citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 26 avril 2015

[...] le ciel est sans fin et [...] il n'y a pas de mots.
Hubert Mingarelli (Quatre soldats, p.202, Points/Seuil, n°P1216)

Traquer, déchiffrer et organiser tout ce qu'il y a de significatif dans la vie peut la noyer [...]
Jonathan Franzen (Préface de Personnages désespérés (Paula Fox), trad. Marie-Hélène Dumas , p.IX, , Joëlle Losfeld 2004)

Devenir adulte, c'est apprendre à vivre dans le doute et à developper, au travers des expériences, sa propre philosophie, sa propre morale. Éviter le « prêt-à-penser ».
Hubert Reeves (Intimes convictions, p.51, Stanké, 2001)

Rien n'est plus utile à l'homme que ses vices. Presque tout ce qui est grand naît d'un grand vice et la vertu même n'est " généreuse " que si elle s'appuie sur un vice au moins égal à elle. Il n'y a pas d'ascète qui ne le soit devenu pour réagir contre une rare propension au libertinage. Un vice n'est qu'une grande vertu qui marche sur la tête, une vertu un grand vice qui a retrouvé ses jambes.
Marcel Jouhandeau (Éloge de l'imprudence, p.31, Éd. Rivages, 1984)

[...] j'ai horreur de tous ceux qui ne voient pas le monde comme il est. C'est-à-dire monstrueux, lady Slane ! Et monstrueux parce qu'il est construit sur la compétition, sans que personne ne sache si la raison fondamentale de cette compétition est une pure convention ou une nécessité, une extraordinaire illusion, une loi naturelle ou animale destinée à disparaître à mesure que nous progressons dans la civilisation. Je crois que l'homme a construit sa vie sur un système mathématique erroné. Certes, il s'est arrangé pour que ses calculs tombent juste, parce qu'il a forcé le monde à accepter ses hypothèses. Mais si l'on choisissait de raisonner autrement, la réponse serait peut-être identique et ces hypothèses de départ apparaîtraient délirantes, astucieuses sans doute mais délirantes. Peut-être qu'un jour une authentique civilisation viendra corriger nos erreurs présentes? Mais nous avons encore du chemin à faire, oui, la route sera longue...
Vita Sackville-West (Toute passion abolie, trad. Micha Venaille , p.62, Ed. Autrement, 2005)

Épictète du jour

Il faut qu'un prince ait un mérite bien extraordinaire, quand on ne s'attache à lui que pour l'amour de lui.
Entretiens, Livre III, LXXI.