citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 04 juillet 2015

[Elle] dormait, très belle et blondement.
Richard Brautigan (La vengeance de la pelouse (Nouvelles, 1962-1970), trad. Marie-Christine Agosto , p.121, 10|18 n°1893)

L'inconstance est dans les hommes, la constance est dans les choses. Toujours elles tournent dans le même cercle et reviennent au même point.
Édouard Fournier (L'esprit des autres, p.149, Dentu Éditeur, 1886)

[...] la philosophie est l'Hercule qui seul peut combattre les monstres moraux et intellectuels sur terre.
Arthur Schopenhauer (Aphorismes sur la sagesse dans la vie , Quadrige n° 45, trad. J.-A Cantacuzène, p.72)

[...] Que toujours l'utilité
Soit le seul but de nos sens.
Évitons la malignité.
don Juan Laurencin (La Vipère et la Sangsue, p. 1 in Fables et poésies diverses, Paugens, 1802)

Donc, il est juste et vrai que la séparation du spirituel et du sensuel chez un homme est signe de sa virilité, et la séparation du spirituel et du sensuel chez une femme est signe de sa prostitution. Et il suffirait que toutes les femmes, ensemble, se virilisent, pour que le monde, le monde entier, se transforme en bordel.
M. Aguéev (Roman avec cocaïne, trad. Lydia Chweitzer, p.124, Éd. 10/18 n°2959)

Épictète du jour

Le sage attend toujours des méchants plus de mal qu'il n'en reçoit. Un tel m'a dit des injures ; je lui rends grâces de ce qu'il ne m'a pas battu. Il m'a battu, je lui rends grâces de ce qu'il ne m'a pas blessé. Il m'a blessé, je lui rends grâces de ce qu'il ne m'a pas tué.
Entretiens, Livre IV, XIX.