citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 22 mai 2015

Pourquoi pensez-vous que les gens vont au théâtre ? Pour écouter ce que récitent les acteurs ? Pas du tout. Pas du tout. Les hommes vont au théâtre parce qu'ils y rencontrent des femmes... et les femmes vont au théâtre parce qu'elles y rencontrent des hommes.... Imaginez que, par un décret du tsar ou des circonstances quelconques, les salles de spectacles ne soient plus mixtes : un jour les hommes, un jour les femmes.... Je vous le dis, les théâtres seraient vides - vides. Les églises aussi d'ailleurs.
Maurice Pons (Chto!, acte 2 (Le Mage), p.96, Christian Bourgois, 1970)

[...] tous les amours ne se ressemblent pas, toutes les maitresses se ressemblent.
Alfred de Musset (Le roman par lettres, in Oeuvres complètes, Seuil 1963, p.644)

L'horreur ne va pas sans l'imagination.
Sir Arthur Conan Doyle (Une étude en rouge in Sherlock Holmes, tome 1, Robert Laffont, coll. Bouquins, trad. Pierre Baillargeon, p. 38)

L'homme élevé dans l'admiration ou la crainte de la puissance ne peut jamais s'en affranchir, parce que, dans les sensations comme dans le raisonnement, la nature nous a refusé les moyens de revenir sur nos pas, et de ne plus éprouver ce que nous avons éprouvé. C'est de cette source, plus encore que d'une opinion réelle, que naissent les erreurs, les excès de cet esprit de parti que rien ne peut éclairer ni même modifier, parce qu'il tient à des impressions reçues dès l'enfance, et qu'il ne dépend pas de nous d'effacer.
Constance de Théis, princesse de Salm-Dyck (Pensées - LXXXI, Deuxième partie, Ed. Firmin Didot, Paris, 3e édition, 1836)

La raison n'est raison qu'autant qu'elle nous touche.
Fabre d'Églantine (Les Précepteurs, acte 5, sc. 6 (Lucrèce), 1799)

Épictète du jour

Que font les enfants quand ils sont seuls ? Ils s'amusent, ils amassent des cailloux et du sable, dont ils font de petits châteaux qu'ils détruisent ensuite. Ainsi ils ne manquent jamais d'amusement. Ce qu'ils font par folie et par enfantillage, ne saurais-tu le faire par sagesse et par raison ? Nous avons partout des cailloux et du sable. D'ailleurs nous avons tant à bâtir en nous, tant à détruire ! Ne nous plaignons point d'être seuls !
Entretiens, Livre III, XXIV.