citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 20 octobre 2014

[Ivan Ilitch, tout juste avant de mourir :]
C'était la lumière avant, maintenant ce sont les ténèbres. J'étais ici ; et maintenant, où vais-je ? Où ?
Léon Tolstoï (La mort d'Ivan Ilitch, p.78, in Les oeuvres littéraires de Tolstoï, vol. XI, Éd. Rencontre)

Il en coûte bien cher pour mourir à Paris.
François Andrieux (Les Étourdis, acte 1, sc. 2 (Daiglemont), 1795)

Dis, veux-tu que ce soit pour toute la vie ?
Nous verrons bien le temps que cela durera.
Sacha Guitry (Elles et Toi, p.33, in Les femmes et l'amour. Presses Pocket n°2377)

L'amour ennoblit tout quand l'amour est sincère.
Jacques-Marie Boutet de Monvel (L'Amant bourru, acte 2, sc. 10 (Montalais), 1775)

Applique-toi donc à ce que tu peux.
Epictète ( Manuel, trad. Mario Meunier, p.212 Éd. Garnier-Flammarion n°16)

Épictète du jour

Il sembla bon à Pâris de ravir Hélène, et à Hélène de suivre Pâris. S'il avait semblé bon aussi à Ménélas de se passer d'une femme infidèle, qu'en serait-il arrivé ? Nous aurions perdu l'Iliade et l'Odyssée. Je compte le reste pour rien.
Entretiens, Livre I, LXXI.