Au fil de mes lectures
Gilles G. Jobin

Les Auteurs
À la suite de chaque auteur
se trouve, entre parenthèses,
le nombre de citations.
Abbé Ernest (13)
Achard Marcel (32)
Adams Douglas (11)
Aguéev M. (17)
Alain (169)
Albalat Antoine (57)
Albee Edward (10)
Alberoni Francesco (59)
Allen Woody (16)
Anaxagore (2)
Anonyme (30)
Anouilh Jean (201)
Aragon Louis (10)
Arcand Bernard (55)
Archambault Gilles (15)
Aristophane (1)
Aristote (8)
Asimov Isaac (6)
Auclair Marcelle (39)
Audeguy Stéphane (15)
Audiberti Jacques (7)
Auster Paul (14)
Aymé Marcel (3)
Bach Richard (12)
Bachelard Gaston (228)
Baillargeon Normand (8)
Balzac Honoré de (34)
Baricco Alessandro (88)
Barjavel René (82)
Baruk Stella (7)
Bashô Matsuo (2)
Bataille Georges (4)
Bauchau Henry (12)
Baudelaire Charles (12)
Bazin Hervé (18)
Beaumarchais (67)
Beauvoir Simone de (7)
Beckett Samuel (3)
Begeler Clémence (1)
Ben Jelloun Tahar (18)
Bennett Alan (2)
Berberova Nina (4)
Bergier Jacques (3)
Bergson Henri (13)
Bernanos Georges (17)
Bernard Tristan (7)
Bernhard Thomas (284)
Bernheim Emmanuèle (4)
Besnard Lucien (1)
Besnier Michel (6)
Bias (de Priène) (3)
Bidou Henry (1)
Bierce Ambrose (144)
Billon Pierre (2)
Bioy Casares Adolfo (7)
Birabeau André (5)
Bismuth Nadine (1)
Blais Marie-Claire (16)
Blake William (1)
Blanchot Maurice (7)
Blasband Philippe (1)
Block Lawrence (4)
Blondin Robert (15)
Bobin Christian (419)
Bonaventure d'Argonne (9)
Borges Jorge Luis (84)
Bouchard Serge (89)
Bouillier Henri (2)
Boulanger Daniel (8)
Boulgakov Mikhaïl (19)
Bourgault Pierre (29)
Bradbury Ray (6)
Brautigan Richard (13)
Brie Albert (271)
Brieux Eugène (1)
Brisebois Robert (26)
Bruckner Pascal (123)
Burroughs-Jobin (1)
Buson Yosa (18)
Butler Samuel (1)
Buzzati Dino (7)
Calvino Italo (8)
Camus Albert (190)
Canetti Elias (39)
Caragiale Ion Luca (2)
Card Orson Scott (7)
Carrel Alexis (45)
Carrère Emmanuel (3)
Carroll Lewis (6)
Carvel Paul (69)
Carver Raymond (9)
Cauvin Patrick (7)
Céline (78)
Chamfort Sébastien (88)
Chapsal Madeleine (22)
Char René (15)
Charon Jean E. (3)
Chateaubriand (19)
Chebel Malek (5)
Chesterton Gilbert Keith (16)
Chilon (Le Lacédémonien) (4)
Ciceron (11)
Cioran Emil Michel (176)
Claudel Paul (31)
Claudel Philippe (4)
Cléobule (de Lindos) (2)
Cocteau Jean (37)
Coelho Paulo (45)
Cohen Olivier (1)
Cohen Albert (27)
Collin D'Harleville (3)
Conan Doyle Sir Arthur (9)
Condé Maryse (1)
Confucius (31)
Connelly Michael (6)
Corneille Pierre (170)
Cossé Laurence (6)
Cossery Albert (5)
Cueco Henri (11)
Curel François de (6)
Cyrulnik Boris (40)
D'Amours Guy (12)
Dannemark Francis (12)
Dard Fréderic (34)
Darrieussecq Marie (2)
Daudet Alphonse (6)
Davies Robertson (31)
Davis P.J. (1)
De Luca Erri (14)
De Prada Juan Manuel (16)
Del Rey Lester (2)
Delerm Philippe (14)
Delorme Gilles (1)
Démocrite (27)
Desbordes Michèle (2)
Descaves Pierre (22)
Desplechin Marie (13)
Destouches (17)
Dhôtel André (3)
Dick Philip K. (1)
Diderot Denis (56)
Djian Philippe (2)
Dorin Françoise (5)
Dostoïevsky Fiodor M. (73)
Dubé Marcel (10)
Dubos René (15)
Duras Marguerite (34)
Durrell Lawrence (27)
Dürrenmatt Friedrich (1)
Eco Umberto (17)
Ehrenberg Alain (3)
Ehrenstein Albert (4)
Einstein Albert (27)
Eliot T.S. (13)
Empédocle (3)
Engel Peter (3)
Épictète (8)
Épicure (7)
Érasme (24)
Escarpit Robert (30)
Eschyle (66)
Euripide (174)
Fadiman Anne (12)
Faguet Émile (41)
Fante John (1)
Faraggi C. (2)
Faulkner William (25)
Fénéon Félix (9)
Ferguson Marylin (33)
Fermine Maxence (31)
Ferron Jacques (38)
Ferry Luc (20)
Fine Reuben (1)
Flaubert Gustave (60)
Folco Michel (10)
Fox Paula (4)
François Annie (9)
Franzen Jonathan (1)
Fuentes Carlos (16)
Fuyuno Niji (2)
Gaarder Jostein (34)
Gailly Christian (6)
Garcia Lorca Federico (6)
Garcia Marquez Gabriel (6)
Gary Romain (40)
Gauthier Louis (9)
Gavalda Anna (10)
Genet Jean (2)
Gibran Khalil (36)
Gide André (59)
Giono Jean (35)
Giraudoux Jean (168)
Goethe (19)
Gogol Nicolas (6)
Goldoni Carlo (5)
Gorki Maxime (6)
Gougaud Henri (64)
Gourio Jean-Marie (79)
Grangé (4)
Green Julien (14)
Grimaud Hélène (19)
Guedj Denis (13)
Guillevic Eugène (43)
Guilloux Louis (2)
Guiraud Edmond (4)
Guitry Sacha (301)
Guitton Jean (19)
Hadamard Jacques (29)
Hamsun Knut (2)
Handke Peter (14)
Hanff Helene (5)
Hashi Kanseki (1)
Havel Václav (4)
Hébert Anne (10)
Hemingway Ernest (1)
Héraclite (18)
Hérodote (1)
Herriot Édouard (80)
Hersh R. (1)
Hesse Hermann (72)
Higon Albert (3)
Hillerman Tony (4)
Himanen Pekka (21)
Homel David (17)
Horace (9)
Houellebecq Michel (16)
Hrabal Bohumil (7)
Hugo Victor (173)
Huston Nancy (8)
Ibsen Henrik (34)
Illich Ivan (45)
Inoué Yasushi (4)
Ionesco Eugène (50)
Israël Gérard (4)
Issa Kobayashi (9)
Jaccard Roland (57)
Jacquard Albert (47)
Jankélévitch Vladimir (2)
Jarry Alfred (10)
Joubert Joseph (514)
Jouhandeau Marcel (5)
Jouxtel Pascal (23)
Juliet Charles (8)
Jung Carl Gustav (16)
Jünger Ernst (14)
Kant Emmanuel (11)
Kawabata Yasunari (3)
Keelt Arthur (8)
Kerbaker Andrea (2)
Kerouac Jack (4)
Kierkegaard Sören (40)
Klein Gérard (7)
Kôda Rohan (1)
Koestler Arthur (38)
Kourkov Andreï (4)
Kourouma Ahmadou (19)
Kraus Karl (16)
Kubota Kuhona (1)
Kuhn Thomas S. (28)
Kundera Milan (330)
Kureishi Hanif (23)
La Fontaine Jean de (173)
La Rochefoucauld (176)
Labiche Eugène (11)
Lablénie Edmond (1)
Lachièze-Rey Marc (1)
Lafargue Paul (5)
Larbaud Valery (9)
LaRue Monique (24)
Latzarus Louis (28)
Laxness Halldor (8)
Le Clézio Jean-Marie G. (4)
Lec (166)
Leclerc Félix (37)
Lehane Dennis (14)
Leloup Jean-Yves (9)
Lemarchand Jacques (2)
Leon Donna (3)
Leopardi Giacomo (30)
Leroux Gaston (1)
Lesage Alain René (15)
Lescure Jean (7)
Lessing (1)
Leucippe (1)
Lewis Roy (13)
Lewis C.S. (10)
Lichtenberg G.C. (144)
Lieberman Herbert (4)
Lispector Clarice (45)
Lobo Antunes Antonio (14)
Lodge David (2)
Loranger Françoise (3)
Lorentz Konrad (11)
Louvet Jean (2)
Maalouf Amin (13)
Maeterlinck Maurice (6)
Manguel Alberto (18)
Mankell Henning (40)
Marc-Aurèle (16)
Marcel Gabriel (6)
Marinina Alexandra (33)
Marivaux (14)
Martel Yann (10)
Martinez Guillermo (6)
Mauriac François (9)
Maurois André (110)
Mauvignier Laurent (4)
McCoy Horace (2)
Mélissos (1)
Melville Herman (4)
Méré Charles (3)
Mérimée Prosper (2)
Merle Robert (22)
Meyrinck Gustav (8)
Mille Pierre (1)
Miller Arthur (3)
Miller Henry (13)
Millet Olivier (3)
Mingarelli Hubert (4)
Mishima Yukio (2)
Mithois Marcel (3)
Mitsuhashi Takajo (1)
Mitton Damien (2)
Modiano Patrick (2)
Molière (76)
Montaigne Michel de (201)
Montherlant Henry de (128)
Morand Paul (37)
Moravia Alberto (20)
Morin Edgar (202)
Murakami Haruki (4)
Murry John Middleton (1)
Musil Robert (8)
Musset Alfred de (36)
Nabokov Vladimir (28)
Nadolny Sten (30)
Naquet Philippe (3)
Negroponte Nicholas (14)
Neveu Richard (1)
Nietzsche Friedrich (42)
Nimier Roger (5)
Nooteboom Cees (17)
Nothomb Amélie (55)
Novalis (14)
Nyssen Hubert (4)
O'Casey Sean (2)
O'Neill Eugene (2)
Ollivier Mikaël (5)
Orsenna Erik (19)
Orwell George (10)
Osborne John (2)
Oster Christian (6)
Ozaki Hôsai (1)
Paasilinna Arto (12)
Page Martin (12)
Pagels Heinz (23)
Pagnol Marcel (32)
Pailleron Edouard (17)
Pamuk Orhan (21)
Papert Seymour (52)
Parménide (1)
Pascal Blaise (128)
Patier Xavier (6)
Pauwels Louis (92)
Péguy Charles (53)
Pelt Jean-Marie (2)
Pennac Daniel (153)
Penrose Roger (3)
Perec Georges (7)
Perez-Reverte Arturo (10)
Perret Jacques (4)
Perros Georges (79)
Perruchot Henri (40)
Pessoa Fernando (63)
Pieyre de Mandiargues (10)
Pilhes René Victor (9)
Pingaud Bernard (6)
Pirandello Luigi (16)
Plaute (7)
Plutarque (9)
Poe Edgar Allan (17)
Pontalis J.-B. (56)
Prévert Jacques (13)
Proulx Monique (10)
Proust Marcel (46)
Quignard Pascal (94)
Quint Michel (8)
Racine Jean (90)
Reeves Hubert (18)
Regnard Jean-François (12)
Renard Jules (381)
Reza Yasmina (7)
Ricoeur Paul (3)
Rilke Rainer Maria (11)
Rivarol Antoine de (42)
Rogers Carl (5)
Romains Jules (5)
Rostand Jean (282)
Rostand Edmond (14)
Roth Philip (11)
Rougier Stan (10)
Roussin André (13)
Roy Claude (140)
Russell Bertrand (39)
Sa Shan (10)
Sabato Ernesto (8)
Sablé Marquise de (36)
Sackville-West Vita (7)
Sagan Françoise (15)
Saint-Cyran (2)
Saint-Exupéry Antoine de (60)
Saint-Martin (1)
Sainte-Beuve (44)
Sakaguchi Ango (4)
Salinger Jerome David (12)
Salvayre Lydie (7)
Sansot Pierre (17)
Saramago José (76)
Sarment Jean (5)
Sartre Jean-Paul (103)
Satie Érik (35)
Saumont Annie (4)
Schmitt Eric-Emmanuel (22)
Schopenhauer Arthur (33)
Scutenaire Louis (147)
Senancour (1)
Séneque (13)
Sepulveda Luis (18)
Serres Michel (58)
Shakespeare William (204)
Shaw George Bernard (16)
Shiki Masaoka (2)
Sijie Dai (2)
Silesius Angelus (45)
Simenon Georges (2)
Singer Christiane (11)
Skemp Richard R. (9)
Solemne Marie de (7)
Soljenitsyne Alexandre (1)
Solon (1)
Sophocle (78)
Sorin Raphaël (1)
Sôseki Natsume (18)
Soupault Philippe (12)
Stapeldon Olaf (7)
Steiner Kurt (1)
Stendhal (1)
Sternberg Jacques (47)
Stevenson Robert Louis (1)
Strindberg August (10)
Sturgeon Theodor (1)
Swift Jonathan (1)
Süskind Patrick (17)
Tagore Rabindranath (15)
Takashima Shigeru (1)
Takayama Kyoshi (3)
Tchékhov Anton (20)
Thériault Yves (2)
Thibon Gustave (138)
Thom René (1)
Thomas Chantal (11)
Thoreau Henry David (15)
Tirtiaux Bernard (14)
Tolstoï Léon (1)
Toole J. Kennedy (1)
Tournier Michel (146)
Unamuno Miguel de (208)
Ungaretti Giuseppe (16)
Vadeboncoeur Pierre (10)
Valéry Paul (56)
Van Cauwelaert Didier (18)
Vaneigem Raoul (65)
Vargas Fred (5)
Vauvenargues (80)
Verne Jules (14)
Vialar Paul (21)
Vian Boris (8)
Vigneault Gilles (9)
Vila-Matas Enrique (3)
Villiers de l'Isle-Adam (19)
Voilquin Jean (1)
Voltaire (68)
Watzlawick Paul (3)
Weil Simone (36)
Wells H.G. (24)
Werber Bernard (18)
Weyergans François (9)
Wharton Edith (2)
Wilde Oscar (35)
Williams Tennessee (6)
Woolf Virginia (6)
Xénophane (2)
Yamaguchi Seishi (2)
Yeats William Butler (4)
Yourcenar Marguerite (64)
Zafón Carlos Ruiz (28)
Zola Émile (3)
Zweig Stefan (60)
    Jean-Marie Gourio

  1. [...] les livres finissent par faire partie de ceux qui les possèdent [...].
    (Chut !, p.29, Éd. Julliard)
  2. [...] ce sont les livres les plus abîmés, les plus griffonnés dans les marges qui sont les plus beaux. Comme les jeans vieillis troués aux genoux !
    (Chut !, p.65, Éd. Julliard)
  3. [...] ce vent léger que font les pages lorsqu'on les feuillette pour s'en faire une idée et s'en donner envie.
    (Chut !, p.67, Éd. Julliard)
  4. On ne voit que ce que l'on aime !
    (Chut !, p.67, Éd. Julliard)
  5. La bibliothèque, c'est le meuble le plus meuble de tous les meubles, en fait, dis-je, le meuble qui a le plus une mission, pareil que l'os du crâne qui est l'os le plus os de tous les os, l'os capital si tu préfères, la bibliothèque en fait, c'est la boîte crânienne de la maison, en fait c'est ça, c'est le meuble en os capital...
    (Chut !, p.94, Éd. Julliard)
  6. Cela avait-il un sens, au fond, de lire et de ne pas parler ? Lire servait-il à faire parler ? Le silence des mots lus poussait-il vers le dehors le chahut bruyant des mots dits ? Comment se supportaient-ils, les silencieux et les bavards, dans la même tête ? À moins qu'ils ne soient logés à deux enseignes ? Existait-il en nous le dortoir des mots lus et le dortoir des mots dits ? À ne rien lire jamais, garderions-nous dans nos esprits un dortoir toujours vide ?
    (Chut !, p.105, Éd. Julliard)
  7. -Tu t'abîmes les yeux à lire comme ça !
    -Mais non, ça va, disait maman.
    -Tu t'abîmes la pupille, je te dis.
    -Chut ! Je lis !

    (Chut !, p.111, Éd. Julliard)
  8. C'était un silence de bibliothèque [...]. S'asseoir dans ce silence des livres, sans rien faire ni rien dire, donnait déjà l'impression d'avoir lu.
    (Chut !, p.117, Éd. Julliard)
  9. Qui inventera jamais la lecture qu'on ne lit pas ! La lecture qui s'imprime directement dans le cerveau, et surgit au moment bien choisi, quand on discute à table.
    (Chut !, p.118, Éd. Julliard)
  10. Dans la vie y'a trois types d'hommes, les cons, et les autres !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992/1993, p.15, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  11. Une plume au cul, ça te fait pas de la merde qui vole !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.18, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  12. Qu'est-ce que tu fais là, accoudé au bar, les yeux dans le vide ?
    - Je synthétise tout ce que je pense...

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.20, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  13. Elle avance ta montre...
    - C'est une vieille, elle fait de la tachycardie...

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.22, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  14. Plus tu manges et plus tu manges !
    - Pareil avec moins tu manges.
    - Exactement pareil !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.26, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  15. La théorie de l'évolution ? Tu parles ?! Et d'abord l'évolution de qui ? Tout ça c'est pipeau ! On n'a pas évolué... on a changé...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.37, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  16. Quand Pinocchio meurt, ça brûle bien...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.38, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  17. T'as pas l'air dans ton assiette ?
    - Je suis sur le bord...

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.39, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  18. C'est une voyante qui parle avec les esprits.
    - C'est une parlante, alors !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.40, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  19. À l'intérieur du cerveau tu vois pas d'intelligence, comme à l'intérieur du réveil, t'as pas l'heure...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.41, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  20. Dans l'igloo tu fais les poussières avec un pic !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.63, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  21. J'ai jamais vu un con pareil !
    - Tu sais pas regarder.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.66, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  22. En Afrique, personne travaille, et pourtant t'as pas de chômeurs...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.68, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  23. C'est toujours quand y'a pas de pont qu'on veut aller de l'autre côté. Toujours.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.77, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  24. Quand le capitaine meurt, le bateau se met à flotter le ventre en l'air...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.80, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  25. Si t'es debout au Pôle Nord avec ta femme, ça fait comme des mariés posés sur un gâteau.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.82, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  26. Quand tu mets ton oreille contre l'escargot, t'entends le coeur qui bat...
    - Surtout si l'escargot il a couru !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.98, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  27. Un brouillard ! Mais un brouillard ! On aurait roulé les fenêtres ouvertes, je te jure on se perdait dans la voiture !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.99, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  28. Il est con, tu trouves pas ?
    - Il porte une cervelle postiche, c'est pour ça !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.99, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  29. Tu mets plus tes lunettes ?
    - Non, je les perdais tout le temps.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.101, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  30. Quand y gèle à pierre fendre, dans les squares, ça écarte les fesses des statues...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.101, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  31. Un glaçon, tu l'amènes dans le désert, y reconnaît rien.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.102, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  32. L'homme est pas fait pour travailler, c'est pas naturel.
    - C'est anomalique.
    - Mais oui...

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.106, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  33. Sans la moelle épinière, on peut pas marcher, c'est un peu comme la chaussure du système nerveux...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.108, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  34. Un jour Mitterrand va pas se réveiller, et faudra le remplacer par un vieux tout neuf.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.109, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  35. La femme c'est une fleur, faut la garder dans l'évier comme dans un vase...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.110, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  36. Dans chaque grain de raisin, y'a autant de calories que dans une grappe, tellement c'est sucré.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.110, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  37. Tu connais le proverbe, quand le sage montre la lune, le connard regarde le doigt.
    - Eh alors ?! Il a raison, le connard ! Y'a rien sur la lune.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.115, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  38. Chacun sa télé, et les yeux seront bien gardés !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.121, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  39. Je penserai des choses quand les opinions reviendront à la mode !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.126, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  40. L'homme creuse des piscines pour marquer son territoire...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.126, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  41. Quand Gulliver est arrivé à Lilliput, tout de suite ils l'ont mis dans le livre des records !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.134, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  42. ... si je devais amener qu'UN disque de Mozart, un seul, sur une île déserte, je prendrais la 5e symphonie de Beethoven...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.136, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  43. Finalement, une montre qui retarde, ça te fait gagner du retard !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.143, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  44. J'aime bien discuter avec quelqu'un qui est d'accord, ça fait avancer la discussion.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.159, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  45. La neige a deux côtés, un qui accroche et un qui glisse, le côté qui accroche est en bas, et le côté qui glisse en haut, pour faire du ski... si c'est le glissant en dessous, ça fait des avalanches.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.159, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  46. Mon mari dit que je suis une idiote !
    - Ne vous inquiétez pas, le mien dit pareil !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.167, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  47. La douane, c'est la peau d'un pays !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.171, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  48. La racine du nom Dubois, c'est que mes ancêtres habitaient près d'un bois.
    - Et Ducon, il habitait où ?
    - Pfu...

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.190, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  49. J'ai la vue qui baisse.
    - T'as qu'à relever la tête !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.202, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  50. La poésie, c'est quoi ?! Des conneries bien en ordre, c'est tout !
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.205, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  51. L'avantage de la soupe de poisson, c'est que le poisson est dans son élément.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.207, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  52. La bêtise c'est comme une sorte de fumier pour les légumes, alors que l'intelligence, ce serait plutôt de l'engrais pour les fleurs.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.224, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  53. C'est la campagne qui donne l'oxygène des villes.
    - Mais non, c'est bien trop loin.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.227, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  54. On te sert quoi ?
    Un Jolijolais !

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.229, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  55. Le vent tout seul ne fait pas de bruit, c'est quand il souffle dans les branches qu'on l'entend., autant dire que c'est la branche qui fait le vent, il lui doit tout...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.229, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  56. Le mot « camarade », c'est sans doute le mot qui a le plus souffert de la politique.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.249, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  57. Disneyland, tu fous du barbelé autour et tu enfermes les gens dedans, ça fait une prison où tout le monde est fou.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.253, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  58. Je mets tout mon linge à sécher dans le jardin, ça éloigne les oiseaux des tomates et dès que les oiseaux reviennent ça m'avertit que le linge est sec. Ils ont un sens pour ça, les oiseaux, surtout les mésanges, quand c'est sec, ça arrive, ça doit venir d'une peur de la sécheresse, quand c'est mouillé les oiseaux s'en vont se promener tous contents, et quand c'est sec y reviennent voir et ça les inquiète...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.265, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  59. C'est pas le tabac qui donne le cancer, c'est l'énervement d'avant que tu fumes.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.281, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  60. Il est tellement timide, il ne parle même pas à lui-même dans sa tête.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.284, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  61. Le bleu parfait n'existe pas dans la nature, c'est toujours du bleu avec des nuages ou du bleu avec un bateau dessus...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.310, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  62. L'avantage de visiter le désert, c'est que t'as pas besoin d'apprendre la langue.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.324, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  63. Les jeunes se mariaient plus, et maintenant les jeunes se remarient !
    - Les jeunes savent pas ce qu'ils veulent.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.325, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  64. Oh tu sais, que t'as du boulot ou que t'en as pas, c'est du pareil au même quand t'as fini la journée et que t'es chez toi à regarder la télé, c'est le même programme pour tout le monde...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.337, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  65. L'élégance, c'est la politesse du tissu, voilà ce que c'est...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.338, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  66. Tu meurs, et après tout le monde t'oublie.
    - Là encore faut pas se plaindre, on peut t'oublier tout vivant.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.348, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  67. Avec la science tu meurs de plus en plus vieux mais tu nais pas de plus en plus jeune, c'est pour ça qu'on a de plus en plus de vieux et de moins en moins de jeunes...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.348, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  68. Vous avez vu tous ces sondages sur Maastricht ?!
    - Les sondages, j'en crois un sur deux.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.358, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  69. J'ai toujours dit ce que je pensais... là par exemple je pense à rien, je le dis.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.376, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  70. C'est toujours des variétés dans les ascenseurs, et du classique quand t'es en attente au téléphone... si tu prends l'ascenseur et que t'es souvent au téléphone, tu connais tout...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.384, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  71. Ah ! Le journal d'hier ! Déjà que hier y avait rien dedans, alors aujourd'hui, à lire.. c'est encore meilleur ! J'ai vraiment l'impression d'avoir rien raté.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.393, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  72. Si Dieu existait vraiment, on ne trouverait pas toute cette famine sur terre.
    - Dieu n'est pas cuistot.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.405, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  73. J'adore Picasso !
    - Tais-toi, tu vas faire monter les prix.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.408, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  74. Tout l'argent qu'on dépense dans l'espace, il est vraiment jeté par les fenêtres...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.410, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  75. L'infiniment grand peut se ranger dans une boîte infiniment plus grande que lui, et pareil pour l'infiniment petit.
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.414, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  76. ... l'univers, avec toutes ces étoiles, au fond, c'est une sorte de décoration de Noël...
    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.448, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  77. Dans le mot VOLCAN, y a CAN, ça veut dire qu'on ne sait jamais CAN ça VOL.
    - CAN ça VOL !
    - Quand ça va voler.
    - Ah...
    - C'est bien foutu les mots.

    (L'intégrale des brèves de comptoir 1992-1993, p.451, J'ai Lu/Humour, n°5908)
  78. [...] si on m'avait demandé avant de naître ce que j'aurais voulu être, j'aurais dit un arbre, un pommier qui vit sous le soleil et sous la pluie
    Ce serait mieux,
    Un monde plus petit,
    Avec une montagne,
    Un nuage,
    Une campagne et une mer,
    Un monde où on voit tout
    En une seule fois,
    [...]

    (Apnée, p.24, Julliard, 2005)
  79. [...] je serais un peu comme un épouvantail qui fonctionnerait à l'envers, un attirevantail [...]
    (Apnée, p.137, Julliard, 2005)
Accueil
Derniers ajouts
Recherche par mots-clés
Historique des modifications
Qui suis-je ?
Foire aux questions
Jeux littéraires
Références moléculaires
Références virtuelles
Loi du retour
Bibliopathie
Incipit
Parcourez ces pages au son de la Pavane pour une infante défunte de Ravel

Actualisé le 05 août 2014

Plus de 520000 visites de septembre 95 à mai 2002 Depuis le 26 mai 2002
Pour une meilleure appréciation du site, je vous invite à utiliser une version plus récente d'un navigateur. Je vous suggère particulièrement Mozilla (www.mozilla.org) qui est libre. C'est une façon active et positive de promouvoir la liberté sur le net que d'utiliser ce puissant navigateur. Merci !