Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

jeudi 26 février 2015

Imprudence

Imprudence

Ne chargez pas un pigeon de porter du grain.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Lâcher ce qu'on a dans la main,
Sous espoir de grosse aventure,
Est imprudence toute pure.
La Fontaine Le Loup et le Chien

Note du transcripteur.
Titre exact : Le Loup et le Chien maigre.
Deux compagnons, pressés d'argent,
A leur voisin fourreur vendirent
La peau d'un ours encore vivant.
La Fontaine L'Ours et les deux Compagnons

Note du transcripteur.

N'attachez pas votre chien avec des saucisses.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mercredi 25 février 2015

Impie

Impie

Je n'ai fait que passer, il n'était déjà plus.
Racine Esther

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 9 (Une israélite).
Racine s'inspire ici d'un passage de la Bible (Ps. XXXVI, 35, 36) : «J'ai vu l'impie plein d'insolence, - et envahissant comme un arbre touffu. J'ai passé et il n'était déjà plus - je l'ai cherché, sans pouvoir le trouver.»
Racine :
J'ai vu l'impie adoré sur la terre;
Pareil au cèdre, il cachait dans les cieux
Son front audacieux.
Il semblait, à son gré, gouverner le tonnerre;
Foulait aux pieds ses ennemis vaincus.
Je n'ai fait que passer, il n'était déjà plus.
J'aimerais mieux voir mes fils mourir de misère que de les voir impies ou seulement indifférents.
De Sonis

Note du transcripteur.
Rapporté par Mgr. Baunard dans son «Le Général de Sonis d'après ses papiers et sa correspondance» (1890), il cite une une lettre du 25 mai 1869. Le passage exacte est :

«[En parlant de ses enfants.] J'aimerais mieux les savoir misérables et même les voir mourir de misère que de les savoir non pas impies, mais seulement indifférents.»

Cela est bien différent du texte rapporté par Blanchard. Ce dernier l'a sans doute copié de l'éloge funèbre du Général de Sonis prononcé par Mgr. Freppel en 1887. Freppel semble avoir fort mal cité notre Général.
Je m'aperçus qu'ils étaient bien plus riches en arguments spécieux pour attaquer la doctrine de l'Église, qu'en preuves pour établir la leur.
Saint Augustin

Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Passez à côté des plus farouches sectaires, vous respirerez une odeur d'encens; ils ont presque tous été enfants de choeur.
Guy Dupréhault

Note du transcripteur.
Sans doute tiré de ses «Pointes de feu» (1924). Mais cela demande confirmation.
Nulle paix pour l'impie ; il la cherche, elle fuit;
Et le calme, en son coeur, ne trouve pas de place.
Racine Esther

Note du transcripteur.
Acte 2, sc. 9 (Une israélite).
Quiconque ouvre l'Évangile pour rire ou pour blasphémer, mieux vaudrait pour lui n'être jamais né.
Byron

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
L'impiété conduit à la dépravation; les moeurs corrom­pues enfantent les lois corruptrices, et la licence emporte les peuples vers l'esclavage.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Apparemment dans une lettre écrite à l'âge de 20 ans. Je n'ai pas trouvé la lettre en question.
L'attente tourmente.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Dans «Dictionnaire des proverbes», P.-M Quitard, 1968, on trouve sous ce proverbe le commentaire suivant :

Spes quoe differtur affligit animam. (Salomon, Parab., cap. 13, v.12) L'espérance différée afflige l'âme.
L'attente est douce, dit Montaigne, mais elle s'aigrit comme le lait.
Montesquieu appelle l'attente une chaîne qui lie tous nos plaisir.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 24 février 2015

Impertinent

Impertinent

L'impertinent est un fat outré. Le fat lasse, ennuie, dégoûte, rebute; l'impertinent rebute, aigrit, irrite, offense; il commence où l'autre finit.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Citation retirée des éditions subséquentes.
Qui coupe et mêle, de trop se mêle.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 23 février 2015

Immortalité

Immortalité

Le désir du néant convient aux scélérats.
Non, je ne puis penser que la nuit du trépas
Éteigne avec nos jours ce flambeau de notre âme,
Qu'alluma l'Immortel d'une céleste flamme.
Gresset

Note du transcripteur.
Édouard III, acte 4, sc. 6 (Vorcestre).
Cette citation fut supprimée des éditions subséquentes.
Oui, Platon, tu dis vrai : notre âme est immortelle;
C'est un Dieu qui lui parle, un Dieu qui vit en elle.
Voltaire

Note du transcripteur.
Voltaire, dans son Dictionnaire philosophique traduit des vers de Joseph Addison (1672-1719) tirés de sa pièce Caton au 5e acte.

Oui, Platon, tu dis vrai, notre âme est immortelle.
C'est un Dieu qui lui parle, un Dieu qui vit en elle.
Eh ! d'où viendrait sans lui ce grand pressentiment,
Ce dégoût des faux biens, cette horreur du néant?
Vers des siècles sans fin je sens que tu m'entraînes.
Du monde et de mes sens je vais briser les chaînes,
Et m'ouvrir loin d'un corps dans la fange arrêté
Les portes de la vie et de l'énernité.

It must be so - Plato, thou reasonest well -
Else whence this pleasing hope, this fond desire,
This longing after immortality ?
Or whence this secet dread, and inward horror,
Of falling into naught ? Why shrinks the soul
Back on herself, and startles at destruction ?
'Tis the divinity that stirs within us;
'Tis Heaven itself that points out an hereafter,
And intimates eternity to man.


Cette citation fut supprimée des éditions subséquentes.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 22 février 2015

Imitation

Imitation

Quand Auguste avait bu, la Pologne était ivre.
Voltaire

Note du transcripteur.
Dans «L'histoire de Pologne et les variétés polonaises» de Léonard Chodzko, on apprend que Volaire citait Frédéric II :
Auguste était heureux quand on lui menait des individus qui buvaient extraordinairement; il les encourageait, et l'infortunée Pologne payait de son bonheur et de son avenir les extravagances de ce mauvais roi. C'est à cause de cela que Frédéric II avait fait uu vers qui fut cité parmi d'autres faits par Voltaire, à l'occasion des affaires polonaises: Quand Auguste avait bu , la Pologne était ivre.
Quand sur une personne on prétend se régler,
C'est par les beaux côtés qu'il lui faut ressembler.
Les Femmes Savantes Molières

Note du transcripteur.
Acte 1, sc. 1 (Armande.)
Brebis sont la plupart des personnes:
Qu'il en passe un, il en passera cent;
Tant sur les gens est l'exemple puissant.
La Fontaine

Note du transcripteur.
L'Abbesse malade.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 21 février 2015

Imagination

Imagination

C'est l'imagination qui perd les batailles.
Napoléon

Note du transcripteur.
Non pas de Napoléon, mais de Joseph de Maistre dans «Les soirées de Saint-Pétersburg».
Rien dans la vie n'arrive comme on l'a craint, ni comme on l'a espéré.
A. Karr

Note du transcripteur.
Les dents du dragon, Paris, 1869.
L'imagination est l'oeil de l'âme.
Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
L'imagination, c'est la folle du logis.


Note du transcripteur.
Malebranche a dit dans le cinquième entretien métaphysique : «C'est une folle qui se plaît à faire la folle.» l'expression de «folle du logis» que généralement ou lui attribue, je ne l'ai rencontrée nulle part dans les ouvrages de Malebranche. - Francis Bouillier dans son introduction au Traité de l'imagination de Malebranche, Paris 1886.
Je suis content et je suis heureux, puisque je crois l'être.
Lesage Gil Blas

Note du transcripteur.
Dans son «Gil Blas», la citation exacte est : «Je vis content, et suis heureux, puisque je crois l'être.»
Laissons agir l'imagination; mais que la raison tienne toujours la bride de ce coursier dangereux.
Charles Bonnet

Note du transcripteur.
Considérations sur les corps organisés.
Le rêve réalisé devient souvent notre malheur.
Mme Octave Feuillet

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
On trouve parfois cette citation sous cette forme : «L'accomplissement de nos vœux les plus chers devient souvent notre malheur.»
Ce qui nous plaît le mieux, dans toute la nature,
Ce n'est pas ce qu'on voit, c'est ce qu'on se figure.
Abbé Delille

Note du transcripteur.
L'Imagination, chant IV.
Jacques Delille (1738-1813) est souvent appelé l'abbé Delille.
On ferait beaucoup plus de choses si l'on en croyait moins d'impossibles.
Malesherbes

Note du transcripteur.
Pensées et maximes.
Presque tous les maux n'ont de fondement que dans notre imagination; ce sont nos prévoyances et nos craintes qui leur prêtent leurs plus vives pointes.
Lamennais

Note du transcripteur.
Mélanges religieux et philosophiques.
Celui qui a de l'imagination sans érudition, a des ailes, et n'a pas de pieds.
Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
On n'est jamais si heureux ni si malheureux qu'on l'imagine.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et maximes morales.
C'est l'imagination qui gâte tout à force de tout embellir.
Mme de Maintenon

Note du transcripteur.
Dans une lettre de novembre 1719.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

21.02.15

1970, l'année de mes 16 ans.



L'Univers, c'est beau. Laniakea, on y est ...

vendredi 20 février 2015

Ignorance

Ignorance

Il vaut mieux apprendre tard que d'ignorer toujours.
Louis XIV

Note du transcripteur.
Cette citation est de Publius Syrus dans ses Sentences. (Voir la traduction de Jules Chenu, Paris, 1835.)
Il y a trois sortes d'ignorances: ne pas savoir ce qu'on devrait savoir ; savoir mal ce que l'on sait ; savoir ce qu'on ne devrait pas savoir.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Cette citation n'est pas de La Rochefoucauld. Elle est parfois attribuée à Charles Pinot Duclos, mais je ne l'ai pas retrouvée dans ses oeuvres.
L'ignorance toujours est prête à s'admirer.
Boileau Art poétique

Note du transcripteur.

Le plus grand esprit ne sait que ce qu'il a appris.
J. de Maistre

Note du transcripteur.
Lettre datée d'octobre 1815.
Ce que l'on sait est peu de chose en comparaison de ce qu'on ne sait pas; quelquefois même ce que l'on ne sait pas est justement ce qu'il semble qu'on devrait plutôt savoir.
Fontenelle

Note du transcripteur.
Discours. Préface (Sur l'utilité des mathématiques et de la physique, et sur les travaux de l'Académie des Sciences.)
De quelle erreur ne sont pas capables la vanité et l'amour-propre d'un homme ignorant
Napoléon

Note du transcripteur.
Dans les Mémoires de Napoléon.
Dans le siècle où nous sommes,
Est-ce au pied du savoir qu'on mesure les hommes?
Boileau

Note du transcripteur.
Satire 8.
Il y a plus de quarante ans que je dis de la prose, sans que j'en susse rien.
Molière

Note du transcripteur.
Le Bourgeois gentilhomme, acte 2, sc.6 (M. Jourdain).
L'ignorance et l'incuriosité sont deux oreillers fort doux.
Diderot

Note du transcripteur.
Pensées philosophiques.
La citation continue ainsi : «Mais pour les trouver tels, il faut avoir la tête aussi bien faite que Montaigne.»
En effet, dans ses Essais, livre 3, ch. 8, Montaigne écrit : «Oh ! que c'est un doulx et mol chevet, et sain, que l'ignorance et l'incuriosité, à reposer une teste bien faicte.»
Plusieurs ont dit: Que ne sais-je pas? Montaigne disait: Que sais-je ?
Voltaire

Note du transcripteur.
Dictionnaire philosophique.
La citation exacte est : «Plusieurs docteurs ont dit: Que ne sais-je pas? Montaigne disait: Que sais-je ?»
Comme l'ignorance est un état paisible et qui ne coûte aucune peine, l'on s'y range en foule.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Avec cinq ou six termes de l'art, et rien de plus, l'on se donne pour connaisseur en musique, en tableaux, en bâtiments et en bonne chère.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Il faut que cet homme-là soit un grand ignorant, car il répond à tout ce qu'on lui demande.
Voltaire

Note du transcripteur.
Dictionnaire philosophique.
Moins les hommes ont de culture, plus ils sont disposés à tomber dans les pièges.
Georges Clémenceau

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Ils sont patriotes ceux qui s'efforcent de prévenir les con­flits en combattant l'ignorance, toujours malfaisante.
De Bulow

Note du transcripteur.
Cette citation se trouve dans un discours prononcé par le Prince de Bulow en 1908.
La grenouille dans sa mare ignore le grand océan.


Note du transcripteur.
Proverbe japonais.
On ne connait sa propre ignorance que lorsqu'un enfant se met à nous interroger.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée. Sans doute une réflexion originale de l'abbé Blanchard.
L'ignorance est un cheval boiteux qui fait broncher celui qui le monte, tout en faisant rire ceux qui le voient passer.


Note du transcripteur.
Sans doute une réflexion originale de l'abbé Blanchard.
Les savants, seuls, continuent à s'instruire. Les ignorants préfèrent enseigner.


Note du transcripteur.
Citation trouvée sans nom d'auteur dans le Conteur Vaudois, 1887.
Si vous heurtez un tonneau vide, il roule çà et là et résonne, mais s'il est plein, il est immobile et silencieux. L'homme ignorant est un tonneau vide.


Note du transcripteur.
Wilhem Muller. Cité dans le Magasin Pittoresque, 1852.
En la grande barbe ne gît pas le savoir.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Qui rien ne sait, de rien ne doute.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 19 février 2015

Idéal

Idéal

Faites-vous un but qui puisse être celui de toute votre vie.
Diderot

Note du transcripteur.
Le père de famille (Épitre dédicatoire.)
Il serait à souhaiter que tout homme fit son épitaphe de bonne heure, qu'il la fît la plus flatteuse possible et qu'il em­ployât toute sa vie à la mériter.
Marmontel

Note du transcripteur.
Éléments de littérature (Épitaphe).
La citation exacte est : «Quelques auteurs ont fait eux-mêmes leur épitaphe. Celle de la Fontaine, modèle de naïveté, est connue de tout le monde. Il serait à souhaiter que chacun fît la sienne de bonne heure, qu'il la fît la plus flatteuse qu'il serait possible, et qu'il employât toute sa vie à la mériter.»
L'idéal de l'existence, c'est le rêve de la jeunesse réalisé à l'âge mûr.
Goethe

Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Il faut à la science un principe; aux hommes, une foi; aux peuples, un idéal.
Jules Simon

Note du transcripteur.
Notice historique sur la vie et les travaux de M. Guizot, 10 nov.1883.
L'esprit ne s'élève pas sans que le coeur y gagne; il est difficile de mieux connaître le bon, le beau, le vrai, sans les aimer davantage.
Laboulaye

Note du transcripteur.
La liberté religieuse.
La citation exacte est : « Il est donc évident que chaque génération nouvelle a une vie plus intense, car aux conquêtes et aux idées de ses pères elle joint son travail et ses idées. Ainsi du côté de la force et de l'intelligence, il y a progrès. Est-il vrai que l'esprit s'élève sans que le coeur y gagne? C'est une allégation qu'on répète si souvent qu'on oublie de la prouver. Cependant toutes les facultés de l'homme sont solidaires, et il est difficile de mieux connaître le bon, le beau, le vrai sans les aimer davantage. »
Je crois qu'il vaut encore mieux être dans les nuages que dans la boue, quelle que soit l'épaisseur et la solidité de cette dernière.
Villiers de l'Isle-Adam

Note du transcripteur.
La révolte, sc. 1 (Élisabeth).
Le monde est un bourbier, tâchons de rester sur les hauteurs.
H. de Balzac

Note du transcripteur.
Le Père Goriot.
Voyez l'abeille, dit S, Augustin, elle vole au~dessus de son miel, elle ne s'y enfonce pas; c'est cette précaution qui lui conserve la liberté de ses ailes. Image du riche chrétien ! Il plane, il commande, il ne se laisse pas enchaîner par la matière.
Mgr. Landriot

Note du transcripteur.
Mandement et Instruction Pastorale pour le saint temps de Carême, 1867.
Citation retirée des éditions subséquentes.
Il n'est peut-être pas de destinée plus enviable que d'em­ployer toutes les forces de sa vie à réaliser, lentement mais sûrement, le rêve qui vous a tout d'abord ébloui, quand on n'était encore qu'un enfant.
Marc Sangnier

Note du transcripteur.
Le Sillon, 1905.
Citation retirée des éditions subséquentes.
Faites-vous un idéal, mais faites-le élevé, de façon que votre coeur épris de lui, ne se laisse plus séduire par le mirage trompeur de toutes les convoitises humaines. Qu'il soit supérieur à l'argent et alors la passion de devenir riche n'aura plus de place dans votre âme; qu'il soit plus haut que les plaisirs vers lesquels la masse des hommes se rue, et alors malgré la tentation, votre coeur pourra se dilater en aspirant l'air pur des sommets et rien ne viendra vous détourner du but que vous avez résolu d'atteindre.
F.-A. Vuillermet

Note du transcripteur.
Soyez des hommes, 1919.
Citation retirée des éditions subséquentes.
Il est plus facile d'atteindre la cime que de s'y maintenir.


Note du transcripteur.
Citation sans doute originale de l'abbé Blanchard.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mercredi 18 février 2015

Hypocrisie

Hypocrisie

L'homme religieux sert Dieu; l'hypocrite le prend à son service.
De Belvèze

Note du transcripteur.
Pensées, Maximes, Réflexions.
L'hypocrisie est un hommage que le vice rend à la vertu.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et maximes morales.
Le ciel fit la vertu, l'homme en fit l'apparence.
Il peut la revêtir d'imposture et d'erreur,
Il ne peut la changer; son juge est dans son coeur.
Voltaire

Note du transcripteur.
Poème sur la Loi naturelle.
Je leur semai de fleurs le bord des précipices.
Racine Athalie

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 3 (Nathan).
J'étudiai leur coeur, je flattai leurs caprices,
Je leur semai de fleurs le bord des précipices :
Près de leurs passions rien ne me fut sacré;
De mesure et de poids je changeois à leur gré.

L'ambition passa pour la vertu sublime
Le crime heureux fut juste et cessa d'êre crime.
Boileau

Note du transcripteur.
Satire 11.
Quiconque aime à se cacher a, tôt ou tard, raison de se cacher.
J.-J. Rousseau

Note du transcripteur.
Nouvelle Héloïse.
Le poids de sa grimace, où brille l'artifice,
Renverse le bon droit, et tourne la justice.
Molière

Note du transcripteur.
Le Misanthrope, acte 5, sc. 1 (Alceste).
Le mépris des autres est un procédé ingénieux pour mieux faire ressortir notre propre grandeur.
Cervantès

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Que de poignées de mains j'ai données à des hommes dont la peau était peut-être plus blanche, mais dont l'âme était infiniment plus immonde que celle du crapaud.
Octave Mirbeau

Note du transcripteur.
Lettres de ma Chaumière.
Arrière ceux dont la bouche
Souffle le chaud et le froid.
La Fontaine

Note du transcripteur.
Le Satyre et le Passant.
Le masque tombe, l'homme reste,
Et le héros s'évanouit.
J.-B. Rousseau

Note du transcripteur.
Ode 6.
Les bons et vrais dévots, qu'on doit suivre à la trace,
Ne sont pas ceux aussi qui font tant de grimaces.
Molière Tartuffe

Note du transcripteur.
Acte 1, sc. 6 (Cléante)
On n'est pas saint parce qu'on va à l'église.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Le renard prêche aux poules.


Note du transcripteur.
Proverbe.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 17 février 2015

Hygiène

Hygiène

Il faut apprendre au peuple ces notions pra­tiques d'hygiène sans lesquelles l'homme abandonne au hasard sa santé et celle de ses enfants.
Fonssagrives

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
N'attendons pas que la santé ait fui à tire-d'aile pour nous armer de la prudence qui nous aurait permis de la conserver.
Fonssagrives

Note du transcripteur.
Causeries hygiéniques.
La citation exacte est : «Ainsi font les imprévoyants de l'hygiène : ils attendent que la santé ait fui à tire-d'aile pour s'armer de la prudence qui la leur eût fait conserver.»
Endurcissez votre enfant à la sueur et au froid, au vent, au soleil et aux hasards qu'il lui faut mépriser; ôtez-lui toute mollesse et délicatesse au vêtir et au coucher, au manger et au boire; accoutumez-le à tout ; que ce ne soit pas un beau garçon et dameret, mais un garçon vert et vigoureux. Enfant, homme vieil, j'ai toujours cru et jugé de même.
Montaigne

Note du transcripteur.
Essais, livre 1, ch. 25.
Citation retirée des éditions subséquentes.
Il est temps que les bienfaits apportés à nos brebis et à nos boeufs par les découvertes faites dans les laboratoires, soient partagés par nos enfants.
Herbert Spencer

Note du transcripteur.
De l'Éducation intellectuelle, morale et physique, 1887.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 16 février 2015

16.02.15

S4.181.4(1.6,3.8) Back on track !



Marie Valyère est le pseudonyme de Marie Pochet Neveux. Elle a écrit aux moins deux livres : Heures grises et Nuances morales à la fin du XIXe siècle. Mais impossible de trouver sur le web ses dates de naissance et de mort.



< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 >