Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

samedi 27 novembre 2010

Triple Swing : Zigzag

Position ouverte

1-2, 1-2-3 (F passe sous le bras)

H change position de la main (vers le bas), 1-2-3 (H vers l’avant, F dos à lui, bras gauche pointé),

1-2 (F se retourne, H changement de poids), 3-4 (en reculant, changement de poids),

1-2-3-4 en reculant et la F fait ses sparages

On termine avec un passe devant.

vendredi 26 février 2010

Androgyne

J'aime beaucoup le Tango. Sur cette musique de Quartango, ce couple est magnifique.

jeudi 22 janvier 2009

Mambo

Après la pause du temps des Fêtes, reprise des cours privés de danse. Nous sommes en train de mettre au point notre routine de Mambo :
  • Pas de base
  • Repasse
  • Croisé
  • Poursuite
  • Passe, 2e variation
  • Ouverture tour à droite
  • Enroulement
  • Boîte ouverte
  • Croisé zig-zag
  • Côte à côte
  • Croisé en ouverture
  • Passe, 2e variation
et on recommence.

dimanche 20 avril 2008

Joanisse Awards

Hier soir, Marie et moi étions au traditionnel bal de fin d'année de l'école de danse Joanisse.

Jamais, mais au grand jamais j'aurais pensé un jour danser. Qui plus est, non seulement je danse, mais en plus j'aime ça !

Comment et pourquoi tombe-t-on en amour ? Une réponse claire et universelle est sans doute impossible à trouver. Cependant, après trois ans de cours, j'ai toujours ce même sentiment, fort, aigu et jouissif que « j'apprends ». Je mets entre guillemets, car le verbe apprendre est ici à la frontière du réel et de l'irréel. C'est indescriptible. Comme lorsqu'on assiste à la naissance de notre enfant. Mais ici, c'est une portion de notre cerveau qui prend vie. J'ai eu exactement le même sentiment lorsque, à 32 ans, ne sachant même pas ce que les touches blanches et noires signifiaient, je me suis mis à l'étude du piano. Cela a duré cinq ans, à deux heures par jour, cinq ans d'une quotidienne jouissance intellectuelle et ce, malgré mes énormes difficultés.

Et puis, il y a Marie. Pouvoir l'accueillir sur un plancher de danse. Apprendre à la conduire. Lui lancer des signaux qu'on espère clairs pour qu'elle les capte... et les accepte. Se déplacer en harmonie. La regarder bouger, tourner.

Danser avec notre amoureuse, que peut-on demander de plus à la vie ?


Oh, j'oubliais ! Nous avons reçu un des cinq Joanisse Awards pendant la soirée, soit le trophée du couple s'étant le plus amélioré. Il s'agit d'un socle sur lequel est monté un vieux soulier de danse de Lise, la copropriétaire de l'école.

mardi 18 mars 2008

Le tango

L'amour est simple. La fin de l'amour encore plus. Les larmes sont simples, le désir est simple, et si vous mélangez toutes ces choses simples, vous obtenez quelque chose de compliqué, et ça s'appelle le tango.
Patrick Cauvin, Héloïse, p.68, Albin Michel 2008.

lundi 16 avril 2007

Dancing with the Stars


J'aime beaucoup ce show d'ABC. Et, croyez-le ou non, chaque semaine je prends la peine de voter. Ce soir, j'ai donné trois votes à Apolo, 2 votes à Joey et Laila, et mon dernier vote à Ian. À mon avis, le prochain à partir devrait être Clyde qui, de toute évidence, ne fait à peu près pas d'effort.

samedi 28 octobre 2006

Danser avec les livres

Je possède plusieurs DVD qui enseignent l'art de la danse et j'y reviendrai certainement. Cependant je ne possède aucun livre sur la danse sociale. Alors en voici deux que le père Noël (hint, hint, mes filles !) pourrait peut-être m'apporter s'il me juge assez sage.

D'abord le classique Ballroom Dancing, 10e édition d'Alex Moore. Et puis Let's dance de Paul Bottomer.

mercredi 25 octobre 2006

Deviens ce que tu es

Un matin de février 2005.

J'étais seul dans la salle du personnel, me versant un thé. Nathalie, secrétaire au service, entre pour mettre son dîner au frigo.

- Tu as l'air un peu fatigué. La fin de semaine a été dure ?

- (En souriant) J'ai aidé mes parents hier à donner les cours de danse.

- Tu es danseuse ???

- Ben oui ! Depuis plusieurs années, mes parents ont une école de danse sociale. As-tu déjà suivi des cours ?

- Eh! Eh! CERTAINEMENT PAS!

- Pourtant, tu devrais... c'est une merveilleuse activité.

Le lendemain.

Nathalie passait devant mon bureau. Je l'arrête.

- Dis donc, comment ça se passe dans les cours de danse ?

Et elle a pris plusieurs minutes pour m'expliquer la chose. Puis, vers la fin de la conversation :

- Pourquoi m'as-tu posé la question ? T'as l'intention d'en prendre ?

- En fait, j'ai dormi un peu là-dessus, et je me disais que PEUT-ÊTRE, mais vraiment PEUT-ÊTRE, ce serait un beau cadeau d'anniversaire à offrir à Marie. C'est-à-dire que je pourrais lui offrir une session de cours avec la personne de son choix...

- Et cette personne ce serait toi ?

- Ben, au cas où elle me choisirait, il faudrait que je sois prêt à subir la chose...

- Subir ? Pourtant, je te l'assure, tu vas ben aimer ça.

Et la voilà repartie sur d'autres explications.

Comme l'anniversaire de Marie est en août, j'avais du temps pour réfléchir à ce cadeau potentiel.

Pendant tout le mois de mars, j'ai interrogé mes collègues de travail : avez vous déjà suivi des cours de danse ? Avez-vous aimé ça ? C'est comment? etc.

Fin mars

J'étais décidé. Et j'annonçais à Marie que, pour la toute première fois de ma vie, je savais plusieurs mois à l'avance quel serait son cadeau d'anniversaire. Elle m'a regardé, étonnée. N'est-il pas bon qu'après 30 ans de mariage, on puisse encore surprendre son épouse ?

- Et n'essaie pas de savoir. JAMAIS tu ne pourras deviner.

À part quelques collègues, la seule personne au courant était Aurélie. Il fallait bien que j'ai son opinion sur la qualité du cadeau. Mais elle m'a assuré que sa mère serait extrêmement heureuse de la chose.

Pendant ce temps, sur ABC, la première saison de Dancing with the Stars débutait. Je me rappelle un commentaire de Marie :

- Chéri, on devrait suivre de cours de danse...

- Es-tu folle ? C'est pas pour moi ce genre de quétaineries.

Soupir de Marie. Il fallait bien qu'elle se résigne à accepter mes préjugés. Je riais intérieurement. Aurélie aussi.

Fin août 2005.

En coupant le gâteau, Marie ouvre une petite enveloppe. Froncement de sourcils.

- Je comprends pas...

- Ben voyons cocotte, c'est une session de cours de danse sociale que je t'offre. Du cha cha, rumba, valse, tout le kit quoi ! Avec qui tu veux. Évidemment, j'espère que tu vas d'abord m'offrir la place, fis-je charmeur.

La surprise était de taille. D'ailleurs, TOUT le monde était surpris. Était-il possible que Gilles Jobin apprenne à danser ???

Nous en sommes maintenant dans notre troisième session. Je suis tombé en amour avec cette activité. Mon seul et immense regret est de ne pas m'y être mis plus tôt ; c'est tellement difficile de passer par dessus celui que l'on croit être...

Allez ! je commence une nouvelle catégorie : danseries.