Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

vendredi 24 avril 2015

Médiocrité

Médiocrité

Il y a de certaines choses dont la médiocrité est insupportable : la poésie, la musique, la peinture, le discours public.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
L'homme médiocre aime les écrivains qui ne disent ni oui ni non sur aucune question, qui n'affirment rien, qui ménagent toutes les opinions contradictoires.
Ernest Hello

Note du transcripteur.
L'Homme
Il n'est point de degré du médiocre au pire.
Boileau

Note du transcripteur.
Art poétique, Chant 4.
Le trait caractéristique, absolument caractéristique de l'homme médiocre, c'est sa déférence pour l'opinion publique. Il ne parle jamais, il répète toujours.
Ernest Hello

Note du transcripteur.
L'Homme (1872).
On n'est jamais médiocre quand on a beaucoup de bon sens et beaucoup de bons sentiments.


Note du transcripteur.
Joubert, Pensées.
Il est curieux que Blanchard n'ait pas donné l'auteur de la citation.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 23 avril 2015

Jobin-Akrib

Toutes les parties de la troisième ronde sont sur Matoutaouais.


Médecin

Médecin

Malheur à la terre! à cause de l'incrédulité des médecins. Malheur au monde! à cause de leur corrup­tion et de leur amour de l'argent.
Malheur aux époux! à cause de l'immoralité des docteurs; car ceux-ci favorisent l'adultère, et rendent le vice facile et léger à porter.
Charles Sainte-Foi

Note du transcripteur.
Le livre des Peuples et des Rois, Paris, 1839.
Si les médecins avaient le vrai art de guérir, ils n'auraient que faire de bonnets carrés ; la majesté de cette science serait assez vénérable d'elle-même.
Pascal

Note du transcripteur.
Pensées.
Presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies.
Molière Le Malade Imaginaire

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 3 (Béralde).
«La nature d‘elle—même, quand nous la laissons faire, se tire doucement du désordre où elle est tombée. C‘est notre inquiétude, c’est notre impatience qui gâte tout; et presque tous les hommes meurent de leurs remèdes, et non pas de leurs maladies.»
Granville : Ils étaient trois docteurs, et pourtant...
Pembrock : Le pauvre homme,
Que vouliez-vous qu'il fît contre trois ?
Granvile : Qu'il mourût.
Delavigne

Note du transcripteur.
Les Comédiens, acte 1, sc. 2.
Un médecin sans grands mots
D'un savoir extrême,
Qui n'ordonne point les eaux,
Et guérit lui-même.
Va-t'en voir s'ils viennent, Jean,
Va-t'en voir s'ils viennent.
La Motte-Houdart

Note du transcripteur.
Chanson (faite aux Eaux de Forges) composée en 1720.
Venez docteur, maître Gervais
Est plus malade que je ne puis dire;
Il divague, et dans son délire
Il dit qu'il veut mourir. - J'y vais.
Capelle

Note du transcripteur.
Quatrain toujours attribué à Capelle, mais je n'ai pas trouvé la référence exacte.
Médecine, pauvre science!
Médecins, pauvres savants!
Malades, pauvres victimes !
Dr Frappart

Note du transcripteur.
Lettres sur le magnétisme et le somnambulisme, Paris, 1839.
Il n'est pas de ces médecins qui marchandent les maladies c'est un homme expéditif, qui aime à dépêcher ses malades; et quand on a à mourir, cela se fait avec lui le plus vite du monde.
Molière

Note du transcripteur.
M. de Pourceaugnac, acte 1, sc. 7 (L'Apothicaire).
Je ne vois rien de plus ridicule qu'un homme qui se veut mêler d'en guérir un autre.
Molière Le Malade Imaginaire

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 3 (Béralde).
Crève, crève! cela t'apprendra une autre fois à te jouer de la Faculté.
Molière

Note du transcripteur.
Le Malade imaginaire, acte 3, sc. 3 (Argan).
Il faut que la religion réformée soit bien malade pour que les médecins l'abandonnent.
Henri IV En apprenant qu'un médecin quittait le protestantisme.

Note du transcripteur.
Cité dans «Le Passe-temps agréable ou Nouveaux choix de bons mots, de pensées ingénieuses», t.2, Rotterdam, 1719.
Un médecin est un homme que l'on paie pour conter des fariboles dans la chambre d'un malade, jusqu'à ce que la nature l'ait guéri ou que les remèdes l'aient tué.
Molière

Note du transcripteur.
Cette attribution à Molière a été contesté par J.-L. le Gallois, Sieur de Grimarest dans «La vie de Mr. de Molière», 1703.
«On m'a assuré que Molière défissait un médecin, un homme que l'on paie pour conter des fariboles dans la chambre d'un malade, jusqu'à ce que la nature l'ait guéri, ou que les remèdes l'aient tué. Cependant un médecin du temps et de la connaissance de Molière veut lui ôter l'honneur de cette heureuse définition, et m'a assuré qu'il en était l'auteur.»
Nous avons changé tout cela.
Molière Le Médecin malgré lui

Note du transcripteur.
Acte 2, sc. 6.
GÉRONTE : On ne peut pas mieux raisonner, sans doute. Il n'y a qu’une seule chose qui m’a choqué : c’est l’endroit du foie et du coeur. Il me semble que vous les placez autrement qu‘ils ne sont; que le coeur est du côté gauche, et le foie du côté droit.
SGANABELLE : Oui, cela était autrefois ainsi : mais nous avons changé tout cela, et nous faisons maintenant la médecine d’une méthode toute nouvelle.
La colère d'un médecin est plus à craindre qu'on ne peut croire.
Molière

Note du transcripteur.
Le Médecin malgré lui, acte 3, sc. 11 (Sganarelle).
Il faut qu'il ait tué bien des gens pour s'être fait si riche.
Molière Le Malade Imaginaire

Note du transcripteur.
Acte 1. sc. 5 (Toinette).
Ce docteur est si expéditif, qu'il ne donne pas le temps à ses malades d'appeler des notaires.
Lesage

Note du transcripteur.
Histoire de Gil Blas de Santillane.
Je ne sais rien de ridicule comme un médecin qui ne meurt pas de vieillesse.
Voltaire

Note du transcripteur.
Lettre à M. le comte d'Argental, 1767.
Dans Florence jadis vivait un médecin,
Savant hâbleur, dit-on, et célèbre assassin.
Boileau Art poétique

Note du transcripteur.
Chant 4.
Dignus, dignus est intrare,
In nostro docto corpore.
Molière Le Malade imaginaire

Note du transcripteur.
Intermède 3 (Le Choeur).
Les gens que vous tuez se portent assez bien.
Corneille Le Menteur

Note du transcripteur.
Acte 4, sc. 2 (Cliton).
Ton oncle, dis-tu, l'assassin,
M'a guéri d'une maladie.
La preuve qu'il ne fut jamais mon médecin,
C'est que je suis encore en vie.
Boileau

Note du transcripteur.
Épigrammes.
La grande boîte à guérison est dans le temps et la raison.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Par sa bonté, par sa substance,
Le lait de mon ânesse a refait ma santé,
Et je dois plus, en cette circonstance,
Aux ânes qu'à la la Faculté.


Note du transcripteur.
Attribué au chansonnier Désaugiers dans «Le quatrain» de Félix Devel, Paris, 1871. Devel ne donne pas la source du quatrain.
Certain docteur, peu couru des pratiques,
Était affligé d'un travers;
Le pauvre homme faisait des vers.
Raillant ses essais poétiques,
Sa femme, un jour, lui dit, non sans se courroucer:
« Avant donc que d'écrire apprenez à panser »


Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Depuis que le docteur Gistal
Soigne des familles entières,
On a démoli l'hôpital...
Et l'on a fait deux cimetières.


Note du transcripteur.
Attribué à Alexandre Dumas fils, dans La médecine littéraire et anecdotique, 1881,
Je suis la chirurgie, et de mes mains sanglantes,
Dans les chairs du prochain, je me taille des rentes.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
A confesseur, médecin, avocat,
Ne cache jamais le vrai de ton cas.


Note du transcripteur.
Référence inconnue. Cette citation fut retirée des éditions subséquentes.
Ne vous moquez pas de voir un médecin tenir beaucoup à un squelette qui orne son cabinet : c'est peut-être celui de son premier client.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée. Blanchard a retiré cette phrase des éditions subséquentes.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mercredi 22 avril 2015

Méchant

Méchant

Un coupable puni est un exemple pour la canaille.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
«Un coupable puni est un exemple pour la canaille ; un innocent condamné est l’affaire de tous les honnêtes gens.»
Et pour ce coeur instruit par une âme si noire,
Des crimes éclatants ressemblent à la gloire.
Georges de Brébeuf

Note du transcripteur.
La Pharsale de Lucain, VIII, 1682.
Sachez que les méchants ne sont point des hommes inca­pables de faire le bien; ils le font indifféremment, de même que le mal, quand il peut servir à leur ambition.
Fénelon

Note du transcripteur.
Télémaque.
Le bonheur des méchants comme un torrent s'écoule.
Racine Athalie

Note du transcripteur.
Acte 2, sc. 7 (Joad).
La gloire des méchants est pareille à cette herbe
Qui, sans porter jamais ni javelle ni gerbe,
Croît sur le toit pourri d'une vieille maison.
Malherbe

Note du transcripteur.
Stances.
Si tout le mal de ce monde était fait par les méchants, il n'y aurait que demi-mal, car les bons en font une bonne moitié.
Paul Cazin

Note du transcripteur.
Décadi ou La pieuse enfance, Paris, 1921.
Celui qui met un frein à la fureur des flots
Sait aussi des méchants arrêter les complots.
Racine Athalie

Note du transcripteur.
Acte 1, sc. 1 (Joad)
Les méchants sont hardis, trompeurs, empressés à s'insi­nuer et à plaire, adroits à dissimuler, prêts à tout faire contre l'honneur et la conscience.
Fénelon

Note du transcripteur.
Télémaque.
«Les bons se retirent, parce qu'ils ne sont ni empressés ni flatteurs; les bons attendent qu'on les cherche, et les princes ne savent guère les aller chercher; au contraire, les méchants sont hardis, trompeurs, empressés à s'insinuer et à plaire, adroits à dissimuler, prêts à tout faire contre l'honneur et la conscience pour contenter les passions de celui qui règne.»
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 21 avril 2015

Matin

Matin

L'aurore, crète rouge du coq matin.
Hugo

Note du transcripteur.
Les Contemplations.
Il était allé faire, à l'aurore, sa cour,
Parmi le thym et la rosée.
La Fontaine

Note du transcripteur.
Le Chat, la Belette, et le petit Lapin.
L'air est plein d'une haleine de roses,
Tous les vents tiennent leurs bouches closes.
Malherbe

Note du transcripteur.
Chanson.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 20 avril 2015

Matérialisme

Matérialisme

N'oublions jamais que la prospérité maté­rielle ne saurait durer si elle ne repose sur une vie morale et religieuse. L'histoire du monde est là pour nous le démontrer. Que d'empires ont croulé le jour où l'idéal et la morale ont sombré; que de civilisations ont disparu devant le matérialis­me qui dessèche le coeur du riche et enlève toute espérance au pauvre. Quelle que soit notre religion, faisons-lui une large place dans notre vie sociale et politique.
L'honorable L.-A. Taschereau À son Éminence le cardinal Rouleau.

Note du transcripteur.
Je n'ai pas trouvé trace de ce texte.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 19 avril 2015

Mariage

Mariage

Le mariage est l'écueil où se perdent d'habi­tude les amitiés des jeunes filles. Le mariage ouvre d'autres horizons, amène d'autres devoirs, crée d'autres tendresses.
Dumas père

Note du transcripteur.
La Conscience, acte 4 sc. 5 (Le Ministre).
L'amitié est le terme et la récompense suprême de l'amour conjugal.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Sainte Marie Madeleine.
Citation exacte : «»L'amitié est, dans le christianisme, le terme et la récompense suprême de l'amour conjugal.»
Les maux les plus cruels ne sont que des chansons
Près de ceux qu'aux maris cause la jalousie.
La Fontaine

Note du transcripteur.
La Coupe enchantée.
Mariez-vous, vous ferez bien; ne vous mariez pas, vous ferez encore mieux.
Saint Paul

Note du transcripteur.
Peut être dans les Épîtres aux Corinthiens, mais je n'ai pas trouvé le verset exact.
Mariage de convenance : union de gens qui ne se conviennent pas.
Karr

Note du transcripteur.
Clovis Gosselin.
«D'ailleurs, il y avait chez Clovis, outre la douleur de la perdre, une grande honte d'épouser une vieille femme, et de l'épouser pour son argent; il ne s'abusait pas sur ce qu'est, en réalité, ce qu'on appelle un mariage de convenance : il savait comme aujourd'hui qu'un mariage de convenance est une union entre gens qui ne se conviennent pas, quand les biens de l'un sont la ressource de l'autre.»
Il ne faut choisir pour épouse que la femme qu'on choisi­rait pour ami, si elle était homme.
Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
Par un prompt désespoir souvent on se marie,
Qu'on se repent après tout le temps de sa vie.
Molière Les Femmes savantes

Note du transcripteur.
Acte 5, sc. 5 (Bélise).
Tant qu'ils ne sont qu'amants, nous sommes souveraines
Et jusqu'à la conquête ils nout traitent en reines
Mais après l'hyménée, ils sont rois à leur tour.
Corneille Polyeucte

Note du transcripteur.
Polyeucte, acte 1 sc. 3, (Pauline).
Il faut de l'indulgence entre gens mariés,
Madame, ou chaque jour vous vous étrangleriez:
C'est la première loi, que le contrat impose,
De savoir tour à tour se passer quelque chose.
Campistron

Note du transcripteur.
Le Jaloux désabusé, acte 3, sc. 6 (Justine).
Citation exacte :
Il faut plus d'indulgence entre gens mariés,
Madame, ou chaque jour vous vous étrangleriez.
C'est la première loi que le contrat impose
De savoir tour-à-tour se passer quelque chose.

Il y a des chaînes qui sont d'or quand on les voit de loin, de plomb quand on les porte, de fer quand on veut les rompre.
Eugène Scribe

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
C'est toujours accord ou querelle
(O misérable que je suis!)
Je ne saurais vivre avec elle,
Et sans elle aussi je ne puis.
Jean Desmarets

Note du transcripteur.
Certains attribuent cette citation à Philippe Desportes. On la trouve en effet dans une chanson dans le livre Les Chefs-d'oeuvre de Desportes (par Paul Gaudin, pris, 1862.). Cette même chanson est cependant attribuée à Jean Desmarets dans «Les poètes français depuis le XIIe siècle jusqu'à Malherbe», t.6, Paris, 1824.
Philippe de Macédoine disait qu'il connaissait peu de pla­ces imprenables, pourvu qu'on pût y faire entrer un âne chargé d'or. Il n'est guère de famille, aujourd'hui, où un gendre portant la même cargaison, n'obtienne le même succès.
P. Caussette

Note du transcripteur.
«Les avantages d'avoir peu» (Mélanges oratoires, Oraisons funèbres, t.2, 1876.)
Crois-tu que d'une fille humble, honnête, charmante,
L'hymen n'ait jamais fait de femme extravagante?
Boileau

Note du transcripteur.
Satire, X.
Blanchard a curieusement supprimé le nom de Boileau dans les éditions subséquentes.
Le mariage est une forêt où l'on trouve plus de chênes que de charmes.


Note du transcripteur.
Citation anonyme. Serait-elle de Blanchard ?
Afin de faire bon ménage, il faut que l'homme soit sourd et la femme aveugle.


Note du transcripteur.
Se trouve dans le Recueil de proverbes français de M. Desciseaux, 1854.
Régismanset attribue cette citation à Alphonse V, roi d'Aragon.
Il faut se marier une deuxième fois pour bien apprécier son premier mari.


Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Qui se marie à la hâte se repent à loisir.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 18 avril 2015

Alain dans Wikipédia

La citation « Le propre d'une religion est de n'être ni raisonnable ni croyable ; c'est un remède de l'imagination pour des maux d'imagination. » du philosophe Alain était donnée avec la référence à son livre «Les Dieux». Or cette citation appartient plutôt à ses «Saisons de l'esprit». J'ai corrigé la chose.

Manières

Manières

Les bonnes manières ne sont pas chose futile, mais le fruit d'une noble nature et d'un esprit loyal.
Emerson

Note du transcripteur.
Cité dans «Le Magasin Pittoresque», vol. 46, 1878. La référence n'est pas donnée.
Les manières, que l'on néglige comme de petites choses, sont justement ce qui fait que les hommes décident de vous en bien ou en mal.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

vendredi 17 avril 2015

Ombromanie

D'un livre publié en 1860.

Malheureux

Malheureux

Nous querellons les malheureux pour nous dispenser de les plaindre.
Vauvenargues

Note du transcripteur.
Réflexions et maximes.
On n'est malheureux que par comparaison.
Sénèque

Note du transcripteur.
La Troade, acte 4.
Dans la première édition, cette citation se trouve aussi sous le thème «malheur.»
Le plus malheureux des hommes est celui qui ne sait pas supporter le malheur.
Bias

Note du transcripteur.
Cité dans «Moralistes anciens», choix de Louis Aimé-Martin, Lefèvre et Chapentier, Paris, 1844.
Il n'y a rien au monde qui se fasse tant admirer qu'un homme qui sait être malheureux avec courage.
Sénèque

Note du transcripteur.
C'est Jean Racine qui, dans sa seconde préface à son Alexandre, cite, sans en donner la référence, cette parole de Sénèque.
Moins on pense à soi, moins on est malheureux.
Comtesse Diane

Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 16 avril 2015

Malheur

Malheur

Le temps ne détruit que la fraîcheur et la beauté; le malheur change l'expression de la physionomie.
Mme de Genlis

Note du transcripteur.
Veillées du château, t. 3, 1784.
Il faut supporter avec courage les malheurs que l'on ne peut pas combattre.
Dumas père

Note du transcripteur.
Les Mohicans de Paris, Tableau 1, sc. 13 (Orsola).
Citation retirée des éditions subséquentes.
Instruit par le malheur, ce grand maître de l'homme.
Voltaire

Note du transcripteur.
Brutus, acte 1, sc. 2 (Arons).
Citation retirée des éditions subséquentes.
L'épreuve a pour but de faire connaître avec certitude la valeur d'un être.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De l'épreuve.
Le malheur est le seul moment où l'on puisse quelque chose pour des amis haut élevés.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Lettre à Mme Swetchine, 4 nov. 1840.
«J'ai été voir le prince à Frascati ; le malheur est le seul moment où l'on puisse quelque chose pour des amis si haut élevés.»
Plus le malheur est grand, plus il est grand de vivre.
Crébillon

Note du transcripteur.
Le Triumvirat, acte 1, sc. 4 (Cicéron).
Il s'agit d'une imitation de Matial :
Rebus in angustis facile est contemnere vita;
Fortiter ille facit, qui miser esse potest.
Epig, XI, 57.
La vie par elle-même est courte, mais le malheur l'allonge.
Publius Syrus

Note du transcripteur.
Cité dans «Les Moralistes latins», (A. Morel, Paris, 1859.)
L'homme sage s'instruit par les malheurs d'autrui.
Benjamin Franklin

Note du transcripteur.
La science du bonhomme Richard.
«L'homme sage, dit-il, s'instruit par les malheurs d'autrui. Les fous deviennent rarement plus sages par leur propre malheur: Félix quem façiunt aliéna pericula cautum.
Le prétexte ordinaire de ceux qui font le malheur des au­tres est qu'ils veulent leur bien.
Vauvenargues

Note du transcripteur.
Réflexions et maximes.
On n'est malheureux que par comparaison.
Sénèque

Note du transcripteur.
La Troade, acte 4.
Le malheur est moins dur à supporter qu'à craindre.
Ducis

Note du transcripteur.
Non pas Ducis, mais Antoine Vincent Arnault dans «Oscar, fils d'Ossian», acte 1, sc. 2 (Gaul).
Notons que le Littré fait la même erreur en attribuant cette citation à Ducis.
Le malheur ouvre l'âme à des lumières que la prospérité ne discerne pas.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De la vie intime de Jésus-Christ.
Le malheur qui n'est plus n'a jamais existé.
Marie-Joseph Chénier

Note du transcripteur.
Fénelon, acte 5, sc. 2 (D'Elmance).
Rien ne fait mieux voir jusqu'où va la vertu de chacun que l'adversité.
Imitation de Jésus-Christ

Note du transcripteur.

On se moque des femmes quand elles le disent; mais c'est vrai, elles pressentent le malheur.
Pierre l'Ermite

Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Que l'homme est bien, durant sa vie,
Un parfait miroir de douleurs!
Dès qu'il respire, il pleure, il crie,
Et semble prévoir ses malheurs.
J. -B. Rousseau

Note du transcripteur.
Stances.
Il n'y a pour l'homme qu'un vrai malheur qui est de se trouver en faute et d'avoir quelque chose à se reprocher.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Les coups donnés par Dieu laissent toujours un peu de baume sur les plaies qu'ils font.


Note du transcripteur.
Probablement une réflexion de l'abbé Blanchard.
Il n'y a rien qui corrompe autant que le bonheur, et la meilleure école est celle du malheur.


Note du transcripteur.
Quatrain 365 de Morel de Vindé :
« Il faut avoir connu soi-même la douleur
Pour savoir compatir aux peines de son frere.
Un bonheur trop constant gâte le caractere;
Et la meilleure école est celle du malheur. »
(La Morale de l'Enfance, Paris, 1800.)

On cependant la citation telle quelle dans le «Temple de la Morale» de Fréville, Paris, 1794,
La fournaise éprouve et rend ferme le vase du potier, et la douleur l'âme du juste.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée. Quelques sources donnent «selon l'Écriture.»
Quand l'adversité ne servirait qu'à vous faire distinguer les faux amis des véritables, elle aurait déjà son utilité.


Note du transcripteur.
Cité, sans en donner la référence, dans «Le Foyer dommestique», août, 1878.
À quelque chose malheur est bon.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 >