Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

dimanche 31 janvier 2010

Comment faire simple

Frustration...

« Malgré les ajustements importants qui seront apportés, il n’y a pas lieu de mettre un frein à la réforme et de faire marche arrière, prévient la ministre de l’Éducation, soulignant que l’approche par compétences demeurait pertinente une fois les connaissances acquises. » lit-on dans cet article. Les connaissances à acquérir étant quasi infinies, ça va prendre un boutte avant d'arriver aux compétences.

Mais j'entends déjà l'argument de notre chère ministre :

- Mais non voyons ! L'élève va apprendre quelques connaissances, puis les exercera dans des compétences. Puis, il apprendra d'autres connaissances qu'une fois acquises (dictées, examens...) appliquera aussi dans des compétences. C'est tout simple !

Ah bon ! On revient donc comme avant : Faire apprendre des bidules à l'élève, lui demander des les régurgiter et, bien entendu, il les oubliera immédiatement après. Vous ne me croyez pas ? Essayez ce ridicule petit problème : Factorisez x2 - 16. Si vous avez un secondaire 3 en poche, vous devriez être capable de le résoudre. Mais je me mets ma main au feu que vous n'avez absolument plus aucune idée de ce que je vous demande de faire. Ne vous en faites pas, c'est normal. Dans le temps où on vous le demandait, vous ne deviez l'apprendre que pour réussir un examen qui assurait au système que vous connaissiez la factorisation. Le système s'est bien rassuré. Vous avez eu votre diplôme, et au foutoir la factorisation !

La ministre devrait venir voir mes élèves dans Scratch. Ils ne savent rien du plan cartésien, des nombres négatifs, du concept de variables, etc., mais au travers leurs projets (très souvent fort complexes), ils développent ces importantes connaissances pour les réaliser. Ils vivent au pays de la Mathématie, et y exerce le langage pour s'y faire comprendre. Avec la ministre, il faudra d'abord enseigner le langage aux élèves pour qu'ils puissent espérer voyager en Mathématie.

La réforme de l'éducation au Québec n'en finissait plus de mourir. Et bien là, je vous le dis, elle est bien morte !

samedi 30 janvier 2010

Errare

Voitures rappelées. Je pense à toutes ces chaînes de montage.
Même les robots sont humains.

lundi 25 janvier 2010

C'est ça la vie - prise 2

Pour la première fois, j'ai parlé d'Au fil de mes lectures à un média traditionnel. Je crois avoir bien fait ça, mais je n'ai pas dit le huitième de ce que je voulais dire !
L'entrevue est disponible sur le site de Radio-Canada.


jeudi 21 janvier 2010

C'est ça la vie



La semaine dernière, j'ai été contacté par un recherchiste de l'émission C'est ça la vie diffusée à Radio-Canada. Il voulait connaître mon intérêt pour accorder une entrevue. Le thème ? Au fil de mes lectures !

Bien sûr, je manque totalement d'objectivité, mais je considère que mon site de citations est le meilleur du web dans sa catégorie, toutes langues confondues.

Difficile donc de refuser. Surtout qu'ici, au Canada et au Québec, personne n'en parle ! Sans doute parce qu'on est toujours un peu frileux au regard des sites personnels.

Toujours est-il que monsieur le caméraman vient de quitter la maison, question de faire quelques plans visuels. L'entrevue est en direct, et se passera lundi qui vient à 14 h.

CGMag

Kat, en train de lire le Celebrating Greyhounds magazine.

mardi 5 janvier 2010

L'intelligence

 

E.C.O.L.E.S

« E.C.O.L.E.S : Endroits cruels où les enfants souffrent. »
Philippe-Olivier, 10 ans.

lundi 4 janvier 2010

Newton

Doit-on dire que Google est newtonisé ou que Newton est googlisé ? Toujours est-il que le père du concept de la gravitation universelle (entre autres) est né le 4 janvier 1643.

samedi 2 janvier 2010

2010

Le petit mot : « Je ferai » a perdu des empires. Le futur n'a de sens qu'à la pointe de l'outil. Prendre une résolution n'est rien ; c'est l'outil qu'il faut prendre. La pensée suit.
(Alain, Minerve ou de la sagesse, LXXX)

dimanche 27 décembre 2009

Verglas

vendredi 25 décembre 2009

Une décennie

2000
Ma première année comme conseiller pédagogique en maths et animateur du Récit. La Réforme commence à peine au primaire, et je me dis qu’enfin, la priorité passera de l’enseignement à l’apprentissage. Je me suis trompé.
Ma règle TIC : le HTML est le crayon du web... Tout le monde rit de moi.
Suite à une suggestion d’un internaute visitant mon Au fil de mes lectures, je me mets à étudier le PHP. Pour apprendre, je programme le portfolio préscolaire sur les suggestions pédagogiques de Marie. Il est aujourd’hui disponible sur le site du Récit national préscolaire.

2001
En février, j’achète mon premier nom de domaine (gilles-jobin.org), et mon Au fil de mes lectures passe en mode base de données.
Avec le conseiller pédagogique dans le domaine du français, je propose à mon patron d’écrire un bulletin informatisé tenant compte des demandes en évaluation selon notre interprétation de la réforme de l’éducation. Ce grand trip pédagogique dure quelques années.
Le 4 novembre, papa meurt à 76 ans.

2002
Je passe de Windows à Linux. Mon aventure débute avec la Mandrake 8.0. Plus jamais, je ne retoucherai à un Windows.
Je rédige le Jobinote, application web pour prendre des notes personnelles.
Avec Marie, présentation à l’Aquops du portfolio préscolaire, expérience magnifique que je ne suis pas près d’oublier.
Je présente une demande de subvention au MELS pour écrire un portfolio électronique pour le primaire. Nous le nommons Cyberfolio.

2003
Année de consolidation de plusieurs projets. De plus, nous entamons la rédaction du Cyberfolio pour le secondaire.
Le bulletin informatisé du primaire repose sur mes épaules. En avril, je le présente au colloque de l'Aquops.
Je suis de plus en plus fatigué.

2004
Je découvre Abebooks.
En avril, j’entre d’urgence à l’hôpital. On me débloque deux artères à l’aide d’endoprothèses vasculaires.
Je deviens de plus en plus sombre, et je prends deux mois sans solde en septembre et octobre.
Naissance d’Estéban.
Je démarre mes Jobineries.

2005
En février, mon patron m’annonce que le DG a décidé de laisser tomber mon Bulletin informatisé pour adopter plutôt celui de la GRICS. Évidemment, je trouve cette décision stupide, mais j’ai un grand poids de moins sur les épaules. C’est clair que le politique a priorité sur le pédagogique, et ce, malgré tous les beaux discours publics. Ce que je faisais seul (tout en maintenant mes autres dossiers), maintenant au moins deux personnes de la CS y sont associées, sans compter toutes les secrétaires des écoles primaires.
Le Cyberfolio secondaire est lancé.
En décembre, j’écris une lettre ouverte au premier ministre du Québec. C’en est fini pour moi du système d’éducation.
Le logiciel libre fait de moins en moins peur.
Je commence des cours de danse sociale avec Marie. Tout le monde est surpris... en commençant par moi-même !

2006
Au fil de mes lectures change de look.
Je tente de promouvoir l’outil blogue au scolaire. Peine perdue... Les enseignants n’ont pas le temps d’écrire, et quand ils écrivent, ils préfèrent le faire sous le couvert de l’anonymat.
Je découvre Squeak, et en fais la promotion dans mes formations.
L’Aquops me remet un prix CHAPO.
Je passe à Ubuntu.

2007
En janvier, je publie un billet sur l’intégration des TIC. Je pourrais, sans le modifier, le réécrire aujourd'hui.
Comme père, je passe quelques mois difficiles à m’inquiéter pour Aurélie partie toute seule pour l’Irlande.
Avec mon neveu François, j’ouvre une petite boutique de jeux de société, car, il faut bien le dire, il y a autre chose que la commission scolaire et le système d’éducation dans la vie !
Dans les écoles, on m’appelle monsieur Squeak.
Je fais énormément de recherches dans la bibliothèque mondiale Google books. Je panifie un ouvrage sur les recueils français de citations.

2008
Marilise naît. Je suis maintenant deux fois grand-père !
Je découvre Scratch. Quelques enseignants m’ouvrent les portes de leurs classes pour l’expérimenter avec des élèves.
Le tableau blanc interactif fait son apparition dans les écoles. Je n’hésite pas à manifester mes critiques relativement à cet outil que je juge faisant partie du paradigme de l’enseignement.
À l’été, nous adoptons notre premier lévrier qui est, en fait, une levrette : Ubuntu.
Au fil de mes lectures dépassent les 20000 citations.

2009
Nous adoptons un lévrier (baptisé Linux) pour accompagner notre chère Ubuntu. Immense tristesse pour nous, nous devons endormir cette dernière en mai. Quelques mois plus tard, nous adoptons Kat, une levrette bringée noire de 4 ans.
On me diagnostique de l'apnée du sommeil. Grâce au CPAP, mon problème d'ensommeillement chronique est enfin réglé.
Scratch fait fureur dans les écoles. J’en mousse d’ailleurs la promotion un peu partout.
En décembre, j’atteins les 55 ans. Comme cadeau, je me paye un MacBook Pro, ce qui surprend tout mon entourage.

vendredi 4 décembre 2009

Citation d'un article

It has become commonplace to refer to young people as digital natives due to their apparent fluency with digital technologies. Indeed, many young people are very comfortable sending text messages, playing online games, and browsing the Web. But does that really make them fluent with new technologies? Though they interact with digital media all the time, few are able to create their own games, animations, or simulations. It's as if they can read but not write.
M. Resnick et autres, Scratch: Programming for All

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 >