Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

lundi 31 août 2009

SEP en haut

Un grand moment pour moi de sentiment d'efficacité personnelle s'est produit en 2000.

Depuis quelques mois, je travaillais au passage mode statique vers mode dynamique de mon site Au fil de mes lectures. Pour ce faire, je devais apprendre PHP et MySql.

Au même moment, Marie, la femme la plus extraordinaire que je connaisse, avait un projet de portfolio pour sa classe de maternelle. Je lui ai donc suggéré d'en faire un web : Ayant l'expertise, elle en serait la conceptrice pédagogique alors que je l'assisterais en programmant le projet pour le web. Pour moi, y a rien de mieux qu'apprendre en contexte réel avec un problème réel. C'est ainsi que non seulement je me suis mis à l'étude du PHP et du Mysql, mais aussi à l'étude du programme du préscolaire.

Quelques mois plus tard, Marie et moi avions une version exploitable d'un portfolio électronique pour le préscolaire. Comme nos commissions scolaires respectives ne voulaient pas l'héberger, nous avons fait l'achat d'un espace web en France et, dès septembre de l'année suivante, tous les enfants de la classe avait un portfolio.

Ce portfolio est l'une de mes plus grande fierté. Il était près des besoins de l'enseignant, près des élèves et communiquait merveilleusement bien aux parents les progrès des enfants. Nous l'avons présenté à l'Aquops et l'accueil fut plus que chaleureux.

Aujourd'hui, en 2009, le projet a été repris et amélioré par le Recit du préscolaire.

SEP en bas

Cela se passe en 1980. J'avais quelques mois d'enseignement dans le corps. J'apprends que le conseiller pédagogique responsable de l'évaluation veut me rencontrer.

- Que puis-je pour vous, monsieur CP?
- Tu ne corriges pas comme il le faudrait.
- Comment ça ?
- Par exemple, GMA 121 à objectif 1, tu as donné la note de 17 sur 20 à cet élève.
- Oui, et pis après ?
- Ben, 17/20, c'est impossible. C'est un examen de 4 questions qui valent 0 ou 5 points. Donc, 17, c'est impossible.
- Je sais que le corrigé donne 0 ou 5, mais comme j'exige de voir le développement du problème ...
- On s'en fiche du développement. C'est juste la réponse qui compte.
- Mais c'est stupide.
- C'est comme ça.
- Je le redis, c'est stupide.
- T'as pas le choix. C'est la directive du ministère. Et je suis là pour la faire appliquer.
- Ben alors, changeons la directive. (Dans ma tête, je me disais qu'il serait bien aussi de changer de CP.)
- On ne peut pas. C'est comme ça, et c'est tout !


Je me suis senti vraiment cheap à ce moment-là. Pour moi, dans une résolution de problèmes, il est important de voir le développement de l'élève. Et il est important de porter un jugement sur la qualité de ce developpement.

C'est à ce moment-là que je me suis dit que l'évaluation scolaire, c'est de la merde.

L'attitude du conseiller pédagogique m'indiquait aussi qu'il ne serait pas facile de changer les idioties du système. J'ai alors décrété que si j'arrivais à provoquer ne serait qu'un seul petit pour cent de changement, je pourrais crier victoire.

Près de 30 ans plus tard, si j'évalue ma performance, je peux dire que cet objectif est un échec total car il n'y a à peu près rien de changer en éducation. Encore récemment, dans une formation, un enseignant m'a lancé :

- Tout ce que j'ai besoin, c'est d'avoir les examens de fin d'année assez tôt. Car c'est là-dessus que je me base pour mon enseignement.
- Ce que tu es en train de me dire, lui répondis-je, c'est que depuis 40 ans, rien n'a changé dans la province de Québec : au niveau de sec IV et V, on enseigne toujours en fonction des examens !
- C'est là dessus qu'on se base pour ME juger comme enseignant : la réussite passe par la performance des élèves à l'examen du ministère. Le reste, tout le monde s'en fiche pas mal.

SEP ? Pognés comme nous le sommes en éducation, je ne vois pas trop comment avoir un sentiment d'efficacité qui dépasse la naïveté du débutant.

SEP, le devoir

Demain et mercredi, j'assiste à une formation sur le SEP : Sentiment d'Efficacité Personnelle.

Et nous avons un devoir à réaliser. Le voici :

Le récit

Défi : Écrire deux récits
  • Décrire deux expériences professionnelles, une où tu t’es senti(e) efficace professionnellement et une autre où tu t’es senti(e) moins efficace professionnellement.
  • Utiliser le gabarit suggéré (Le gabarit en question, c'est deux colonnes, la première dans laquelle on écrit le texte, la seconde étant réservée aux commentaires).
Objectifs : À travers tes histoires personnelles et celles des autres
  • comprendre le concept du sentiment d’efficacité personnelle,
  • Faire des liens entre la pratique et la théorie,
  • Transférer les différents apprentissages dans sa pratique professionnelle.

La méthode du récit ou de l’approche autobiographique

Les aspects éthiques :
  • L’approche ne peut être imposée.
  • L’engagement doit être libre et volontaire.
  • L’engagement doit être individuel et collectif.
  • Chaque sujet est propriétaire de son récit.
  • Chaque personne juge de ce qu’elle veut partager.
  • Le respect est incontournable.
  • La confiance se construit progressivement dans le groupe.
  • Chaque récit permet d’enrichir le groupe.
  • Il n’y a pas de mauvais récits.

Le récit

Raconte-moi deux de tes expériences professionnelles l’une où tu t’es senti(e) efficace professionnellement et une autre où tu t’es senti(e) moins efficace professionnellement.
  • Écrire au « je ».
  • Important d’avoir du plaisir à écrire… laisser couler la plume… ou laisser aller les doigts sur le clavier…
  • Décrire le contexte.
  • Présenter les personnages.
  • Dérouler les événements en expliquant comment tu t’y es pris pour agir face aux personnes et aux situations.
  • Décrire le plus possible « Comment tu te sentais » « Qu’est-ce que tu te disais dans ta tête » « Comment tu interprétais les évènements à ce moment »
  • Utiliser le gabarit proposé.
  • Nombres de pages : 5 pages maximum pour chaque récit
J'ai généralement un préjugé assez négatif envers ces trucs à la mode. D'autant plus que ça ressemble à du New Age de la fin des années 70 (Parents efficaces, Enseignants efficaces, I'm ok You're ok, mariage encounter, etc.)

Au lieu d'utiliser le gabarit papier suggéré, je vais publier mes deux récits sur ce blogue, question de garder des traces et d'élargir la possibilité de commentaires. Et puis, il faut bien montrer aux formateurs universitaires à quoi peut bien servir un blogue !

mardi 18 août 2009

Palmarès DG

Depuis quelques années déjà, les Dragons Nocturnes sondent leurs membres au regard de leurs jeux préférés.

Pour une description des jeux, voir le blogue d'Adam D'Ynris. Mon jeu préféré de cette liste est Battlestar Galactica !

Palmarès des Dragons Nocturnes

Top 30


1. Megawatts
2. Agricola
3. Caylus
4. Puerto Rico
5. Pandémie
6. L'Année du Dragon
7. Dominion
8. Age of Steam
9. L'Âge de Pierre
10. El Grande
11. Goa
12. Les Aventuriers du Rail
13. Les Princes de Florence
14. Tigris & Euphrates
15. Ra
16. Race for the Galaxy
17. Chinatown
18. Kennedy contre Nixon
19. Battlestar Galactica
20. Le Havre
21. SmallWorld
22. Age of Empire III
23. Kingsburg
24. Saint Petersburg
25. Vikings
26. Notre-Dame
27. Tikai
28. Santiago
29. Brass
30. Shogun

Chez Jeux-Triboulet, nous avons la majorité de ceux-ci. N'hésitez donc pas à les commander !

dimanche 16 août 2009

Mathematica

Si vous êtes au Canada ou aux États-Unis, pour un temps limité, vous pouvez acheter « a full-featured Mathematica license » pour seulement 49$ ! Évidemment, j'ai profité de l'offre car Mathematica roule presque parfaitement bien sous Linux.

C'est un outil tout à fait extraordinaire que j'explore depuis quelques jours. Je vais sans doute vous revenir avec un peu plus de commentaires dans un avenir rapproché.

C'est grâce à un gazouillis de Missmath que j'ai découvert cette offre exceptionnelle. Un grand merci à cette gentille dame !

samedi 15 août 2009

Papillon dans la maison



mercredi 12 août 2009

Ne tirez pas sur ...

lundi 10 août 2009

Photos

Être grand-père, c'est aussi prendre des photos.





dimanche 9 août 2009

Rue dévastée

La ville a décidé d'améliorer notre rue. Il y en a pour une centaine de jours... Estéban aime bien les grosses machines. Quant à moi, j'en ai profité pour tenter du HDR avec mon Nikon D50.



vendredi 7 août 2009

Le miroir

L'effet miroir chez les chiens démontre une douce harmonie entre eux. Ci-dessous un exemple avec Linux et Kat.

jeudi 6 août 2009

Araignée

Je n'aime vraiment pas les araignées. Mais peut-on conjurer l'arachnophobie en prenant des photos ?







mercredi 5 août 2009

Bibliomanie

Quatrième de couverture :
Avez-vous peur de mourir dans votre sommeil, enseveli sous l'écroulement de votre bibliothèque ? L'accumulation de livres ne met-elle pas en danger l'existence même de votre famille ? Classez-vous les volumes par thème, langue, auteur, date de parution, format ou selon un autre critère de vous seul connu ? Peut-on faire voisiner sur une étagère deux auteurs irrémédiablement brouillés dans la vie ? Autant de graves questions se posant à cette espèce en voie de disparition : les bibliomanes, qui, outre la passion de posséder les livres, ont celle de les lire.
Les bibliothèques sont des êtres vivants à l'image de notre complexité intérieure. Elles finissent pas composer un labyrinthe dont pour notre plus grand, et dangereux, plaisir, nous pouvons très bien ne plus sortir. Dans ce petit traité sur l'art de vivre avec trop de livres apparaissent, parmi nombre d'autres, Pessoa tentant de devenir bibliothécaire, Matisse postulant au poste de « contrôleur du droit des pauvres » ou encore le capitaine Achab et le mystère de sa jambe abandonnée à Moby Dick. En fait, ces milliers de pages qui occupent nos étagères sont peuplées de fantômes bien vivants qui, une fois rencontrés, ne nous quittent plus.


Je possède de quatre à cinq mille livres à maison. Cela cause évidemment plusieurs « problèmes » : leur trouver une place, les classer, les retrouver, etc. Ce petit livre de Bonnet n'offre pas vraiment de solutions, mais réussit à me faire sentir moins seul avec les inconvénients de ma petite collection (l'auteur mentionne surtout les collections de quelque 10000 livres et plus.)

Agréable moment de lecture donc pour quiconque est aux prises avec la collectionnite aiguë.

Et pour ceux qui se demandent où va se retrouver ce petit livre dans ma bibliothèque, dites-vous qu'il n'est pas très loin entre Bobin et Borges.

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 >