citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 23 août 2014

Bruno : Il me semble qu'on fait régulièrement l'amour, si c'est ce dont tu veux parler.
Claire : Voilà, tu l'as dit : régulièrement. L'adverbe à ne jamais utiliser quand on parle d'amour.
Jean Dell (Un petit jeu sans conséquence, acte 1, scène 8, (co-auteur : Gérald Sibleyras) p.35, L'avant-scène|théâtre, 2002)

- Vous l'avez-lu ?
- Oui, dit le libraire.
- Moi aussi, répondit le jeune homme.
Le libraire lui sourit. Le jeune homme prit confiance :
- Mais je l'ai offert à quelqu'un... à qui je n'aurais pas dû l'offrir.
- C'est difficile d'être sûr de ces choses-là, répondit le libraire.
- Oui, dit le jeune homme.
- Ne désespérez pas, dit encore le libraire. Certains livres sont à retardement...
Le jeune homme réfléchit.
- Certaines personnes aussi, répondit-il.
Régis de Sá Moreira (Le Libraire, p.121, Livre de Poche n°30619, 2004)

La fiction, imaginée pour amuser, doit, le plus possible, se rapprocher de la vérité.
Horace (Art Poétique p. 268 in Oeuvres, Garnier-Flammarion n° 159)

L'être humain est un animal qui vit dans le but de résister encore un moment.
Henning Mankell (La Cinquième femme, trad. Anna Gibson, p.440, Points P877)

C'est toujours l'élève le plus crétin de la classe qui relève le lapsus du professeur.
Charles Régismanset (Nouvelles contradictions, p.184, Éd. G. Doin, 1939)

Épictète du jour

Tu te ferais scrupule de commettre des actions déshonnêtes devant une statue ou une image des dieux : ils te voient, ils t'entendent ; et tu ne rougis point d'avoir en leur présence des pensées obscènes et de faire des actions impures qui les blessent, qui les déshonorent et qui les affligent. O l'ennemi des dieux ! O le lâche qui a oublié sa nature !
Entretiens, Livre II, XIX.