kids doing at math? It's like missing the difference between music and instruments. You can put a piano in every classroom, but that won't give you a developed music culture, because the music culture is embodied in people.
On the other hand, if you have a musician who is a teacher, then you don't need musical instruments, because the kids can sing and dance. But if you don't have a teacher who is a carrier of music, then all efforts to do music in the classroom will fail—because existing teachers who are not musicians will decide to teach the C Major scale and see what the bell curve is on that.
The important thing here is that the music is not in the piano. And knowledge and edification is not in the computer. The computer is simply an instrument whose music is ideas.
Educators have to face up to what 21st-century education needs to be about, and start thinking about solving that problem long before they bring the computer on the scene.

Virtually all learning difficulties that children face are caused by adults' inability to set up reasonable environments for them. The biggest barrier to improving education for children, with or without computers, is the completely impoverished imaginations of most adults.


Liane : Alan Kay, Computers, Networks and Education, Scientific American, septembre 1991.

samedi 29 avril 2006

Les idées puissantes

Quelques messages sur la liste Educ de l'AFUL ont récemment attiré mon attention. Il y était question de Squeak, langage de programmation dont un collègue de la commission scolaire des Portages de l'Outaouais m'avait déjà vanté les mérites.
En suivant les liens donnés dans ces messages - voir les lianes -, j'ai découvert un univers de possibilités pédagogiques.
Commencez d'abord par lire l'article de Hilaire Fernandes, Stéphane Ducasse, paru dans Linux Pratique 28, Mars-Avril 2005. Installez ensuite ce logiciel qui, soit dit en passant, est open source et fonctionne aussi bien sous Windows, Mac que Linux ! Puis, munissez-vous de l'excellent document Des idées puissante dans la classe de B.J. Allen-Conn et Kim Rose et... laissez aller votre imagination.
J'envisage maintenant très sérieusement transformer mes esquisses Cybergéomètre dans ce système de programmation. Je vais aussi me mettre en quête d'un ou deux enseignants du primaire qui seraient prêts à expérimenter la chose dans leurs classes.

Lianes :
Squeakland.org
Squeak, un environnement multimédia (Michèle Drechsler)
Art et squeak

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 >