Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

mardi 7 mars 2017

Qualité

Qualité

On ne doit pas juger du mérite d'un homme par ses grandes qualités, mais par l'usage qu'il en sait faire.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions, sentences et maximes.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 6 mars 2017

Pureté

Pureté

Pour bien aimer, il faut être pur.
Veuillot

Note du transcripteur.
Pierre Saintive.
L'amour chaste agrandit les âmes,
Et qui sait aimer sait mourir.
Hugo

Note du transcripteur.
Odes.
Le jour n'est pas plus pur que le fond de mon coeur.
Racine

Note du transcripteur.
Phèdre, acte 4, sc. 2 (Hippolyte).
L'amour le moins honnête exprimé chastement,
N'excite point en nous de honteux mouvements.
Boileau

Note du transcripteur.
L'art poétique, Chant 4.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Pudeur

Pudeur

La pudeur est on ne sait quelle peur attachée à notre sensibilité, qui fait que l'âme, comme la fleur qui est son image, se replie et se recèle en elle-même, tant elle est délicate et tendre, à la moindre apparence de ce qui pourrait la blesser par des impressions trop vives ou des clartés prématurées.
Joubert

Note du transcripteur.
Qu'est-ce que la pudeur? dans Pensées, essais et maximes.
Une noble pudeur à tout ce que vous faites
Donne un prix, que n'ont point ni la pourpre, ni l'or.
Racine Esther

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 4 (Assuérus).
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Prudence

Prudence

Pèse trois fois tes paroles et sept fois ce que tu écris.
A. Vinet

Note du transcripteur.
Vinet cite probablement un distique de Lavater :
Pèse trois fois tes paroles et sept fois ce qui tu écris.
Sois toujours vrai, clair, doux, ferme et semblable à toi-même.

Le hasard est ordinairement heureux pour l'homme prudent.
Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
De toutes les qualités de l'âme, la plus éminente est la sagesse; la plus utile est la prudence.
J. J. Barthélemy

Note du transcripteur.
Voyage du jeune Anacharsis en Grèce, 1880.
La prudence règle l'action et la tempère, mais ne la sup­prime pas. La prudence évite les luttes inutiles, mais elle accepte toutes les luttes nécessaires et elle ne va jamais jus­qu'à l'abandon du vrai et du devoir.
Mgr Gibier

Note du transcripteur.
Travail nécessaire, 1907.
Il ne faut faire aucun pas à l'égard duquel on pût courir risque d'avoir à reculer dans la suite.
Fénelon

Note du transcripteur.
Dans une lettre à l'abbé de Beaumont, 1710.
Citation exacte : Il ne faut même faire aucun pas à l'égard duquel on pût courir risque d'avoir à reculer dans la suite [...].
Proverbe espagnol: « Si tu me trompes une fois, c'est ta faute; si tu me trompes deux fois, c'est la mienne. »


Note du transcripteur.
Plusieurs sources mentionnent plutôt que c'est un proverbe chinois.
Qui en avant ne regarde, en arrière tombe.


Note du transcripteur.
Qui avan mo garda. AREYRE Cay. (Ley's d"amors, fol. 138. (Lexique Roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, t.5, 1843).
Il ne faut pas mettre tous ses oeufs dans le même panier.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Providence

Providence

Croyez à une loi suprême de raison et d'amour qui embrasse ce monde et l'explique.
Renan

Note du transcripteur.
Discours lors de la distribution des prix du lycée Louis-Le-Grand, 7 août 1883.
Aux petits des oiseaux il donne la pâture
Et sa bonté s'étend sur toute la nature.
Racine Athalie

Note du transcripteur.
Acte 2. sc. 7 (Joas).
Citation exacte :

Dieu laissa-t-il jamais ses enfants an besoin?
Aux petits des oiseaux il donne leur pâture,
Et sa bonté s'étend sur toute la nature.
Tons les jours je l'invoque; et d'un soin paternel
1l me nourrit des dons offerts sur son autel.
Petit poisson deviendra grand,
Pourvu que Dieu lui prête vie.
La Fontaine

Note du transcripteur.
Le Petit Poisson et le Pêcheur.
Comme il fait bon sous mon toit de chaume, pendant qu'il grêle! O Dieu, que je vous aime pendant qu'on vous discute.
Aug. Cochin

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
L'atome lui-même est un produit manufacturé qui porte sa marque de fabrique divine.
Maeterlinck

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Dieu fait bien ce qu'il fait. Sans en chercher la preuve
En tout cet univers, et l'aller parcourant,
Dans les citrouilles je la treuve.
La Fontaine Le Gland et la Citrouille

Note du transcripteur.
«Treuve» pour «trouve», archaïsme alors peu usité. Autrefois, tout verbe ayant à l'infinitif la diphtongue ou la changeait en eu à l'indicatif : mouvoir, je meuve; couvrir, je ceuvre, etc. (F. Colincamp)
Dieu me donne le froid selon ma robe.
Montaigne

Note du transcripteur.
Liv. 3, chap. 6.
«Dieu me donne le froid selon la robe, & me donne les passions selon le moyen que i'ay de les soustenir. »
Dieu mesure le froid à la brebis tondue.
H. Estienne

Note du transcripteur.
Henry Estienne, Prémices, 1593.
Un cheval peut-il connaître les affaires de son maître et expliquer ses intentions? Et nous nous mêlons de juger les desseins de Dieu!
Lejeune

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Dans la nuit noire, sur un marbre noir, la fourmi noire, Dieu la voit.
Proverbe arabe

Note du transcripteur.

Dieu sait pourquoi il n'a pas fait les cinq doigts sembla­bles.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 28 février 2017

Superbe rumba

lundi 13 février 2017

Robert Vandall, Petite Nocturne

Tirée de Piano Extravaganza, livre 1.


Martha Mier, Little Song

Courte et simple pièce tirée de ses Romantic Sketches, livre 1.


dimanche 5 février 2017

Scarlatti, K.32

Aria de Domenico Scarlatti.

Sarabande de la Suite en Fa dièse mineur de Pachelbel

Une petite sarabande de Johann Pachelbel.

Moonlight Nocture de Catherine Rollin

Avec quelques erreurs, évidemment !

jeudi 26 janvier 2017

Catherine Rollin (Prélude 4, livre 3)

Madame Roliin a composé plusieurs préludes dont le n. 4 en Ré majeur. Il est tiré de son troisième livre.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 >