Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

samedi 10 juin 2017

Journal d'un amateur

Ma pièce du Défi 40 : Sea Voyage de Mary Leaf. Beaucoup pratiqué les mesures 20-33 à ♪· = 40 bmp. La pièce exige 60 bmp.

Merveilleuse Pam Wedgwood. Et à cause de cette jeune fille :



dont j'admire au plus haut point le touché, je décortique la partition.
Je ne suis absolument pas convaincu par mon doigté :

Lecture à vue. Sur les conseils de Zach Evans,



je viens d'acquérir l'excellent Sight Reading Factory. Je me note :

10 min. Clé A. Niveau 2 : 8,5 / 10 (100 bpm)
10 min. Clé A. Niveau 3 : 1/10 (70 bpm)

J'aimerais être assez potable en lecture à vue, mais j'ai bien du travail à faire. À 20 minutes par jour, j'évaluerai mes progrès dans quelques semaines.

jeudi 30 mars 2017

Hooyah et Aeon's end

Joué à notre première partie de Aeon's End avec Rageborne comme Nemesis. Et nous avons perdu...



Puis, pour terminer la soirée, 2 parties (que nous avons gagné, YÉ!) de Hooyah.

vendredi 24 mars 2017

Religion. LA RELIGION ET LES HISTORIENS

Religion. LA RELIGION ET LES HISTORIENS

Le catholicisme est la plus grande, la plus sainte école de respect qu'ait jamais vue le monde; nous en avons tous grand besoin.
Guizot

Note du transcripteur.
Du catholicisme, du protestantisme et de la Philosophie en France, Revue Française, 1838.
Nous sommes les successeurs des martyrs, et nous ne trem­blerons pas devant les successeurs de Julien l'Apostat; nous sommes les fils des croisés, et nous ne reculerons pas devant les fils de Voltaire.
Montalembert

Note du transcripteur.
Dans un réquisitoire prononcé à la Chambre des députés, 1844
Extrait exact :
Nous, catholiques, au milieu d'un peuple libre nous ne voulons pas être des ilotes; nous sommes les successeurs des martyrs, et nous ne tremblerons pas devant les successeurs de Julien l'Apostat; nous sommes les fils des croisés, et nous ne reculerons pas devant les fils de Voltaire.
Je ne puis me passer de Dieu. Tout est progrès, tout est force, et tout manque de grandeur. Je ne puis me passer de Dieu.
Michelet

Note du transcripteur.
La femme, 1860.
Je ne puis me passer de Dieu.
L'éclipse momentanée de la haute Idée centrale assombrit ce merveilleux monde moderne des sciences et des découvertes. Tout est progrès, tout est force, et tout manque de grandeur. Les caractères en sont atteints, ébranlés. Les conceptions faiblissent, isolées, dispersées; il y a certes poésie; mais l'ensemble, l'harmonie, le poème, où sont-ils? je ne les vois pas.
Je ne puis me passer de Dieu.

La science ne tue pas la foi et la foi tue encore moins la science.
De Champagny

Note du transcripteur.
Non pas De Champigny mais selon plusieurs sources il s'agit de J.-B. Dumas (chimiste) dans Éloge de Faraday. Cependant, je n'ai pu vérifier dans le texte de Dumas.
Pendant plus de douze siècles le clergé a nourri les hommes d'une doctrine divine, d'un prix inestimable.
Taine

Note du transcripteur.
Les origines de la France contemporaine.
Dans une autre traduction, on trouve : «Pendant plus de douze siècles, le clergé en a nourri les hommes et, par la grandeur de sa récompense, on peut estimer la profondeur de leur gratitude.»
Je crois en Dieu, en sa providence, à une vie future, à la vérité de la doctrine du christianisme.
Jean-Jacques Ampère

Note du transcripteur.
Lettre à une morte, 22 octobre 1859.
Je vois par l'histoire la nécessité manifeste d'une autorité divine et visible pour le développement de la vie du genre humain.
Augustin Thierry

Note du transcripteur.
Cité, sans donner la source, dans Le Christ et les antéchrists dans les écritures, l'histoire et la conscience par V. Dechamps, 1858.
Il n'y a pas, et j'ajoute qu'il ne pourra jamais sur la terre y avoir, de politique humaine qui mérite plus d'attention que l'Église catholique.
Macaulay

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

jeudi 23 mars 2017

9 times outta 10



Version au piano. J'aimerais bien avoir la feuille de musique....

Religion. LA RELIGION ET LES PHILOSOPHES

Religion. LA RELIGION ET LES PHILOSOPHES

Je monterais sur l'échafaud plutôt que de nier la divinité de Jésus-Christ.
Cousin

Note du transcripteur.
Attribuée par Charles Perraud à Cousin dans «La Libre-pensée et le catholicisme», 1885.
Ni les injures de mes ennemis, ni les colères de mes amis ne m'obligeront à combattre une doctrine qui proclame l'u­nité de Dieu et dont la morale se résume en ces paroles: « Mes petits enfants, aimez-vous les uns les autres. »
Jules Simon

Note du transcripteur.
La religion naturelle, 1860.
Extrait exact :
S'il s'agit de défendre la liberté de conscience, j'aurai l'ambition de combattre aux premiers rangs; si l'on veut faire la guerre au christianisme, ni les injures de mes ennemis, ni les colères, peut-être plus difficiles à supporter, de mes amis, ne m'obligeront à combattre une doctrine qui proclame l'unité de Dieu, la providence, la spiritualité, la liberté, l'immortalité de l'âme, et dont la morale se résume dans ces paroles: « Fais à autrui ce que tu voudrais qui te fût fait à toi même, » et dans celles-ci: « Mes petits enfants, aimez-vous les uns les autres. »
La plus grande absurdité imaginable serait que cette vie fût tout: donc il y en a une autre!
Jouffroy

Note du transcripteur.
Cours de droit naturel, t.3, 1842. Citation exacte :
La plus grande absurdité imaginable serait au contraire que cette vie fût tout; je n'en connais pas de plus grande dans aucune branche de la science : la plus grande absurdité et la plus grande contradiction imaginable serait que cette vie fût tout, donc il y en aura une autre.
Le christianisme a été prêché par des ignorants et cru par des savants: c'est en quoi il ne ressemble à rien de connu.
J. de Maistre

Note du transcripteur.
Considération sur la France, 1852.
Citation exacte :
Le christianisme a été prêché par des ignorants et cru par des savants, et c'est en quoi il ne ressemble à rien de connu.
Plus j'ai étudié, plus j'ai vu, plus j'ai vécu, plus j'ai fran­chi les épreuves si nombreuses du temps présent, et plus je me suis dit catholique, avec plus d'autorité et de conviction que jamais.
F. Brunetière

Note du transcripteur.
Discours de combat : Le besoin de croire au VIIIe congrès de la Jeunesse Catholique, Besançon, 1898.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

mardi 21 mars 2017

Religion. LA RELIGION ET LES HOMMES D'ETAT

Religion. LA RELIGION ET LES HOMMES D'ETAT

Je suis purement catholique: je crois et professe ce que professe et croit l'Église catholique. apostolique, romaine.
Donoso Cortès

Note du transcripteur.
Lettre à MM. les rédacteurs du Pais et du Heralda, 16 juillet 1849.
J'invoque souvent ce Dieu auquel je suis heureux de croire, que des fous et des ignorants nient, mais en qui l'hom­me éclairé trouve sa consolation et son espérance.
Thiers

Note du transcripteur.
Référence inconnue.
Nous croyons nous catholiques, que les hosties consacrées ne sont plus les hosties que nous voyons, mais Jésus-Christ, Dieu et homme tout ensemble.
Royer-Collard

Note du transcripteur.
Sur la loi du sacrilège in Chefs-d'Oeuvre de l'éloquence française, 1834.
Chaque fois que j'entends réciter le catéchisme, j'apprends toujours quelque chose.
Odilon-Barrot

Note du transcripteur.
Cité dans «Les orateurs sacrés contemporains», 1877
Je considère le doute comme une des plus grandes misères.
De Tocqueville

Note du transcripteur.
Lettre à M. Charles, 22 octobre 1831.
Je ne veux dans tous mes actes que la plus grande gloire de Dieu.
Garcia Moreno

Note du transcripteur.
Cité dans le Bulletin paroissial de Lévis de 1910. Référence exacte non donnée.
Vous voulez supprimer la religion? Il faut savoir d'abord par quoi la remplacer. Je ne crois pas pour ma part que la majorité... que dis-je ?... que la presque unanimité des Français puisse se contenter de simples idées morales, de ces idées telles qu'on les donne dans l'enseignement superficiel de nos écoles primaires.
Combes

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Pauvre anglican! Tu me jettes à la face l'épithète de papiste, et tu crois m'adresser ainsi une injure! Mais bien au contraire tu m'honores! Oui, je suis papiste et je m'en glorifie!
O'Connell

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

dimanche 19 mars 2017

Religieuse

Religieuse

Toutes les tournées de Sarah Bernhardt à travers le monde ont moins fait admirer et aimer la France, que la visite d'une religieuse garde-malade à un nègre mourant.
Guy Dupréhault

Note du transcripteur.
Référence inconnue. Extrait probablement tiré de Pointes de feu.
La véritable mère de famille, loin d'être une femme du monde, n'est guère moins recluse dans sa maison que la religieuse dans son cloître.
J. - J. Rousseau

Note du transcripteur.
Émile.
Extrait complet :
«Le monde est le livre des femmes : quand elles y lisent mal, c’est leur faute ; ou quelque passion les aveugle. Cependant la véritable mère de famille, loin d’être une femme du monde, n’est guère moins recluse dans sa maison que la religieuse dans son cloître. Il faudrait donc faire, pour les jeunes personnes qu’on marie, comme on fait ou comme on doit faire pour celles qu’on met dans des couvents : leur montrer les plaisirs qu’elles quittent avant de les y laisser renoncer, de peur que la fausse image de ces plaisirs qui leur sont inconnus ne vienne un jour égarer leurs cœurs et troubler le bonheur de leur retraite.»
Je ne suis pas catholique, mais je suis bien aise qu'il y ait des soeurs de charité, des carmélites, et il dépendrait de moi de les supprimer que je ne le ferais pas.
Renan

Note du transcripteur.
Nouvelle lettre à M. Strauss, 1871.
A propos de l'arrivée en Amérique des religieuses françaises expulsées, Roosevelt, alors président des États-Unis, déclarait : « Qu'on nous en envoie le plus possible; jamais nous n'aurons trop d'émigrants de cette qualité. »


Note du transcripteur.
Blanchard a probablement copié cet extrait de les «Conférences aux hommes : Les objections contemporaines contre l'église.» de Charles-Henri-Célestin Gibier. (1902-1903)
Tout individu qui se dit et qui se croit heureux, sans rien enlever ni envier à personne, est une difficulté de moins pour ceux qui gouvernent, un élément de paix et de sécurité pour la société.
Montalembert

Note du transcripteur.
À la suite de cette phrase, Jean-Baptiste Caussette dans Mélanges oratoires (1876), renvoie à «Histoire des moines d'Occident» de Montalembert. Cependant, je n'y ai pas trouvé cette citation, mais en lisant en diagonale des parties de l'oeuvre, il est fort possible que l'idée s'y trouve.
Qu'est-ce qui vous choque le plus dans ces saintes gens, ô esprits forts, mes contemporains? Leurs voeux éternels? En effet, vous trouvez là un contraste insultant et une cruelle satire de votre vie.
François Coppée

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

samedi 18 mars 2017

Mamelles

« Et la plus grande folie est de chercher une raison aux choses. Les choses n’ont pas de raison d’être, et la vie est sans but, puisqu’elle est sans lois. Si Dieu existait, comme le croit vraiment cet étrange et anormal Edison, qui s’imagine l’avoir découvert dans le pôle négatif, pourquoi les hommes auraient-ils d’inutiles et inallaitables mamelles ? Pourquoi, dans la nature, y aurait-il des vipères et des limaces ? Pourquoi des critiques dans la littérature ? »
Octave Mirbeau, Contes cruels.

Refus

Refus

Il y a des gens qui donnent d'un air de refus.
La reine Christine

Note du transcripteur.
Centurie VII.
Un non bien sucré vaut mieux qu'un oui mal assaisonné.


Note du transcripteur.
Sans doute une réflexion de Blanchard.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

Réflexion

Réflexion

La réflexion prépare, la foudre exécute.
Lazare Hoche

Note du transcripteur.
La citation exacte est : « La réflexion doit préparer, la foudre exécuter. » Voir Les Généraux de la Révolution (1792-1804) de Joachim Ambert aux éditions Ligaran.
Les deux mots les plus courts à prononcer, oui et non, sont ceux qui demandent le plus d'examen.
Pythagore

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Un quart d'heure de réflexion étend et forme plus l'esprit qu'un amoncellement de faits.
Mme de Lambert

Note du transcripteur.
Avis d'une mère à sa fille.
La décision a besoin d'un esprit de maître.
Louis XIV

Note du transcripteur.
Mémoire de Louis XIV, t.2, p. 121.
Le coeur d'un homme d'état doit être dans sa tête.
Napoléon

Note du transcripteur.
Mémorial de Sainte-Hélène.
Peu de gens savent être vieux.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Réflexions ou Sentences et Maximes morales.
On tourne une pensée comme un habit, pour s'en servir plusieurs fois.
Vauvenargues

Note du transcripteur.
Réflexions et maximes.
Avant donc que d'écrire, apprenez à penser.
Boileau

Note du transcripteur.
Art poétique.
Les petits ruisseaux babillent beaucoup parce qu'ils ont peu de profondeur; les grands fleuves sont silencieux.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Ferme les yeux et tu verras.


Note du transcripteur.
J. Joubert dans ses Carnets (27 janvier 1801).
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

vendredi 17 mars 2017

Reconnaissance

Réconnaissance

La reconnaissance, c'est l'attente de nouveaux bienfaits.
Un pessimiste

Note du transcripteur.
Source inconnue.
En 1948, donc bien après la parution du Recueil, Jean Rostand a écrit : «La reconnaissance n'est que l'espoir de nouveaux bienfaits.» dans Hommes de Vérité.
Il ne faut pas que la reconnaissance laisse vieillir le bienfait.
Charron

Note du transcripteur.
Cette citation est toujours associée à Charron. Cependant, j'ai été incapable de trouver la référence exacte.
Écrivez sur l'airain les services que vous avez reçus, et sur le sable ceux que vous avez rendus.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
La reconnaissance est un mot d'imbécile, on le met dans le dictionnaire, mais il n'est pas dans le coeur humain.
Balzac

Note du transcripteur.
Scènes de la vie privée. Modeste Mignon.
Il y a des hommes dont le coeur est sensible non seulement au bien qu'on leur fait, mais encore au bien qu'on leur veut.
Saint-Evremond

Note du transcripteur.
Sur les ingrats.
Citation dans le contexte : «Comme il y a des hommes purement ingrats par les véritables sentiments de l'ingratitude, il y en a de purement reconnaissants par un plein sentiment de reconnaissance. Leur coeur est sensible non seulement au bien qu'on leur fait, mais à celui qu'on leur veut ; et leur âme est portée d'elle-même à reconnaître toutes sortes d'obligations.»
La reconnaissance est pareille à cette liqueur d'Orient qui ne se conserve que dans des vases d'or : elle parfume les grands coeurs et s'aigrit dans les petits.
S. Jérôme

Note du transcripteur.
La citation n'est pas de Jérôme, mais de Jules Sandeau dans «Mademoiselle de la Seiglière.» La citation très exactes est : «[La reconnaissance] est aussi pareille à cette liqueur d'Orient, qui ne se garde que dans des vases d'or: elle parfume les grandes âmes et s'aigrit dans les petites.»
Citation retirée des éditions subséquentes.
Tu t'indignes qu'il y ait des ingrats. Demande à ta conscience si tous ceux qui t'ont obligé t'ont trouvé reconnaissant.
Sénèque

Note du transcripteur.
Les Bienfaits.
Blanchard a certainement trouvé cette citation dans le Bréviaire de Éducateurs de Pierre Leysenne (1903).

Toutes les fois que je trouve un pauvre homme recon­naissant, je songe que certainement il serait généreux s'il était riche.
Swift

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
La reconnaissance parfume les grandes âmes; elle s'aigrit dans les petites.
Fontenelle

Note du transcripteur.
Introuvable chez Fontenelle. Voir plutôt la citation de Jules Sandeau un peu plus haut.
Les bêtes mêmes ont le sentiment du bien qu'on leur fait.
Sénèque

Note du transcripteur.
Traité des Bienfaits (trad. Malherbe.)
D'ailleurs quand on a l'âme belle,
La gratitude pèse-t-elle?
Elle n'est qu'un plaisir de plus.
Piron

Note du transcripteur.
Danchet aux Champs Élisées.
C'est une honte pour l'humanité que l'attachement et la reconnaissance se mesurent par la distance.
De Maistre

Note du transcripteur.
Dans une lettre è la comtesse Trissino de Salvi, 20 nov. 1805.
La citation exacte est : «C'est une honte pour l'espèce humaine que l'attachement et la reconnaissance se mesurent par la distance.»
Quand tu rencontres ton obligé, tâche d'oublier sa dette; mais quand tu rencontres ton bienfaiteur, souviens-toi de la tienne.
Goethe

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
La reconnaissance est la mémoire du coeur.
Massieu

Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Jean-Baptiste Massieu, s'il s'agit bien de lui ici, était militant pendant la révolution française.
Plusieurs citateurs l'attribue à un Massieu «sourd-muet» ce qui ne semble pas être le cas de ce Jean-Baptiste. La citation est parfois attribuée à Hans Christian Andersen ou même Lao-Tseu!
Il n'y a guère au monde un plus bel excès que celui de la reconnaissance.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
On ne trouve guère d'ingrats tant qu'on est en état de faire du bien.
La Rochefoucauld

Note du transcripteur.
Sentences et maximes.
Se souvenir d'un bienfait, c'est en mériter un autre.


Note du transcripteur.
Référence non trouvée.
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

lundi 13 mars 2017

Récompense

Récompense

On n'attente rien de pis contre le vrai mérite que de le laisser sans récompense.
La Bruyère

Note du transcripteur.
Les Caractères.
Citation complète et exacte : «Il ne faut exagérer, ni dire des cours le mal qui n'y est point : l'on n'y attente rien de pis contre le vrai mérite que de la laisser quelquefois sans récompense; on ne l'y méprise pas toujours, quand on a pu une fois le discerner ; on l'oublie, et c'est là où l'on sait parfaitement ne faire rien, ou faire très peu de chose, pour ceux que l'on estime beaucoup.»
On nuit plus aux progrès de l'esprit en plaçant mal les récompenses qu'en les supprimant.
D'Alembert

Note du transcripteur.
Discours préliminaire de l'Encyclopédie.
Mieux vaut laisser la méchanceté impunie qu'une bonne action sans récompense.
Plaute

Note du transcripteur.
Les Bacchis, acte 3, sc.2 (Mnésiloque).
On trouve aussi cette traduction : «Il vaut mieux laisser aller un malfaiteur plutôt que d'abandonner un bienfaiteur.»
Étienne Blanchard, Recueil d'idées, 1928, 1929, 1941, 1947. Voir le premier billet.
cul-de-lampe

< 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 60 61 62 63 64 65 66 67 68 69 70 71 72 73 74 75 76 77 78 79 80 81 82 83 84 85 86 87 88 89 90 91 92 93 94 95 96 97 98 99 100 101 102 103 104 105 106 107 108 109 110 111 112 113 114 115 116 117 118 119 120 121 122 123 124 125 126 127 128 129 130 131 132 133 134 135 136 137 138 139 140 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 162 163 164 165 166 167 168 169 170 171 172 173 174 175 176 177 178 179 180 181 182 183 184 185 186 187 188 189 190 191 192 193 194 195 196 197 198 199 200 201 202 203 >