citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 28 août 2015

Il suffit de traverser une zone industrielle pour se trouver, en effet, confronté avec la technologie. On voit de hautes clôtures de barbelés, des grilles verrouillées, des panneaux d'INTERDICTION. Au-delà, noyées dans des vapeurs de suie, d'étranges formes de métal et de brique. Nul ne sait ce qui se trame dans la zone et l'on n'en connaît pas les maîtres. Comment ne pas se sentir étranger, perdu, exclu ? Votre présence même est indésirable en ces lieux. La technologie a ait de vous un étranger à qui l'on hurle : « Sors ! » Il y a bien une explication : ces usines servent l'humanité. Mais d'une manière indirecte. Ce qui saute aux yeux, tout de suite, ce sont les panneaux d'INTERDICTION. Ce qu'on voit, ce sont de petits hommes qui, comme des fourmis, s'occupent du monstre. Même si j'avais une place ici, même si je n'étais pas un étranger, je ne serais qu'une de ces fourmis, et je ressentirais de l'hostilité devant un semblable univers.
Robert M. Pirsig (Traité du zen et de l'entretien des motocyclettes, trad. Maurice Pons, André et Sophie Mayoux , p.28, Seuil/Points P456, 1978)

La mort brutale prend les belles choses, mais les garde en l'état. C'est là sa vraie grandeur. On ne peut pas lutter contre.
Philippe Claudel (Les âmes grises, p.46, Stock, 2003)

L'homme est périssable. Il se peut ; mais périssons en résistant, et si le néant nous est réservé, ne faisons pas que ce soit une justice !
Senancour (Obermann, lettre 90, cité par A. Camus dans Lettres à un ami allemand, Folio n°2226, p.65)

Le seul mystère, c'est qu'il y ait des gens pour penser au mystère.
Fernando Pessoa (Le Gardeur de troupeaux et autres poèmes, trad. Armand Guibert, p.45, nrf Poésie/Gallimard)

Utility as a goal is inferior to elegance and profundity.
P.J. Davis (The mathematical experience, p. 86, Houghton Mifflin Company)

Épictète du jour

Notre bien et notre mal ne sont que dans notre volonté.
Entretiens, Livre IV, XLVI.