Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

samedi 21 mars 2009

Mars

Avec Peter et Stéphane, j'ai joué ma deuxième partie de Mars hier soir. Quelques semaines auparavant, j'avais essayé le jeu avec Denis et Jean-François. Denis en a d'ailleurs fait une critique - avec laquelle je ne suis pas entièrement d'accord - sur BoardGameGeek. Denis pense que le jeu est un peu débalancé dû à la force militaire et à la résolution de conflits. Mais l'expérience d'hier ne confirme absolument pas ce jugement. En effet, Stéphane n'avait qu'une base militaire de niveau 1, alors que Peter et moi en avions du niveau 3, et il ne se s'est pas fait attaquer de toute la partie. Pourtant, il a terminé deuxième avec 9 points sur 10. J'ai terminé bon troisième avec aussi 9 points sur 10. J'avais cependant moins de colons sur mes habitations. On peut le dire, la partie était chaudement disputée !

Pour que tous les joueurs aient du plaisir au jeu, il suffit de ne jamais garder de ressources en main à la fin de son tour... à moins de savoir ce qu'on fait !

Quelques mécaniques du jeu rappellent un petit peu les Colons de Catane : la manière de choisir ses deux mines en début de partie ; la construction qui doit se faire dans un certain ordre, la manière de compter les points.

On a eu un immense plaisir à y jouer : l'interaction entre les joueurs (c'est ce que j'aime particulièrement dans un jeu de société) est présente, car contrairement à certains jeux de ressources où chacun monte sa petite affaire, ici on doit tenir compte des choix des autres joueurs.

Vraiment c'est un bon jeu, aux règles simples. Mais attention ! suivez mon conseil : épuisez toujours vos ressources pour construire... à moins que vous ayez une meilleure idée et que vous soyez prêts à mourir pour elle !

Ah ! les comparaisons...

Qu'est-ce qui distingue un bon politicien d'un mauvais ? Rien. Les deux disent des niaiseries.