Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

dimanche 12 octobre 2014

Crime

Crime

Les écrivains de notre siècle n'ont d'entrailles que pour le crime.
J. de Maistre

Note du transcripteur.
Du Pape, t.1 dans «Oeuvres de J. de Maistre», 1838.
Du crime ainsi toujours le crime ouvre la route.
Népomucène Louis Lemercier

Note du transcripteur.
Agamemnon, acte 5, sc.11 (Cassandre)
Quand le crime d'État se mêle au sacrilège,
Le sang ni l'amitié n'ont plus de privilège.
Corneille Polyeucte

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 4 (Félix)
Ainsi que les vertus, les crimes enchainés
Sont toujours ou souvent l'un par l'autre traînés.
Rotrou

Note du transcripteur.
Vanceslas, acte 4, sc. 6 (Cassandre)
La honte est dans le crime, et non dans le supplice.
Voltaire

Note du transcripteur.
Artémire, acte 4 (Cassandre)
La peine suit le crime, elle arrive à pas lents.
Voltaire

Note du transcripteur.
Oreste, acte 1, sc. 2 (Pammène)
Un premier mouvement ne fut jamais un crime.
Corneille Polyeucte

Note du transcripteur.
La citation n'est pas dans Polyeucte, mais bien dans : Horace, acte 5, sc.2 (Horace)
Ainsi que la vertu le crime a ses degrés.
Racine Phèdre

Note du transcripteur.
Phèdre, acte 4, sc. 2 (Hippolyte)
Le plus grand des crimes est le suicide parce qu'il est le seul qui soit sans repentir.
Dumas (père)

Note du transcripteur.
Le vingt-quatre février, scène 7, (Gertrude)
La citation exacte est :
Hélas! mon père disait toujours que le plus grand des crimes était le suicide, parce que c'était le seul qui fût sans repentir.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Kandinsky : En Bleu

Puzzle assez facile.

Eurographics.ca

samedi 11 octobre 2014

Crainte/Création/Crédit/Credo

Crainte

C'est une sottise de craindre ce qu'on ne peut éviter.
Cyrus

Note du transcripteur.
La citation se trouve dans : «Le Guide du chemin du Ciel» du cardinal Bona contenant les plus utiles maximes des Saints Pères et des anciens philosophes. (1683)
Être juste par crainte, c'est ne pas l'être; que la peur dis­paraisse, l'iniquité reparaitra.


Note du transcripteur.
La phrase est de Cicéron dans «Des Biens et des Maux»

Création

Les étoiles sont, devant nous, comme les pages non encore lues d'un immense et merveilleux poème.
Camille Flammarion

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
L'unité du dessein dans la création nous conduit à l'unité de l'Intelligence qui l'a conçu.
Owen

Note du transcripteur.
«Contemplation de la nature» (1781) dans »Oeuvres d'histoire naturelle et de philosophie» de Charles Bonnet.
Je ne trop qui est ce M. Owen auquel Blanchard fait référence.
On doit s'étonner qu'il puisse encore se trouver des hommes pour nous dire que les merveilles de la nature sont de purs effets du hasard ou des conséquences forcées des propriétés de la matière.
Milne-Edwards

Note du transcripteur.
La réflexion est tirée d'une conférence de Milne Edwards lors de soirées scientifiques à la Sobonne en 1864.

« On doit s'étonner qu'en présence de faits tellement significatifs et tellement nombreux, il puisse encore se trouver des hommes qui viennent nous dire que toutes les merveilles de la nature sont de purs effets du hasard, ou bien des conséquences forcées des propriétés générales de la matière, de cette matière qui forme la substance du bois ou la substance d'une pierre; — que les instincts de l'Abeille, de même que les conceptions les plus élevées du génie de l'homme, sont de simples résultats du jeu de ces forces physiques ou chimiques qui déterminent la congélation de l'eau, la combustion du charbon, ou la chute des corps. Ces vaines hypothèses, ou plutôt ces aberrations de l'esprit que l'on déguise parfois sous le nom de science positive, sont repoussées par la vraie science; les naturalistes ne sauraient y croire, et aujourd'hui, comme du temps de Réaumur, de Linné, de Cuvier et de tant d'autres hommes de génie, ils ne peuvent se rendre compte des phénomènes dont ils sont témoins qu'en attribuant les oeuvres de la création à l'action d'un Créateur. »

Crédit

Qui vend à crédit, perd son bien et son ami.


Note du transcripteur.
Proverbe allemand qu'on trouve généralement sous la forme : "Qui donne à crédit perd son bien et son ami."

Credo

Âme de l'univers, Dieu, père, créateur,
Sous tous ces noms divers, je crois, en toi, Seigneur;
Et, sans avoir besoin d'entendre ta parole,
Je lis au front des cieux mon glorieux symbole.
Lamartine Méditations

Note du transcripteur.
Il s'agit de la 16e Méditation intitulée «La Prière».
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

vendredi 10 octobre 2014

Coutume

Coutume

Les hommes sont des machines que la coutume pousse, comme le vent fait tourner les ailes d'un moulin.
Voltaire

Note du transcripteur.
Correspondance (À M. le marquis D'Argence de Dirac, 1760).
Les dos plats sont mal reçus
Dans le pays des bossus.
Moreau

Note du transcripteur.
Poésies (L'île des bossus).
Il s'agit ici d'Hégésippe Moreau.

«Dans le pays des bossus,
Il faut l’être
Ou le paraître :
Les dos plats sont mal reçus
Au pays des bossus.»
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 9 octobre 2014

Courage

Courage

Le vrai courage ne consiste pas à appeler la mort, mais à lutter contre l'infortune.
Sénèque

Note du transcripteur.
La morale des poètes ou pensées extraites des plus célèbres poètes latins et français par M. Moustalon, Paris, 1814.
Je n'ai pas trouvé l'oeuvre d'où est tirée cette citation.
Il n'y a rien dans le monde qui se fasse tant admirer qu'un homme qui sait être malheureux avec courage.
Sénèque

Note du transcripteur.
En latin : «Ita affecti sumus, ut nihil aeque magnam apud nos admirationem occupet, quam hom fortiter miser.»
C'est dans les grands dangers qu'on voit un grand courage.
Regnard Le Légataire

Note du transcripteur.
Le titre de la pièce est «Le légateur universel». C'est à l'acte 4, sc.1 (Éraste).
Le moment du péril est celui du courage.
La Harpe

Note du transcripteur.
Coriolan, acte 1, sc. 1 (Coriolan).
Plus le péril est grand, plus doux en est le fruit;
La vertu nous y jette, et la gloire le suit.
Corneille

Note du transcripteur.
Cinna, sc.2. (Émilie)
Ne cédez jamais au découragement! Résistez!
Roosevelt

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
Mes pareils à deux fois ne se font pas connaître,
Et pour leurs coups d'essai veulent des coups de maître.
Corneille

Note du transcripteur.
Le Cid, acte 2, sc. 2 (Rodrigue).
Non passumus non loqui!Ce fut la réponse de saint Pierre aux bolchévistes du Sandhédrin. Ce sera, jusqu'à la fin des temps, la réponse des fidèles apôtres du Christ aux persécuteurs de la vérité, aux violateurs des consciences, aux éteigneurs d'étoiles.
Henri Bourassa

Note du transcripteur.
Source non vérifiée.
Si j'avance, suivez-moi; si le meurs, vengez-moi ; si je recule, tuez-moi!
La Rochejacquelein

Note du transcripteur.
Il s'agit d'Henri de La Rochejaquelein (1772-1794). En mars 1793, il participe au soulèvement de la Vendée et devient un des chefs de l'armée vendéenne. La Rochejaquelein se met à leur tête et leur adresse cette courte harangue :

« Si mon père était parmi nous, il vous inspirerait plus de confiance, car à peine me connaissez-vous. J'ai d'ailleurs contre moi et ma grande jeunesse et mon inexpérience ; mais je brûle déjà de me rendre digne de vous commander. Allons chercher l'ennemi : si j'avance, suivez-moi, si je recule, tuez-moi, si je meurs, vengez-moi. » (Wikipédia)
Les nuages peuvent cacher une étoile, mais les nuages passent et l'étoile demeure.
Félix Faure

Note du transcripteur.
Les femmes dans l'oeuvre de Dante. (1902)
A vaincre sans péril, on triomphe sans gloire.
Corneille Le Cid

Note du transcripteur.
Acte 2, sc. 2 (le Comte de Gomès)
Que je regarde passer toutes les insultes que l'on adresse à Jésus-Christ sans répondre ? - Non, je n'y consentirai jamais.
Louis Veuillot

Note du transcripteur.
« Que je regarde passer toutes les insultes que l’on adresse à Jésus-Christ sans y répondre? Que je me fasse marchand de nouvelles? Non; je n’y consentirai pas.» dans la Correspondante de Louis Veuillot, lettre au R.P. Ambroise, capucin (1856).
Il y a des hommes qui n'ont de ressort que tant qu'ils sont heureux ; l'adversité les terrasse.
Victor Cherbuliez

Note du transcripteur.
La citation exacte est :
«M. Sauvagin était de ces hommes qui n'ont du ressort que tant qu'ils sont heureux : l'adversité les terrasse.»
(Après fortune faite, 1896.)
Folie n'est pas courage.
Ogier

Note du transcripteur.
Probablement un proverbe du Moyen-Âge. Je ne sais pourquoi Étienne Blanchard attribue cette citation à un certain Ogier.
Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là.
Hugo Les Châtiments

Note du transcripteur.
«Ultima verba» dans Les Châtiments, 1853.
J'abats ce qui me nuit partout où je le trouve.
Boileau Le Lutrin

Note du transcripteur.
Le lutrin (Chant IV)
Le vrai courage trouve toujours quelque ressource.
Fénelon Télémaque

Note du transcripteur.

Il n'est d'affliction dont on ne vienne à bout.
La Fontaine

Note du transcripteur.
La Fiancée du Roi de Garbe.
La citation exacte : «Il n'est affliction dont on ne vienne à bout.»
Travaillez à remonter le courant, à créer l'ambiance au lieu de la subir.
Léon Daudet

Note du transcripteur.
Souvenirs des milieux politiques, littéraires, artistiques et médicaux.
Le parfait courage consiste à faire sans témoins ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
La citation exacte est : «La parfaite valeur est de faire sans témoins ce qu'on serait capable de faire devant tout le monde.» (Maximes).
Dans la première édition des Maximes : «La pure valeur, s'il y en avait, serait de faire sans témoins ce qu'on est capable de faire devant le monde.»
Et dans de faibles corps s'allume un grand courage.
Racine

Note du transcripteur.
Il s'agit de Louis Racine (1692-1765) dans son poème intitulé «La Religion».
Ce qui fait notre force, disait un homme d'État anglais, c'est que chez nous, les honnêtes gens sont aussi hardis que les coquins.


Note du transcripteur.
Il s'agirait de Guizot. Rapporté par Léon Lefébure dans Le Devoir social, p. 258, 1890.
Bon courage, bel ouvrage.


Note du transcripteur.
Sans doute un proverbe.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mercredi 8 octobre 2014

Corps

Corps

La nature veut que le corps se fortifie avant que l'esprit s'exerce.
J.-J. Rousseau

Note du transcripteur.
La Nouvelle Héloïse.
Guenille si l'on veut, cette guenille m'est chère.
Molière

Note du transcripteur.
Les Femmes savantes, acte 2, sc. 7 (Chrysale)

Extrait :
PHILAMINTE
Le corps, cette guenille, est-il d'une importance,
D'un prix à mériter seulement qu'on y pense?
Et ne devons-nous pas laisser cela bien loin'?

CHRYSALE.
Oui, mon corps est moi-même, et j'en veux prendre soin.
Guenille, si l'on veut : ma guenille m'est chère.

Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 7 octobre 2014

Conversation

Conversation

Ne parlez jamais de vous, ni en bien, parce qu'on ne vous croirait pas, ni en mal, parce qu'on en croit plus que vous ne voulez.
Confucius

Note du transcripteur.

Il ne suffit pas d'avoir raison; c'est la gâter, c'est la dés­honorer que de la soutenir d'une manière brusque et hautaine.
Fénelon

Note du transcripteur.
Entretiens sur les caractères de la piété.
Il y a une manière chaste de dire des choses qui ne le sont pas.
Veuillot

Note du transcripteur.
Cette citation provient en fait de René Bazin dans Questions littéraires et sociales (1906) : «Je crois fermement qu'il y a une manière chaste de dire les choses qui ne le sont pas, et cela sans fausse pudeur et sans fausse précaution.» (p.149)
Quand la vanité ne fait pas parler, on n'a pas envie de dire grand'chose.
Pascal

Note du transcripteur.
Pensées.

Pascal a cependant écrit :
«Quand la vanité ne fait point parler, on n'a pas envie de dire grand'chose.»
Un moyen de plaire, c'est de laisser chacun parler de soi.
Schopenhauer

Note du transcripteur.
La citation se trouve dans la Revue des Deux Mondes (t.64, 1884) dans l'article «Le Bonheur dans le pessimisme - Schopenhauer d'après sa correspondance.»
Qui écoute moissonne.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Il s'agit d'un proverbe italien : «Chi parla, semina; e chi tace, ricoglie» qui signifie : Qui parle sème ; et qui écoute moissonne.
D'où vient l'erreur de notre aimable abbé ? Ma supposition est qu'il ait lu un peu vite l'Almanach Hachette d'avril 1894 dans lequel on cite La Bruyère (Il faut rire avant..), suivi immédiatement de la phrase «Qui écoute moissonne.»
Moins on pense, plus on parle.
Condillac

Note du transcripteur.
Émile Genest dans ses Miettes du passé (1913) associe aussi cette citation (qui serait plutôt un proverbe) à Condillac.

On la trouve dans les Pensées diverses de Montesquieu, dans un paragraphe pas très gentil sur les femmes :
«Les gens qui ont peu d'affaires sont de très grands parleurs. Moins on pense, plus on parle: ainsi les femmes parlent plus que les hommes; à force d'oisiveté, elles n'ont point à penser. Une nation où les femmes donnent le ton est une nation parleuse.»
Rappelons ici cette réflexion de Vauvenargues : «L'esprit a besoin d'être occupé, et c'est une raison de parler beaucoup que de penser peu.»
Il est plus aisé de se taire tout à fait que de ne point trop parler.
Imitation

Note du transcripteur.
Il s'agit évidemment de «L'Imitation de Jésus-Christ» livre, selon Wikipédia, le plus imprimé au monde après la Bible.
La parole est le lien des esprits.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : De la Prophétie.

«La parole est le lien des esprits, non pas seulement des esprits associés à un corps, mais des esprits purs et qui se sont réciproquement visibles dans la splendeur de leur essence; car cette clarté où ils sont ne les livre pas à la merci les uns des autres.»
L'extrême plaisir que nous prenons à parler de nous-mêmes doit nous faire craindre de n'en donner guère à ceux qui nous écoutent.
Paul Bourget

Note du transcripteur.
Cette citation n'est pas du tout de Paul Bourget, mais bien de La Rochefoucauld dans ses Réflexions, sentences et maximes morales.
Celui qui parle sans réfléchir ressemble à un chasseur qui tire sans viser.
Montesquieu

Note du transcripteur.
Citation partout attribuée à Montesquieu, mais sans jamais en donner la référence exacte. J'ai fouillé dans son oeuvre, mais je n'y ai pas trouvé cette sentence.
Le secret d'ennuyer est celui de tout dire.
Voltaire

Note du transcripteur.
Discours «sur la nature de l'homme.»
Bien dire, et mieux faire.
Catinat

Note du transcripteur.
D'après «Le magasin pittoresque» (1851, page 278), c'était la devise de Nicolas de Catinat (1637-1712).
La parole est d'argent, le silence est d'or.
Proverbe arabe

Note du transcripteur.

La sagesse, comme un sceau, tient toujours ses lèvres fer­mées à toutes paroles inutiles.
Fénelon Télemaque

Note du transcripteur.

La parole est l'expression vivante de l'âme; elle sort d'elle comme l'eau sort d'une source.
Lacordaire

Note du transcripteur.
Conférence : Sur la vie surnaturelle.
La suite est : «[...] source, et il vous est aussi impossible de la déguiser que de changer votre personne en une autre. Instrument terrible et doux de la communication des esprits, la parole, qui est leur révélation, est aussi leur gloire et leur châtiment. Elle produit l'homme et le juge ; elle trahit sans aveu la conscience elle-même.»
Il faut des actions, et non pas des paroles.
Racine Iphigénie

Note du transcripteur.
Acte 3, sc. 7 (Achille).
Il est un art de cacher sa pensée tout en parlant, et de la révéler tout en se taisant.
Arsène Houssaye

Note du transcripteur.
Grossière erreur de Blanchard. Il s'agit en fait de HENRI Houssaye, et non pas d'Arsène. La citation exacte est tirée de «1814: histoire de la campagne de France et de la chute de l'Empire» (1888) et se lit ainsi :
«Talleyrand, qui savait cacher sa pensée tout en parlant, avait le talent plus rare de la révéler tout en se taisant.» (p. 588)
Lorsqu'on parle beaucoup, on dit presque toujours quelque chose qu'il ne faudrait pas dire.
Confucius

Note du transcripteur.
On trouvera cette phrase attribuée à Confucius dans «Chine», par M.G. Gauthier, Paris, 1887.
Rien n'est plus désagréable qu'un homme qui se cite lui-même à tout propos.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions diverses (De la conversation)
Il est bien sourd, tant mieux pour lui;
Mais non muet, tant pis pour elle.
Piron parlant de La Condamine venant d'entrer à l'Académie.

Note du transcripteur.
Épigrammes (XII). La Condamine est aujourd'hui Reçu dans la troupe immortelle ; Il est bien sourd. Tant mieux pour lui. Mais non muiet ; tant pis pour elle. Piron ajoute une note de bas de page : »Cette épigramme n'est que l'abrégé de celle que M. de la Condamine fit lui-même, et qu'il plublia la veille de sa réception à l'académie française. Remarquable témérité du récipiendaire. La voici :
Apollon n'avait que trente-huit apôtres;
La Condamine entre eeux vient s'asseoir aujourd'hui.
Il est bien soud, tant mieux pour lui;
Mais non muet, et tant puis pour les autres.»
Il est bon de parler et meilleur de se taire.
La Fontaine L'Ours et l'Amateur des Jardins

Note du transcripteur.
Augustin Rigaud (1760-1835) a repris ce vers dans sa fable «le Pendule» :

«Il est bon de parler et meilleur de se taire;
Mais il faut parler juste et surtout à propos.»
Le but de la dispute ou de la discussion ne doit pas être la victoire, mais l'amélioration.
Joubert

Note du transcripteur.
Pensées.
Ayez toujours avec vous un voile de charité pour le jeter sur les défauts de votre prochain.
Cardinal Donnet

Note du transcripteur.
Discours de monseigneur l'Archevêque de Bordeaux aux membres de la société de Saint-François-Xavier dans La Tribune Sacrée - écho du monde catholique, Paris, 1857-1858.

Citation exacte : «Ayez toujours avec vous un voile de charité pour le jeter sur les défauts de vos frères.»

Il s'agit de Ferdinand François Auguste Donnet (1795-1882).
L'exagération, en voulant agrandir les petites choses, les fait paraître plus petites encore.
D'Alembert

Note du transcripteur.
Éloge de Fléchier.
Exactement : «C'est que dans tous ces discours, l'orateur, même en s'élevant au-dessus de son sujet, ne parait jamais en sortir; c'est qu'il sait se garantir de l'exagération, qui, en voulant agrandir les petites choses, les fait paraître plus petites encore.»
Qui parle beaucoup, dit beaucoup de sottises.
Corneille

Note du transcripteur.
Suite du Menteur (1645), acte 3, sc.1, (Dorante).

Le vers fut repris une centaine d'années plus tard :

«Jamais un grand parleur ne fut homme de sens;
Ses discours vagabonds, ses propos discordants,
Découvrent tôt ou tard par de lourdes méprises,
Que qui parle beaucoup dit beaucoup de sottises.»
(Yves-Marie André, L'art de converser, 1766)
La démangeaison de parler fait plus de traîtres que la perfidie.
Sénèque

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée.
Parler, c'est semer; écouter, c'est recueillir.
Plutarque

Note du transcripteur.
On trouve la citation fort souvent sous cette forme : «Qui parle sème, qui écoute recueille.»
Ne permets pas à ta langue de courir au-devant de ta pensée.
Chilon

Note du transcripteur.

Un ton joli poli rend les bonnes raisons meilleures et fait passer les mauvaises.
Chateaubriand

Note du transcripteur.
Blanchard a transcrit JOLI au lieu de POLI ! La citation est tirée du «Discours sur le budget» (1823).
Parler peu et seulement de ce qu'on sait, et à propes, et avec ordre.
Cardinal de Richelieu

Note du transcripteur.
Je n'ai pas trouvé la source exacte. Cependant, Le Magasin Pittoresque (vol.48, p. 323, 1880) rapporte plusieurs maximes du cardinal dont celle donnée par Blanchard.
Comme on ne connait d'abord les hommes que par les paroles, il faut les croire jusqu'à ce que les actions les détruisent.
Mme de Sévigné

Note du transcripteur.
Lettre à M. de Grignan, 1670
Comme on se gâte l'esprit, on se gâte aussi le sentiment. On se forme l'esprit et le sentiment par les conversations. Aussi les bonnes ou les mauvaises le forment ou le gâtent.
Pascal

Note du transcripteur.
Pensées.

La citation exacte :

«Comme on se gâte l’esprit, on se gâte aussi le sentiment. On se forme l'esprit et le sentiment par les conversations. On se gâte l’esprit et le sentiment par les conversations. Ainsi les bonnes ou les mauvaises le forment ou le gâtent. Il importe donc de tout de bien savoir choisir, pour se le former et ne point le gâter; et on ne peut faire ce choix, si on ne l’a déjà formé et point gâté. Ainsi cela fait un cercle, d’où sont bienheureux ceux qui sortent.»
L'esprit de la conversation consiste bien moins à en mon­trer beaucoup qu'à en faire trouver aux autres: celui qui sort de votre entretien content de soi et de son esprit, l'est de vous parfaitement.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
L'on se repent rarement de parler peu, très souvent de parler trop.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Citation exacte :
«L'on se repent rarement de parler peu, très souvent de parler trop.»
Une parole à contretemps est plus dangereuse qu'un faux pas.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Citation attribuée faussement à La Bruyère. D'après Le Magasin Pittoresque (vol. 50), il s'agirait plutôt d'un proverbe des musulmans d'Afrique.
Souvent un mot lâché devient un glaive qui te menace.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Autre citation faussement attribuée à La Bruyère. Comme la précédente, il s'agirait d'un proverbe musulman.
On se rend agréable dans la conversation quand on écoute volontiers et sans jalousie, et qu'on laisse avoir de l'esprit aux autres.
Saint-Evremond

Note du transcripteur.
L'esprit de Saint-Evremont, 1761.
Nous causerons sans nous écouter, c'est le meilleur moyen de s'entendre.
De Musset

Note du transcripteur.
Il ne faut jurer de rien. (Additions et variantes)
Oh! le maudit bavard! oh! le sot érudit!
Il dit tout ce qu'il sait, et ne sait ce qu'il dit.
Ecouchard Lebrun

Note du transcripteur.
Épigrammes.
Viser perpétuellement à l'esprit est encore un très mauvais genre de conversation.
Swift

Note du transcripteur.
Opuscules humoristiques.

La traduction est de M. Léon de Wailly.

«Viser perpétuellement à l'esprit est un très mauvais genre de conversation. On le fait pour soutenir un rôle : on échoue généralement ; c'est une sorte d'insulte à la compagnie, et une gène pour celui qui parle.»
Il faut ou se taire ou dire des choses qui vaillent mieux que le silence. Jetez plutôt une pierre au hasard qu'une parole oiseuse et inutile.
Pythagore

Note du transcripteur.
Il faut toujours être très prudent au regard des citations attribuées à Pythagore. Je n'ai pas trouvé la source précise, mais cette sentence est donnée dans Le Magasin Pittoresque (vol.7).
La nature, qui ne nous a donné qu'un seul organe pour la parole, nous en a donné deux pour l'ouïe, afin de nous appren­dre qu'il faut plus écouter que parler.
Nabi Effendi

Note du transcripteur.
Conseil de Nabi-Effendi à son fils (dans Mélanges de Littérature orientale, 1788). Nabi-Effendi était un poète turc.

Citation supprimée des éditions subséquentes.
On aime mieux dire des absurdités que de ne pas dire des nouveautés.


Note du transcripteur.
Lettre du pape Clément XIV à madame B***, 1753.

Cette citation est disparue des éditions subséquentes.
Que de gens resteraient muets s'il leur était défendu de dire du bien d'eux-mêmes, et du mal d'autrui.


Note du transcripteur.
Dans le Dictionnaire de la Sagesse Populaire, Chesnel attribue cette citation à Mme Cottin.
Dans «Fragments de sagesse» (2010), mais toujours sans donner la source exacte, Daniel Weis attribue la phrase à Mme de Fontaines en spécifiant qu'il s'agit de la femme de lettres française née en 1660 morte en 1730.

Cette citation est disparue des éditions subséquentes.
La pensée tisse, la parole brode.


Note du transcripteur.
Cette citation (retirée des éditions subséquentes) fait partie de plusieurs pensées diverses, signées C.N., dans La Revue Britannique de 1875.
Il y a des gens qui ne peuvent pas perdre leur temps seuls et se font le fléau des gens occupés.


Note du transcripteur.
Dans le Dictionnaire de maximes (), Hennequin l'attribue (sous la forme ci-dessous) à M. Louis de Bonald. Elle est tirée des «Pensées sur divers sujets et discours politiques» 1817.
«Il y a beaucoup de gens qui ne savent pas perdre leur temps tout seuls: ils sont le fléau des gens occupés.»

Cette citation fut retirée des éditions subséquentes.
On est maître encore des paroles qu'on n'a pas prononcées, mais on est l'esclave de celles qui se sont échappées.


Note du transcripteur.
Il s'agirait d'un proverbe arabe. Cette citation fut retirée des éditions subséquentes.
Écoute le premier et parle le dernier.


Note du transcripteur.
Sans doute un proverbe. Cette citation fut retirée des éditions subséquentes.
Moins on pense, plus on parle.


Note du transcripteur.
Voir la citation identique un peu plus haut. Elle fut retirée des éditions subséquentes.
Beaucoup de paroles, peu d'effet.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Fou qui se tait passe pour sage.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
On prend les taureaux par les cornes et les hommes par les paroles.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Les paroles s'envolent, les écrits restent.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Toute vérité n'est pas bonne à dire.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Il ne faut pas parler de corde dans la maison d'un pendu.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Belles paroles ne coûtent rien.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
À bon entendeur demi-mot.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Un fou fait plus de questions qu'un sage ne peut donner de raisons.


Note du transcripteur.
Diction qu'on trouve aussi sous cette forme : «Un sot fait plus de questions qu'un sage ne donne de raisons.»
Mal sait parler qui se taire ne sait.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Les grands diseurs ne sont pas les grands faiseurs.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Il y a loin du dire au faire.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Le bien faire vaut mieux que le bien dire.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Bien dire fait rire, bien faire fait taire.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Qui ne dit mot consent.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
En bouche close n'entre pas mouche.


Note du transcripteur.
Proverbe retiré des éditions subséquentes.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 6 octobre 2014

Contentement

Contentement

Qui borne ses désirs est toujours assez riche.
Voltaire

Note du transcripteur.
Les Scythes, acte 4, sc. 2 (Indatire)
Blanchard a inversé deux mots. Le vers doit se lire ainsi :
Qui borne ses désirs est toujours riche assez.
Je suis riche des biens dont je sais me passer.
Vigée

Note du transcripteur.
Épître (à M. Ducis)

Il vaut la peine d'écouter notre bon ami Édouard Fournier dans «L'esprit des autres», 1866 :

«Je reviens à Ducis et au joli vers fait à sa louange. Ce n'est pas en cette seule circonstance que l'excellent homme porta bonheur à ceux qui le prirent pour texte de leurs éloges.
Vigée ne fut jamais mieux en verve que dans l'Épitre qu'il lui adressa, et où brille ce bel alexandrin :

Je suis riche des biens dont je sais me passer.

Depuis le jour où il avait fait dire à Cléante, à la scène VIIe de sa comédie les Aveux difficiles, ce vers proverbe :

L'amour-propre offensé ne pardonne jamais,

Vigée n'avait pas été aussi bien inspiré.
Il est vrai que pour faire le premier vers, celui-ci de Regnard dans le Joueur (act. IV, sc. XIII) :

C'est posséder les biens que savoir s'en passer,

ne lui avait pas été tout à fait inutile. Regnard, de son côté, ne s'était pas mal trouvé, il est vrai, d'avoir sous la main, quand il fit son vers, cette pensée de Sénèque (Epist. XXIX) : « Summœ opes inopia cupiditatum. »
Ici un point de droit littéraire serait, selon nous, à débattre. Vigée, qui a pris à Regnard, est-il plus coupable que Regnard qui a pris à Sénèque ? Chamfort va répondre par un joli mot de son temps : « Quelqu'un a dit, écrit-il, que de prendre sur les anciens, c'est pirater au delà de la Ligne ; mais que de piller les modernes, c'était filouter au coin des rues. » Par ce dernier trait, Chamfort s'est donné une vengeance anticipée contre ceux qui l'ont mis au pillage.»
(p.177 et suiv.)
Quand tu as fait ton devoir, c'est encore ton devoir d'en paraître joyeux.
Goethe

Note du transcripteur.
Source inconnue.
L'homme qui ne se contente de peu se contente de rien.
Epicure

Note du transcripteur.
On trouve souvent cette citation sous cette forme : «L’homme qui ne se contente pas de peu ne sera jamais content de rien.»
Celui qui n'est jamais content ne contente jamais les autres.
Duc de Lévis

Note du transcripteur.
Maximes, préceptes et réflexions.
La citation exacte est : «Celui qui n'est jamais content ne contente jamais.»
Qui vit content de rien possède toute chose.
Boileau

Note du transcripteur.
Épître V (1674).
Heureux qui dans la paix secrète
D'une libre et sûre retraite
Vit ignoré, content de peu.
Gresset

Note du transcripteur.
La Chartreuse, épître i.
Une des règles que l'on doit le plus avoir en vue, c'est de faire de bonne grâce tout ce que l'on est obligé de faire.
Pierre Nicole

Note du transcripteur.
De l'usage du temps.
Heureux qui, satisfait de son humble fortune,
Libre du joug superbe où je suis attaché,
Vit dans l'état obscur où les dieux l'ont caché!
Racine Iphigénie

Note du transcripteur.
Acte 1, sc.1 (Agamemnon)
Je désire peu de chose, et le peu que je désire, je le désire bien peu.
Saint François de Sales

Note du transcripteur.
Blanchard a peut-être capturé cette citation du livre : «Le saint prêtre, ou nécessité et moyens d'acquérir ou de perfectionner la sainteté sacerdotale» de Henri-Marie Dubois (1856)
Le proverbe dit : il est bon de vivre avec des gens contents. C'est toujours facile en s'oubliant pour les autres.


Note du transcripteur.
Cette citation a été retirée des éditions subséquentes.
Contentement passe richesse.


Note du transcripteur.
Citation retirée des éditions subséquentes.
Pour en savoir un peu plus sur ce proverbe, c'est là!
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 5 octobre 2014

Consolation

Consolation

Peu de chose nous console parce que peu de chose nous afflige.
Pascal

Note du transcripteur.
Pensées.
Les plus grandes peines ont leur douceur quand elles sont partagées.
Beaumarchais

Note du transcripteur.
Eugénie, Acte 1, sc. 4 (Eugénie).
Pour sécher les pleurs du génie
Que peut la lyre?... Il faut un Dieu!
Lamartine

Note du transcripteur.
Épitres et poésies diverses (Réponse à Madame Tastu)
Rien n'est meilleur à l'âme que de faire une âme moins triste.
Verlaine

Note du transcripteur.
Sagesse.
Les vers précis :

Allez, Rien n'est meilleur à l'âme
Que de faire une âme moins triste!
On prétend qu'on est moins malheureux quand on ne l'est pas seul.
Voltaire

Note du transcripteur.
Zadig.

La citation dans son environnement :
Eh quoi! se dit Zadig à lui-même, il y a donc des hommes aussi malheureux que moi! L'ardeur de sauver la vie au pêcheur fut aussi prompte que cette réflexion. On court à lui, il l'arrête, il l'interroge d'un air attendri et consolant. On prétend qu'on est moins malheureux quand on ne l'est pas seul : mais, selon Zoroastre, ce n'est pas par malignité, c'est par besoin; on se sent alors entraîné vers un infortuné comme vers son semblable. La joie d'un homme heureux serait une insulte; mais deux malheureux sont comme deux arbrisseaux faibles qui, s'appuyant l'un sur l'autre, se fortifient contre l'orage.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 4 octobre 2014

Conseil

Conseil

Aimez qu'on vous conseille et non pas qu'on vous loue.
Boileau Art poétique

Note du transcripteur.
Chant I, vers 192.
On ne donne rien si libéralement que ses conseils.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Sentences et maximes.
On aime toujours ceux qui vous donnent des conseils qui vous plaisent, des conseils qu'on se serait donnés à soi-même.
Edouard Drumont

Note du transcripteur.
Source inconnue.
Le plus grand écueil pour l'amitié est de donner des conseils.
Mme d'Epinay

Note du transcripteur.
Lettre à madame la Présidente de M... (1747).

Dans la quatrième édition seulement, Blanchard a orthographié «Espinay».
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

vendredi 3 octobre 2014

Conscience

Conscience

La conscience, c'est Dieu présent dans l'homme.
Hugo

Note du transcripteur.
Tss de Pierres.
S'il est contraire à la morale d'agir contre sa conscience, il ne l'est pas moins de se faire une conscience d'après des principes faux et arbitraires.
Mirabeau

Note du transcripteur.
Bulletin de l'Assemblée nationale, suite de la séance du 14 janvier.
Nous ne devons pas, nous n'avons pas le droit d'avoir des consciences à compartiments.
Henri Bourassa

Note du transcripteur.
Citation non vérifiée. Source inconnue.
Il n'y a point d'accommodement avec la conscience.
Saint-Simon

Note du transcripteur.
Le Devoir, 1855.
Il ne s'agit pas de Saint-Simon, mais de JULES Simon (1814-1896).
L'action ne fait pas le crime, c'est la connaissance de celui qui le commet.
Montesquieu

Note du transcripteur.
Lettres persanes.
Va où tu voudras, tu y trouveras ta conscience.
Diderot

Note du transcripteur.
Entretien d'un père avec ses enfants.
Lorsqu'on eut sur son front fermé le souterrain,
L'oeil était dans la tombe et regardait Caïn.
Hugo

Note du transcripteur.
La Légende des Siècles.

«On fit donc une fosse, et Cain dit : C'est bien!
Puis il descendit seul sous cette voûte sombre.
Quand il se fut assis sur sa chaise dans l'ombre
Et qu'on eut sur son front fermé le souterrain,
L'œil était dans la tombe et regardait Caïn.»
Il y a dans un coin du cerveau de l'homme une lumière qui brûle pour lui seul, qui lui montre le bien et le mal, le juste et l'injuste, la droiture et la félonie. Cette lumière, c'est la Conscience!
Dumas père

Note du transcripteur.
La Conscience, acte 5, sc. 1 (Édouard).

Non, vois-tu, il y a dans un coin du cerveau de l'homme, sous la voûte de son crâne, une lumière qui brûle pour lui seul, qui lui fait voir les vrais contours de la vie, qui lui montre, au milieu du vague chemin que lui trace la destinée, le bien et le mal, le juste et l'injuste, la droiture et la félonie; cette lumière, c'est la conscience ! Fais souffler sur elle les quatre vents du ciel, et l'ouragan qu'ils soulèveront ne l'empêchera pas de monter pure et droite vers Dieu; mais passe le crime, et qu'il l'effleure de son haleine, la lumière s'éteint, et le criminel va trébuchant dans la nuit de la honte, dans les ténèbres de l'ignominie !

Cette citation fut retirée des éditions subséquentes.
Faire le bien dans le silence; sacrifier ses sympathies, ses opinions pour faire ce que décide la conscience, voilà où se reconnaît un coeur vraiment généreux.
Mgr Mermillod

Note du transcripteur.
La citation exacte :

Faire le bien dans le silence et l'obscurité; se gêner, sacrifier ses penchants, ses sympathies, ses opinions pour faire toujours ce que décide la conscience; visiter les mansardes où l'on se croit assuré de ne trouver que fatigue et ingratitude ; voir en tout le bien des âmes et la volonté de Dieu; voilà où se reconnaîtra un coeur vraiment généreux. (De l'intelligence et du gouvernement de la vie, 1866)

Citation retirée des éditions subséquentes.
Le premier châtiment du coupable, c'est que sa conscience le juge et ne l'absout jamais.
Juvénal

Note du transcripteur.
Satire XIII (La Conscience).

La citation exacte :

«Le crime déplaît même à qui le commet. Tel est pour le coupable le premier châtiment : sa conscience le juge et jamais ne l’absout, quand même il aurait eu le crédit de triompher des lois et de faire mentir la justice.»
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 2 octobre 2014

Se connaître

Connaître (se)

La première condition de savoir se diriger est sans doute de savoir se connaître.
Jules Simon

Note du transcripteur.
Le Devoir (1855).
Chacun doit se connaître, et, par un exercice,
Cultivant sa vertu, déraciner son vice.
Régnier

Note du transcripteur.
Satyre XV.
Connais-toi toi-meme.
Chilon

Apprendre à se connattre est le premier des soins
Qu'impose à tout mortel la sagesse suprême.
La Fontaine

Note du transcripteur.
Le Juge arbitre, l'Hospitalier et le Solitaire.
Mon plus grand ennemi se rencontre en moi-même.
Molière

Note du transcripteur.
Don Garcie de Navarre, acte 4, sc.11 (Don Garcie).
Que de gens ne blâmeraient pas ce qu'ils voient faire, s'ils voulaient se rappeler ce qu'ils ont fait.
Philippe-Paul de Ségur

Note du transcripteur.
Galerie Morale et Politique.
Ètienne Blanchard, Recueil d'idèes, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 >