Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

dimanche 3 septembre 2006

Pillage

Courriel envoyé au webmestre de AF ouaibe.
Monsieur,

Je suis auteur d'AU FIL DE MES LECTURES (http://www.gilles-jobin.org/citations) et je vous écris pour vous demander de retirer immédiatement TOUTES LES CITATIONS qui proviennent d'un copier-coller de mon site. Je vous rappelle que le droit de citer ne donne pas le droit de piller les bases de données.
J'attends de vos nouvelles à cet effet.
J'en ai vraiment marre du non-respect du travail des autres.

mardi 29 août 2006

Écrire à l'école

Bien écrire, c'est comme marcher droit.
Louis Aragon, Traité du style.


Ce paragraphe dans un article publié sur l'Infobourg m'a fait un peu sourciller.
Dans la classe de Nancy Ouellet, enseignante de cinquième année à l'école Val-Joli de Val-Bélair, tous les élèves de la classe ont un ordinateur portable. Les enfants sont toutefois obligés d'écrire leur brouillon à la main, indique Mme Ouellet. « Il faut qu'ils réfléchissent par eux-mêmes aux accords de verbe et à l'orthographe », dit l'enseignante.
Écrire son brouillon à la main ferait réfléchir ! Permettez-moi d'en douter. Le crayon, la dactylo, le traitement de texte ne sont que des ustensiles facilitant le jet d'une idée sur un certain support.

Il me semble que l'ordinateur-outil est fameux pour justement aider la réflexion, faciliter le travail de la phrase, permettre de trouver le mot juste, jouer à l'essai-erreur. Par exemple, la phrase suivante : Comment oser croire, après de pareilles menaces, qu'il revienne? L'enseignant pourrait demander à l'élève de reformer sa phrase pour modifier l'atmosphère :

Comment oser croire qu'il revienne, après de pareilles menaces?

ou encore :

Après de pareilles menaces, comment oser croire qu'il revienne?

Ne sent-on pas toute la subtilité dans ces transformations ? Rapprocher le qu'il revienne du oser croire donne un effet complètement différent. Comment tenter ces essais sur le papier ? Une bonne utilisation du traitement de texte ne permet-il pas ces jeux de phrases sans que cela soit trop pénible ?

Transcrire d'abord à la main m'apparaît à cet effet une pure perte de temps, temps qu'il vaudrait mieux investir dans le travail même sur les mots, sur les phrases, sur le texte. Écrire, c'est d'abord essayer d'écrire.

dimanche 27 août 2006

Daniel Levitin

Daniel Levitin enseigne à l'Université McGill.
Malgré leur génie, des artistes comme Neil Young, Paul Simon, K.D. Lang ou Stevie Wonder pensent que leur succès est accidentel. La plupart d'entre eux estiment même que des milliers d'autres musiciens sont beaucoup plus talentueux et qu'ils ne sont pas connus parce que moins chanceux qu'eux. Chose certaine, les musiciens qui réussissent sont persévérants. Ils travaillent fort et essaient, essaient encore, malgré de multiples échecs.
La musique pour maître à penser

I think we've debunked the myth of talent. It doesn't appear that there's anything like a music gene or center in the brain that Stevie Wonder has that nobody else has.
There's no evidence that (talented people) have a different brain structure or different wiring than the rest of us initially, although we do know that becoming an expert in anything -- like chess or race-car driving or journalism -- does change the brain and creates circuitry that's more efficient at doing what you're an expert at.
What there might be is a genetic or neural predisposition toward things like patience and eye-hand coordination. (On the other hand), you can be born with a physiology that gives you a pleasant-sounding voice, but that doesn't guarantee you'll have a career as a singer.
Music Makes Your Brain Happy

Lianes

Site web de D. Levitin.
Biographie sur Wikipedia
Son livre This Is Your Brain On Music: The Science of a Human Obsession

samedi 26 août 2006

15 ans

C'était un dimanche, il y a 15 ans !

La Complexité

Lorsque l'on trouve dans un même livre Edgar Morin, Ilya Prigogine, Ivar Ekeland, Michel Serres et quatorze autres spécialistes mondiaux de la complexité, on ne peut s'attendre à une lecture facile. Mais oh! combien stimulants sont ces entretiens.

Je retiens :
  • la nécessité de ne pas séparer les sciences des humanités : Il faut trouver comment penser simultanément physique et histoire. (S. Kauffman)
  • la ridicule dualité âme/corps. (Varela)
  • que la mathématique pourrait se faire sur le mode de pensée de la physique. (Chaitin)
  • qu'il faut l'émergence d'une nouvelle mathématique pour appréhender la complexité, et cela prendra des années !
  • que notre univers n'est peut-être qu'une bulle chaotique du multivers. (A. Linde)
  • que la relativité d'échelle (L. Nottale) consiste à généraliser le principe de relativité d'Einstein en introduisant la géométrie fractale dans les dimensions mêmes de l'espace et du temps. Nottale introduit la notion de résolution qui est aux transformations d'échelle ce qu'est la variable de vitesse au mouvement. «Ce que je propose, c'est de dire que l'on ne peut pas se contenter de comprendre le monde en décrivant ce qui se passe d'une position à une autre, d'un instant à un autre. Il faut également comprendre ce qui se passe lorsqu'on va d'une échelle à une autre.» (p.324)
  • qu'il n'y a pas une guerre, mais deux : la vraie qui tue des gens, et la guerre-image, celle qui montre que la guerre est justifiée. (Serres)
  • qu'une sorte de génétique s'applique à la culture. (Langdon)
  • que l'ordinateur, au même titre que le microscope, est un instrument d'exploration. (Ikeland)
Lianes :

35 extraits au fil de ma lecture.
Le livre sur Amazon.fr ou chez Pantoute.

vendredi 25 août 2006

Pingouin et syndrome ME

Je viens de recevoir un courriel d'un copain enseignant.
Aujourd'hui, j'ai entendu ceci : « N'installe pas Linux sur l'ordi de ta fille. Quand elle ira en info à l'école, elle sera toute déboussolée. »

Je ne sais pas qui a fait cette réflexion à mon copain. Sans doute quelqu'un qui oeuvre dans le domaine de l'éducation car il parle du laboratoire informatique. Un chose est certaine, il est complètement dans les patates. Pour plusieurs raisons :
  1. L'environnement graphique de Linux (ex. KDE ) est très semblable à celui de Windows.
  2. Le fonctionnement des logiciels est quasi identique.
Je suppose donc que si cette personne connaît déjà Linux, c'est qu'alors elle ne sait pas enseigner dans le contexte de la compétence TIC. Car alors elle saurait déjà que le matériel n'est pas important. Je suppose aussi que cette personne ne proposerait pas d'installer XP sous prétexte qu'à l'école, ils sont toujours sous Win98. Ou encore qu'elle déconseillerait d'acheter un Mac à son enfant, sous prétexte que tout est PC dans l'école...

Bel exemple, en tout cas, du syndrome ME.

jeudi 24 août 2006

Les GROS titres

Dans Le DROIT
«Gatineau est une championne canadienne de l'obésité et de l'embonpoint infantiles. La moitié des enfants y sont trop gros. À l'inverse, Ottawa compte les enfants les plus minces au pays.»

Quelques lignes plus bas :
"Nos chiffres sont bons à l'échelle du pays ou des provinces, mais les échantillons sont trop petits à l'échelle locale pour conclure que Gatineau est la ville la plus atteinte au pays. Ce qu'on peut dire, c'est que Gatineau, Kingston et Winnipeg se distinguent par des taux plus élevés que la moyenne nationale", tempère toutefois l'analyste de Statistiques Canada Didier Garriguet.

mercredi 23 août 2006

Syndrome ME

J'aime bien faire des petites marches «santé» avec Marie : elle parle, j'écoute !

- Je vais commencer un nouveau projet de tricot.

Et elle se lance dans des explications plutôt ésotériques.

- Wow ! ç'a l'air intéressant.

- Bien sûr ! Mais y'a des trucs que je ne sais pas encore faire et...

- Pourquoi tu ne demandes pas à L. ?

L. possède une boutique de tricot dans la région.

- Hum...elle va me demander : pourquoi tu veux faire ça comme ça? Pourquoi, à la place, ne pas le faire ainsi? Etc.

- Ouais, je comprends. Ça me rappelle plusieurs situations : en 1995, je demande au tech de m'installer Win95 sur l'ordinateur de la salle des profs. Réponse : «Pourquoi tu veux ça? T'en as pas besoin : Windows 3.1 fait très bien la job.» Ou encore à la demande d'avoir Open Office : Réponse : Open Office? Pourquoi? T'as déjà MS Office !!!. Et puis, quand certains demandent «Peux-tu m'installer SPIP, s'il vous plaît ? » on reçoit des « Spip? Mais pourquoi tu veux Spip? On a déjà un portail qui fait très bien le travail. »

- Oui, c'est à peu près pareil.

- Faudrait qu'on trouve un nom à cette attitude qu'ont certaines personnes : ces gens qui sont supposés être à notre service mais qui sont plutôt au service de leur confort.

Tout en continuant la marche, nous avons tenté de trouver un nom. Cela tournait autour de « Je le sais, tu l'sais pas », « C'est moi qui suis le spécialiste », « Utilise ma façon : c'est beaucoup mieux pour toi », etc. Mais on n'arrivait pas à trouver un mot assez court qui ferait l'affaire. Puis, toujours brillante, Marie me lance :

- Tu te rappelles l'annonce de MegaEncan ?

MegaEncan, c'est un vendeur de voitures usagées à Gatineau.

- Pas vraiment.

- À la toute fin d'une des annonces, on nous martèle un beau « Si on ne l'a pas, c'est que vous n'en avez pas besoin ! ».

J'ai figé et je me suis tourné vers ma chérie. Cela méritait bien un petit bisou !

- Oui, c'est tout à fait ça. On va donner le nom de Syndrome ME, ME pour MegaEncan, évidemment.

En bonne Franco-ontarienne, Marie rétorque :

- Et ça sonne encore mieux en anglais : « The ME Syndrome » (syndrome du "moi").

lundi 21 août 2006

PhpInfo



PhpInfo semble reprendre vie !

vendredi 18 août 2006

Serveur dédié

De plus en plus, je pense acquérir un serveur dédié. Comme celui-là, par exemple. L'offre paraît alléchante. Pour environ 600$ par année, on a une liberté complète sur le web ! Je pourrais y transférer tous mes sites et ceux de mes enfants.
Ici, plein de choses merveilleusement expliqueés.
Y a-t-il des offres semblables au Québec ?

Ensemble, c'est tout

C'est Audrey Tautou qui jouera le rôle de Camille dans le nouveau film de Claude Berri, Ensemble, c'est tout. Le choix n'est pas mauvais, évidemment. Mais j'aurais de loin préféré y voir Mélanie Bernier, sublime dans La petite Fadette.
Photo : photosonline.canalcast.com

Divine télévision

Ne peut-on considérer [...] comme le suggère Karl Popper, que la télévision, le média politiquement et techniquement le plus puissant, a pris de nos jours la place de Dieu ? Dans notre civilisation où le bruit règne en maître, le sacré semble se réfugier dans l'écoute d'une télévision, dont le bavardage impose le silence à tous et étouffe la Parole de Dieu. La télévision ne s'octroie-t-elle pas également l'ubiquité divine, en nous transportant, dans une immédiateté et une transparence apparentes, au coeur même des événements dont elle prétend nous faire les contemporains ?
Étienne Naveau, La foule, c'est le mensonge (Kierkegaard), p. 20, Pleins Feux, coll. Variations, 2002

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 >