Au fil de mes lectures
Gilles G. Jobin

Les Auteurs
À la suite de chaque auteur
se trouve, entre parenthèses,
le nombre de citations.
Abbé Ernest (13)
Achard Marcel (32)
Adams Douglas (11)
Aguéev M. (17)
Alain (169)
Albalat Antoine (57)
Albee Edward (10)
Alberoni Francesco (59)
Allen Woody (16)
Anaxagore (2)
Anonyme (30)
Anouilh Jean (201)
Aragon Louis (10)
Arcand Bernard (55)
Archambault Gilles (15)
Aristophane (1)
Aristote (8)
Asimov Isaac (6)
Auclair Marcelle (39)
Audeguy Stéphane (15)
Audiberti Jacques (7)
Auster Paul (14)
Aymé Marcel (3)
Bach Richard (12)
Bachelard Gaston (228)
Baillargeon Normand (8)
Balzac Honoré de (34)
Baricco Alessandro (88)
Barjavel René (82)
Baruk Stella (7)
Bashô Matsuo (2)
Bataille Georges (4)
Bauchau Henry (12)
Baudelaire Charles (12)
Bazin Hervé (18)
Beaumarchais (67)
Beauvoir Simone de (7)
Beckett Samuel (3)
Begeler Clémence (1)
Ben Jelloun Tahar (18)
Bennett Alan (2)
Berberova Nina (4)
Bergier Jacques (3)
Bergson Henri (13)
Bernanos Georges (17)
Bernard Tristan (7)
Bernhard Thomas (284)
Bernheim Emmanuèle (4)
Besnard Lucien (1)
Besnier Michel (6)
Bias (de Priène) (3)
Bidou Henry (1)
Bierce Ambrose (144)
Billon Pierre (2)
Bioy Casares Adolfo (7)
Birabeau André (5)
Bismuth Nadine (1)
Blais Marie-Claire (16)
Blake William (1)
Blanchot Maurice (7)
Blasband Philippe (1)
Block Lawrence (4)
Blondin Robert (15)
Bobin Christian (419)
Bonaventure d'Argonne (9)
Borges Jorge Luis (84)
Bouchard Serge (89)
Bouillier Henri (2)
Boulanger Daniel (8)
Boulgakov Mikhaïl (19)
Bourgault Pierre (29)
Bradbury Ray (6)
Brautigan Richard (13)
Brie Albert (271)
Brieux Eugène (1)
Brisebois Robert (26)
Bruckner Pascal (123)
Burroughs-Jobin (1)
Buson Yosa (18)
Butler Samuel (1)
Buzzati Dino (7)
Calvino Italo (8)
Camus Albert (190)
Canetti Elias (39)
Caragiale Ion Luca (2)
Card Orson Scott (7)
Carrel Alexis (45)
Carrère Emmanuel (3)
Carroll Lewis (6)
Carvel Paul (69)
Carver Raymond (9)
Cauvin Patrick (7)
Céline (78)
Chamfort Sébastien (88)
Chapsal Madeleine (22)
Char René (15)
Charon Jean E. (3)
Chateaubriand (19)
Chebel Malek (5)
Chesterton Gilbert Keith (16)
Chilon (Le Lacédémonien) (4)
Ciceron (11)
Cioran Emil Michel (176)
Claudel Paul (31)
Claudel Philippe (4)
Cléobule (de Lindos) (2)
Cocteau Jean (37)
Coelho Paulo (45)
Cohen Olivier (1)
Cohen Albert (27)
Collin D'Harleville (3)
Conan Doyle Sir Arthur (9)
Condé Maryse (1)
Confucius (31)
Connelly Michael (6)
Corneille Pierre (170)
Cossé Laurence (6)
Cossery Albert (5)
Cueco Henri (11)
Curel François de (6)
Cyrulnik Boris (40)
D'Amours Guy (12)
Dannemark Francis (12)
Dard Fréderic (34)
Darrieussecq Marie (2)
Daudet Alphonse (6)
Davies Robertson (31)
Davis P.J. (1)
De Luca Erri (14)
De Prada Juan Manuel (16)
Del Rey Lester (2)
Delerm Philippe (14)
Delorme Gilles (1)
Démocrite (27)
Desbordes Michèle (2)
Descaves Pierre (22)
Desplechin Marie (13)
Destouches (17)
Dhôtel André (3)
Dick Philip K. (1)
Diderot Denis (56)
Djian Philippe (2)
Dorin Françoise (5)
Dostoïevsky Fiodor M. (73)
Dubé Marcel (10)
Dubos René (15)
Duras Marguerite (34)
Durrell Lawrence (27)
Dürrenmatt Friedrich (1)
Eco Umberto (17)
Ehrenberg Alain (3)
Ehrenstein Albert (4)
Einstein Albert (27)
Eliot T.S. (13)
Empédocle (3)
Engel Peter (3)
Épictète (8)
Épicure (7)
Érasme (24)
Escarpit Robert (30)
Eschyle (66)
Euripide (174)
Fadiman Anne (12)
Faguet Émile (41)
Fante John (1)
Faraggi C. (2)
Faulkner William (25)
Fénéon Félix (9)
Ferguson Marylin (33)
Fermine Maxence (31)
Ferron Jacques (38)
Ferry Luc (20)
Fine Reuben (1)
Flaubert Gustave (60)
Folco Michel (10)
Fox Paula (4)
François Annie (9)
Franzen Jonathan (1)
Fuentes Carlos (16)
Fuyuno Niji (2)
Gaarder Jostein (34)
Gailly Christian (6)
Garcia Lorca Federico (6)
Garcia Marquez Gabriel (6)
Gary Romain (40)
Gauthier Louis (9)
Gavalda Anna (10)
Genet Jean (2)
Gibran Khalil (36)
Gide André (59)
Giono Jean (35)
Giraudoux Jean (168)
Goethe (19)
Gogol Nicolas (6)
Goldoni Carlo (5)
Gorki Maxime (6)
Gougaud Henri (64)
Gourio Jean-Marie (79)
Grangé (4)
Green Julien (14)
Grimaud Hélène (19)
Guedj Denis (13)
Guillevic Eugène (43)
Guilloux Louis (2)
Guiraud Edmond (4)
Guitry Sacha (301)
Guitton Jean (19)
Hadamard Jacques (29)
Hamsun Knut (2)
Handke Peter (14)
Hanff Helene (5)
Hashi Kanseki (1)
Havel Václav (4)
Hébert Anne (10)
Hemingway Ernest (1)
Héraclite (18)
Hérodote (1)
Herriot Édouard (80)
Hersh R. (1)
Hesse Hermann (72)
Higon Albert (3)
Hillerman Tony (4)
Himanen Pekka (21)
Homel David (17)
Horace (9)
Houellebecq Michel (16)
Hrabal Bohumil (7)
Hugo Victor (173)
Huston Nancy (8)
Ibsen Henrik (34)
Illich Ivan (45)
Inoué Yasushi (4)
Ionesco Eugène (50)
Israël Gérard (4)
Issa Kobayashi (9)
Jaccard Roland (57)
Jacquard Albert (47)
Jankélévitch Vladimir (2)
Jarry Alfred (10)
Joubert Joseph (514)
Jouhandeau Marcel (5)
Jouxtel Pascal (23)
Juliet Charles (8)
Jung Carl Gustav (16)
Jünger Ernst (14)
Kant Emmanuel (11)
Kawabata Yasunari (3)
Keelt Arthur (8)
Kerbaker Andrea (2)
Kerouac Jack (4)
Kierkegaard Sören (40)
Klein Gérard (7)
Kôda Rohan (1)
Koestler Arthur (38)
Kourkov Andreï (4)
Kourouma Ahmadou (19)
Kraus Karl (16)
Kubota Kuhona (1)
Kuhn Thomas S. (28)
Kundera Milan (330)
Kureishi Hanif (23)
La Fontaine Jean de (173)
La Rochefoucauld (176)
Labiche Eugène (11)
Lablénie Edmond (1)
Lachièze-Rey Marc (1)
Lafargue Paul (5)
Larbaud Valery (9)
LaRue Monique (24)
Latzarus Louis (28)
Laxness Halldor (8)
Le Clézio Jean-Marie G. (4)
Lec (166)
Leclerc Félix (37)
Lehane Dennis (14)
Leloup Jean-Yves (9)
Lemarchand Jacques (2)
Leon Donna (3)
Leopardi Giacomo (30)
Leroux Gaston (1)
Lesage Alain René (15)
Lescure Jean (7)
Lessing (1)
Leucippe (1)
Lewis Roy (13)
Lewis C.S. (10)
Lichtenberg G.C. (144)
Lieberman Herbert (4)
Lispector Clarice (45)
Lobo Antunes Antonio (14)
Lodge David (2)
Loranger Françoise (3)
Lorentz Konrad (11)
Louvet Jean (2)
Maalouf Amin (13)
Maeterlinck Maurice (6)
Manguel Alberto (18)
Mankell Henning (40)
Marc-Aurèle (16)
Marcel Gabriel (6)
Marinina Alexandra (33)
Marivaux (14)
Martel Yann (10)
Martinez Guillermo (6)
Mauriac François (9)
Maurois André (110)
Mauvignier Laurent (4)
McCoy Horace (2)
Mélissos (1)
Melville Herman (4)
Méré Charles (3)
Mérimée Prosper (2)
Merle Robert (22)
Meyrinck Gustav (8)
Mille Pierre (1)
Miller Arthur (3)
Miller Henry (13)
Millet Olivier (3)
Mingarelli Hubert (4)
Mishima Yukio (2)
Mithois Marcel (3)
Mitsuhashi Takajo (1)
Mitton Damien (2)
Modiano Patrick (2)
Molière (76)
Montaigne Michel de (201)
Montherlant Henry de (128)
Morand Paul (37)
Moravia Alberto (20)
Morin Edgar (202)
Murakami Haruki (4)
Murry John Middleton (1)
Musil Robert (8)
Musset Alfred de (36)
Nabokov Vladimir (28)
Nadolny Sten (30)
Naquet Philippe (3)
Negroponte Nicholas (14)
Neveu Richard (1)
Nietzsche Friedrich (42)
Nimier Roger (5)
Nooteboom Cees (17)
Nothomb Amélie (55)
Novalis (14)
Nyssen Hubert (4)
O'Casey Sean (2)
O'Neill Eugene (2)
Ollivier Mikaël (5)
Orsenna Erik (19)
Orwell George (10)
Osborne John (2)
Oster Christian (6)
Ozaki Hôsai (1)
Paasilinna Arto (12)
Page Martin (12)
Pagels Heinz (23)
Pagnol Marcel (32)
Pailleron Edouard (17)
Pamuk Orhan (21)
Papert Seymour (52)
Parménide (1)
Pascal Blaise (128)
Patier Xavier (6)
Pauwels Louis (92)
Péguy Charles (53)
Pelt Jean-Marie (2)
Pennac Daniel (153)
Penrose Roger (3)
Perec Georges (7)
Perez-Reverte Arturo (10)
Perret Jacques (4)
Perros Georges (79)
Perruchot Henri (40)
Pessoa Fernando (63)
Pieyre de Mandiargues (10)
Pilhes René Victor (9)
Pingaud Bernard (6)
Pirandello Luigi (16)
Plaute (7)
Plutarque (9)
Poe Edgar Allan (17)
Pontalis J.-B. (56)
Prévert Jacques (13)
Proulx Monique (10)
Proust Marcel (46)
Quignard Pascal (94)
Quint Michel (8)
Racine Jean (90)
Reeves Hubert (18)
Regnard Jean-François (12)
Renard Jules (381)
Reza Yasmina (7)
Ricoeur Paul (3)
Rilke Rainer Maria (11)
Rivarol Antoine de (42)
Rogers Carl (5)
Romains Jules (5)
Rostand Jean (282)
Rostand Edmond (14)
Roth Philip (11)
Rougier Stan (10)
Roussin André (13)
Roy Claude (140)
Russell Bertrand (39)
Sa Shan (10)
Sabato Ernesto (8)
Sablé Marquise de (36)
Sackville-West Vita (7)
Sagan Françoise (15)
Saint-Cyran (2)
Saint-Exupéry Antoine de (60)
Saint-Martin (1)
Sainte-Beuve (44)
Sakaguchi Ango (4)
Salinger Jerome David (12)
Salvayre Lydie (7)
Sansot Pierre (17)
Saramago José (76)
Sarment Jean (5)
Sartre Jean-Paul (103)
Satie Érik (35)
Saumont Annie (4)
Schmitt Eric-Emmanuel (22)
Schopenhauer Arthur (33)
Scutenaire Louis (147)
Senancour (1)
Séneque (13)
Sepulveda Luis (18)
Serres Michel (58)
Shakespeare William (204)
Shaw George Bernard (16)
Shiki Masaoka (2)
Sijie Dai (2)
Silesius Angelus (45)
Simenon Georges (2)
Singer Christiane (11)
Skemp Richard R. (9)
Solemne Marie de (7)
Soljenitsyne Alexandre (1)
Solon (1)
Sophocle (78)
Sorin Raphaël (1)
Sôseki Natsume (18)
Soupault Philippe (12)
Stapeldon Olaf (7)
Steiner Kurt (1)
Stendhal (1)
Sternberg Jacques (47)
Stevenson Robert Louis (1)
Strindberg August (10)
Sturgeon Theodor (1)
Swift Jonathan (1)
Süskind Patrick (17)
Tagore Rabindranath (15)
Takashima Shigeru (1)
Takayama Kyoshi (3)
Tchékhov Anton (20)
Thériault Yves (2)
Thibon Gustave (138)
Thom René (1)
Thomas Chantal (11)
Thoreau Henry David (15)
Tirtiaux Bernard (14)
Tolstoï Léon (1)
Toole J. Kennedy (1)
Tournier Michel (146)
Unamuno Miguel de (208)
Ungaretti Giuseppe (16)
Vadeboncoeur Pierre (10)
Valéry Paul (56)
Van Cauwelaert Didier (18)
Vaneigem Raoul (65)
Vargas Fred (5)
Vauvenargues (80)
Verne Jules (14)
Vialar Paul (21)
Vian Boris (8)
Vigneault Gilles (9)
Vila-Matas Enrique (3)
Villiers de l'Isle-Adam (19)
Voilquin Jean (1)
Voltaire (68)
Watzlawick Paul (3)
Weil Simone (36)
Wells H.G. (24)
Werber Bernard (18)
Weyergans François (9)
Wharton Edith (2)
Wilde Oscar (35)
Williams Tennessee (6)
Woolf Virginia (6)
Xénophane (2)
Yamaguchi Seishi (2)
Yeats William Butler (4)
Yourcenar Marguerite (64)
Zafón Carlos Ruiz (28)
Zola Émile (3)
Zweig Stefan (60)
    Jacques Hadamard
    1865-1963
  1. L'invention dans les beaux-arts et dans les sciences n'est qu'un cas particulier. Dans la vie pratique, dans les inventions mécaniques, militaires, industrielles, commerciales, dans les institutions religieuses, sociales, politiques, l'esprit humain a dépensé autant d'imagination que partout ailleurs.
    (Th.Ribot cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  2. L'effort d'invention qui se manifeste dans tout le domaine de la vie par la création d'espèces nouvelles, a trouvé dans l'humanité seulement le moyen de se continuer par des individus auxquels est dévolue alors, avec intelligence, la faculté d'initiative, l'indépendance, la liberté.
    ( H.Bergson cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  3. En mathématiques,nous sommes davantage des serviteurs que des maîtres.
    (Hermite cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  4. Il y a toute raison de penser que la faculté mathématique doit être au moins aussi complexe que ce qu'on a constaté pour la faculté du langage.
    ( Essai sur la psychologie de l'invention dans le domaine mathématique.)
  5. L'inventeur ne connaît pas la prudence ni sa soeur cadette, la lenteur. Il bondit, il va d'un saut sur le domaine vierge et, de ce seul fait, il le conquiert. Un éclair. Le problème obscur jusque là et que nulle lampe aux lueurs timides n'aurait révélé, se trouve, du coup, inondé de lumière. On dirait une création.
    Au rebours des acquisitions progressives, un tel acte ne doit rien à la logique, à la raison...
    L'acte de découverte... serait comparable aux faits de mutation... qui ont le caractère d'accidents.
    L'acte de découverte est, lui aussi, un accident...

    (C.Nicolle, Biologie de l'inventioncité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  6. On peut comparer l'esprit d'un homme à un théâtre d'une profondeur indéfinie, dont la rampe est très étroite, mais dont la scène va s'élargissant à partir de la rampe. Devant cette rampe éclairée, il n'y a guère de place que pour un seul acteur... Au delà, sur les divers plans de la scène, sont d'autres groupes d'autant moins distincts qu'ils sont plus loin de la rampe. Au delà de ces groupes, dans les coulisses et l'arrière-fond lointain, se trouve une multitude de formes obscures qu'un appel soudain amène parfois sur la scène ou même jusque sous les feux de la rampe, et des évolutions inconnues s'opèrent incessamment dans cette fourmilière d'acteurs de tous ordres pour fournir les coryphées qui tour à tour, comme en une lanterne magique, viennent défiler devant nos yeux.
    ( Taine, De l'intelligence cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  7. L'invention est un discernement, un choix.
    ( Essai sur la psychologie de l'invention dans le domaine mathématique.)
  8. Il faut être deux pour inventer. L'un forme les combinaisons, l'autre choisit, reconnaît ce qu'il désire, et ce qui lui importe dans l'ensemble des produits du premier.
    Ce qu'on appelle "génie" est bien moins l'acte de celui-ci - l'acte qui combine - que la promptitude du second à comprendre la valeur de ce qui vient de se produire et à saisir ce produit.

    ( P.Valéry, De la simulation. cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  9. Les phénomènes inconscients privilégiés, ceux qui sont susceptibles de devenir conscients, ce sont ceux qui, directement ou indirectement, affectent le plus profondément notre sensibilité.
    On peut s'étonner de voir invoquer la sensibilité à propos de démonstrations mathématiques qui, semble-t-il, ne peuvent intéresser que l'intelligence. Ce serait oublier le sens et la beauté mathématique, de l'harmonie des nombres et des formes, de l'éloquence géométrique. C'est un véritable sens esthétique que tous les vrais mathématiciens connaissent. Et c'est bien là de la sensibilité.

    (H.Poincaré Bulletin de l'institue général de psychologie. cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  10. L'acte d'étudier une question consiste à mobiliser des idées; pas n'importe lesquelles, mais celles dont nous pouvons raisonnablement attendre la solution désirée.
    ( Essai sur la psychologie de l'invention dans le domaine mathématique.)
  11. Pour inventer , il faut penser à côté.
    ( P.Souriau cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  12. Ceux qui ont une foi excessive dans leurs idées ne sont pas bien armés pour faire des découvertes.
    ( C.Bernard. cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  13. Il faut substituer la définition au défini.
    ( B.Pascal, L'Art de Persuader cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  14. Il y a la période de la chambre noire: ici pas d'enthousiasme, car vous gâteriez votre plaque, il faut avoir vos réactifs, il faut travailler comme l'employé de vous-même, votre contremaître. Le patron vous a fourni l'étincelle; c'est à vous d'en tirer quelque chose. Ce qui est très curieux, c'est la déception qui peut s'ensuivre. Il y a des lueurs illusoires; en revoyant le résultat obtenu, le contremaître s'aperçoit que ce n'était pas fécond, c'eût été très bien si cela avait été vrai: Il y a parfois une série de jugements qui interviennent, qui s'annulent les uns les autres. Une sorte d'état d'agacement se produit; on se dit qu'on arrivera jamais à noter ce qui vous apparaît.
    (P.Valéry, Bulletin soc. philosophie cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  15. Je le vois, mais je ne le crois pas.
    ( G.Cantor cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  16. L'algébriste sait-il ce que deviennent ses idées quand il les fait entrer, sous forme de signes, dans ses formules? Les suit-il à travers toutes les phases de l'opération qu'il effectue? Non sans doute. Il les perd aussitôt de vue. Il ne s'inquiète que d'aligner et de combiner, suivant des règles connues, les signes matériels qu'il a sous les yeux; et il accepte avec une pleine sécurité le résultat obtenu.
    (P.Souriau, Théorie de l'invention cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  17. Comment savons-nous qu'il y a un ciel et qu'il est bleu. Connaîtrons-nous le ciel si nous n'avions pas de nom pour lui?
    (M.Müller, The science of thought cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  18. C'est une gêne sérieuse pour moi quand je rédige et encore plus quand je m'explique de ne pouvoir penser aussi facilement en mots qu'autrement. Il arrive souvent, après avoir durement travaillé et être arrivé à des résultats qui sont parfaitement clairs et satisfaisants pour moi, que, quand je veux les exprimer en mots, je sente que je dois commencer par me mettre sur un plan intellectuel tout à fait autre. J'ai à traduire mes pensées dans un langage qui ne me vient pas facilement. Je perds donc beaucoup de temps à chercher les mots et les phrases appropriées et je me rends compte que, lorsqu'on me demande de prendre la parole à l'improviste, je suis souvent obscur par pure maladresse verbale et non pas par manque de clarté dans la conception. C'est un des petits ennuis de ma vie.
    ( Francis Galton cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  19. Le langage, s'il joue un rôle d'indicateur, ne peut indiquer qu'en suggérant à notre conscient l'objet, pensée ou sentiment, et cela quelle que soit la forme la plus sommaire et la moins consciente sous laquelle cet objet apparaîtra en pratique.
    (Stanley, Psychological Review cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  20. Les images ont une relation plus symbolique que représentative avec les idées mathématiques considérées.
    ( Koopman, cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  21. L'imagination sera surtout d'un grand usage lorsqu'il s'agira de résoudre un problème, non plus par une simple déduction, mais par plusieurs déductions sans lien entre elles, dont il faudra ensuite coordonner les résultats après en avoir fait une énumération complète. La mémoire, en effet, sous une forme ou une autre, sera alors plus indispensable que jamais pour nous permettre, une fois les différents points de la démonstration acquis, de les considérer à nouveau en les rapprochant, afin d'en faire sortir la solution générale cherchée; nous aurons besoin d'elle aussi dans ce cas pour conserver les données du problème proposé, si nous ne nous servons pas au début de toutes ces données: nous risquerions en effet de les oublier, si nous n'avions pas sans cesse présente à l'esprit l'image de l'objet sur lequel nous raisonnons qui nous les représente toutes à chaque instant.
    (P.Bourtroux, L'imagination et les mathématiques selon Descartes.cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  22. Plus récemment, un traitement plus rigoureux des principes de la géométrie qui, logiquement parlant, ont été complètement libérés de tout appel à l'intuition, a été développé sur des bases tout à fait différentes par le célèbre mathématicien Hilbert. Son début est maintenant classique pour les mathématiciens: "Considérons tous systèmes de chose. Nous appellerons points les choses comportant le premier système, droites celles comportant le second et plans celles du troisième"; cette rédaction signifie clairement que nous ne devrions aucunement nous préoccuper de ce que ces "choses" peuvent représenter.
    ( Essai sur la psychologie de l'invention dans le domaine mathématique.)
  23. Le mot ressemble à la monnaie fiduciaire (billets de banque, chèque, etc) offrant la même utilité et les mêmes dangers.
    (Th.Ribot, Psychologie de l'attentioncité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  24. Je pense, comme le feront une majorité de scientifiques, que plus une question est difficile et complexe, plus nous nous méfions des mots, plus nous estimons que nous devons contrôler cet allié dangereux et sa précision parfois perfide.
    ( Essai sur la psychologie de l'invention dans le domaine mathématique)
  25. L'apprentissage de la numération chez les enfants, mieux encore chez les sauvages, montre combien le mot, d'abord accolé aux objets, puis aux images, s'en détache progressivement pour vivre d'une vie indépendante.
    (Th.Ribot, Psychologie de l'attention.cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  26. Les signes sont un soutien nécessaire de la pensée. Pour la pensée socialisée (stade de communication) et pour la pensée en train de se socialiser (stade de formulation) le système le plus usuel de signes est le langage proprement dit; mais la pensée intérieure, surtout quand elle est créatrice, use volontiers d'autres systèmes de signes, plus souples et moins standardisés que le langage et qui laissent davantage de liberté, de dynamisme, à la pensée créatrice... Parmi tous ces signes et symboles, il faut distinguer entre les signes conventionnels empruntés aux conventions sociales, d'une part, et d'autre part les signes personnels qui, à leur tour, peuvent se subdiviser en signes constants, appartenant aux habitudes générales, et signes épisodiques crées ad hoc et qui ne participent qu'à un seul acte créateur.
    ( R. Jakobson cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  27. Comprendre la démonstration d'un théorème, est-ce examiner successivement chacun des syllogismes dont elle se compose et constater qu'il est correct, conforme aux règles du jeu?...Oui, pour quelques-uns; quand ils auront fait cette constatation, ils diront: j'ai compris.
    Non, pour le plus grand nombre. Presque tous sont beaucoup plus exigeants, ils veulent savoir non seulement si tous les syllogismes d'une démonstration sont corrects, mais pourquoi ils s'enchaînent dans tel ordre plutôt que tel autre. Tant qu'ils leur semblent engendrés par le caprice et non par une intelligence constamment consciente des buts à atteindre, ils ne croient pas avoir compris.
    Sans doute, ils ne se rendent pas bien compte eux-mêmes de ce qu'ils réclament et ils ne sauraient formuler leur désir, mais s'ils n'ont pas satisfaction, ils sentent vaguement que quelque chose leur manque.

    (H.Poincaré, Science et méthode. cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  28. Une théorie incorrecte qui n'est pas arrêtée par une contradiction n'en est pas moins incorrecte, exactement comme une politique criminelle qui n'est pas réprimée par une cour suprême n'en est pas moins criminelle.
    ( L.E.J. Brouwer cité par J.Hadamard dans Essai sur la psychologie de l'invention en mathématique)
  29. Ôter la loi du tiers exclu au mathématicien équivaudrait à priver l'astronomie de son télescope et le boxeur de son poing.
    ( D.Hilbert, Die Grundlagen da Mathematik Cité par S.L.Kleene dans Logique mathématique)
Accueil
Derniers ajouts
Recherche par mots-clés
Historique des modifications
Qui suis-je ?
Foire aux questions
Jeux littéraires
Références moléculaires
Références virtuelles
Loi du retour
Bibliopathie
Incipit
Parcourez ces pages au son de la Pavane pour une infante défunte de Ravel

Actualisé le 17 juillet 2014

Plus de 520000 visites de septembre 95 à mai 2002 Depuis le 26 mai 2002
Pour une meilleure appréciation du site, je vous invite à utiliser une version plus récente d'un navigateur. Je vous suggère particulièrement Mozilla (www.mozilla.org) qui est libre. C'est une façon active et positive de promouvoir la liberté sur le net que d'utiliser ce puissant navigateur. Merci !