Une Anglaise ne vit pas de votre vie, elle vit de la sienne autour de vous.

Aimer beaucoup et demander peu, un problème difficile à résoudre.

Il est aussi naturel à une Anglaise d'être baroque qu'à une Italienne d'avoir de jolis yeux.

Être accessible à tous, mais comprise par peu.

Il y a des qualités d'entresol dont on ne devrait pas faire fi au premier.

Le siècle le plus secoué peut enfanter le plus tranquille.

Que j'aime les gens qui s'occupent de leurs propres affaires et veulent bien, sans s'en mêler, permettre aux autres de s'occuper des leurs !

Anne Barratin, Chemin faisant, Ed. Lemerre, Paris, 1894

Lire le premier billet consacré à cette série.