citation d'Albalat Je collectionne depuis toujours les citations. Voici une sélection de celles que j'ai relevées au fil de mes lectures. Elles ne se retrouvent, pour la plupart, dans aucune collection déjà publiée.
Vous avez des commentaires, des suggestions, des corrections à apporter ? N'hésitez surtout pas à m'écrire ! Si la petite histoire entourant la création de cette page vous intéresse, vous la trouverez ici.

Citations quotidiennes du 23 novembre 2019

Rien pour remplacer une Pédagogie, c'est-à-dire une machinerie préfabriquée à partir de présupposés sur le savoir, sur l'enfant et sur leurs relations, et qui broie le tout, avec - en apparence - d'excellentes intentions.
Stella Baruk (Échec et maths, Éd. Seuil Points/S11)

[...] moins on possède une culture authentique plus on a besoin de dépenser de l'argent pour se divertir le week-end ou pendant les vacances. Si personne ne vous apprend à vous créer des joies de l'intérieur, vous devez tout acheter au-dehors. Vous tombez alors dans l'échec dénoncé il y déjà des siècles par un sage taoïste : « L'erreur des hommes est d'essayer de réjouir leur coeur avec des choses, quand ce qu'ils doivent faire c'est réjouir les choses avec leur coeur. »
Fernando Savater (Pour l'éducation, trad. Hélène Gisbert , p.220, Rivages poche n°314, 2000)

Mépriser son adversaire même petit et frêle est toujours une faute stratégique dans un combat.
Ahmadou Kourouma (En attendant le vote des bêtes sauvages, p.32, Éd. du Seuil, 1998)

Le jeu, la chasse et l'amour rapprochent les conditions et les égalisent. Cette remarque a déja été faite ; mais a-t-on remarqué que les amours, la chasse et le jeu égalisent aussi les esprits. Le but qu'on s'y propose est à la portée des plus médiocres. Ils n'y ont aucune infériorité. Les animaux mêmes nous y donnent des leçons.
Jean-Baptiste Say (Petit volume contenant quelques aperçus des hommes et de la société, p.65, Deterville, 1817)

Le succès porte en soi le prix de la victoire.
De Launay (Le Paresseux, acte 3, sc. 7 (Cidalise), 1733)

Épictète du jour

Signes certains qu'un homme fait du progrès dans l'étude de la sagesse : il ne blâme personne, il ne loue personne, il ne se plaint de personne, il n'accuse personne, il ne parle point de lui comme s'il était quelque chose ou qu'il sût quelque chose. Quand il trouve quelque obstacle ou quelque empêchement à ce qu'il veut, il ne s'en prend qu'à lui-même. Si quelqu'un le loue, il se moque en secret de ce louangeur, et, si on le reprend, il ne cherche pas à se justifier ; mais, comme les convalescents, il se tâte et s'observe, de peur de troubler et de déranger quelque chose dans ce commencement de guérison, avant que sa santé soit entièrement fortifiée. Il a supprimé en lui tout désir, et il a transporté toutes ses aversions sur les seules choses qui sont contre la nature de ce qui dépend de nous. Il n'a pour toutes choses que des mouvements peu empressés et soumis. Si on le traite de simple et d'ignorant, il ne s'en met pas en peine. En un mot, il est toujours en garde contre lui-même comme contre un homme qui lui tend continuellement des pièges et qui est son plus dangereux ennemi.
Pensées, LXXVI.