Avertissement

Ce manuel à l'usage des élèves québécois s'adresse particulièrement aux élèves du secondaire qui désirent comprendre un peu plus leur rôle dans le contexte du renouveau pédagogique.
Notez que pour bien indiquer que le manuel s'adresse à un élève, j'ai pris le partie de l'écrire dans le mode tutoiement.
Prenez le temps de lire l'avertissement du premier billet de cette catégorie.
Si vous désirez participer à l'écriture du MUEQ, envoyez-moi un courriel.

Dans le programme de formation, on répond à cette question :
La mathématique se trouve dans une multitude d'activités de la vie courante : on s'en sert dans les médias, les arts, l'architecture, la biologie, l'ingénierie, l'informatique, les assurances, la conception d'objets divers, etc. On ne saurait toutefois apprécier et saisir cette omniprésence sans acquérir certaines connaissances de base dans les différents champs de la mathématique : arithmétique, algèbre, probabilité, statistique et géométrie. Parce qu'elles permettent de reconnaître la place occupée par la mathématique dans la réalité de tous les jours, ces connaissances représentent pour chacun une occasion d'enrichir sa vision du monde. (p. 231)
Le problème est que ce texte dit beaucoup de choses, et, en même temps, rien du tout.

Je vais donc ici te donner ma vision des choses, mais il serait judicieux et souhaitable que tu la confrontes avec la vision de tes enseignants.

Tout d'abord, quand on dit que les mathématiques se trouvent un peu partout (les arts, les médias, les sciences, etc.), cela est exact. Le problème, c'est qu'on peut très bien faire des arts sans connaître les mathématiques, devenir agent d'assurance sans connaître les équations à deux inconnues, etc. Les mathématiques généralisent des idées. Par exemple, en musique, on se rend compte que les cordes pincées renvoient différents signaux identifiables par certaines fonctions trigonométriques. Évidemment, cela peut être passionnant à étudier, mais il n'est point nécessaire de le savoir pour composer une symphonie.

Pour bien comprendre ce fait, demande à tous tes enseignants comment ils utilisent les mathématiques apprises au secondaire dans leur vie quotidienne. À moins que je fasse fausse route, tu verras que très peu de gens utilisent les mathématiques autrement que pour faire des calculs très élémentaires (comment cela va-t-il me coûter? le calcul de la monnaie rendue, etc). D'ailleurs, cela n'est pas des mathématiques mais bien de l'arithmétique et ce que tu as appris dans les premières années de ton primaire est bien suffisant pour la majorité de ces calculs.

Revenons un peu sur le texte du PDF ci-haut. Il est dit qu'« on ne saurait toutefois apprécier et saisir cette omniprésence sans acquérir certaines connaissances de base dans les différents champs de la mathématique. » En clair, cela signifie que tu devras apprendre du contenu mathématique parce que sans elle, tu ne peux apprécier la place qu'elles occupent dans la vie de tous les jours. Le problème ici est qu'à peu près personne n'apprécie vraiment les connaissances mathématiques dans la vie quotidienne. C'est pour cette raison ton enseignant devrait trouver des situations dites complexes pour te faire comprendre l'importance des mathématiques. Auparavant, on croyait qu'apprendre des règles, des techniques, des trucs de calcul et toutes sortes de méthodes était bien suffisant pour faire des liens avec les choses de vie. Aujourd'hui, on sait que cela n'est pas le cas, et c'est pourquoi le PDF suggère à tes enseignants de trouver des situations qui auront du sens pour toi. Les mathématiques que tu apprends à l'école devraient te permettre de prendre des décisions éclairées au regard de toutes les situations qui impliquent des nombres, des statistiques. Il est important qu'en sortant de ton cours secondaire, tu saches reconnaître quand les médias, les politiciens, les administrateurs et bien d'autres encore utilisent la puissance du langage mathématique pour t'influencer, voire te manipuler.

Que conclure ? Et bien que tu fais des mathématiques parce que la société juge que cela fera de toi un citoyen éclairé.

N'oublie pas aussi que les mathématiques sont nécessaires pour t'inscrire à certains cours de niveau collégial. Par exemple, si tu veux un jour devenir chimiste, ou informaticien, tu devras avoir réussi ton cours de mathématique de cinquième secondaire. Bien que plusieurs personnes trouvent cet état de fait ridicule, tu ne peux espérer un grand changement dans l'attitude du ministère à cet égard.

En complément, si tu poses la question en titre de ce billet à tes enseignants, tu auras parfois une ou plusieurs de ces réponses qui, je l'avoue, sont stéréotypées.
Les mathématiques t'apprennent la rigueur intellectuelle.
Cela est effectivement le cas. Mais, heureusement, il y a plusieurs autres façons de développer une certaine rigueur de la pensée. Par exemple, en étudiant la philosophie. Ou en apprenant à jeter sur papier ce que tu penses. Ou encore en argumentant.
Les mathématiques te rendent plus intelligent.
Demande ce que ton interlocuteur veut dire par «intelligent», et comment tu pourrais mesurer cette intelligence.
Les mathématiques sont utiles dans presque tout dans la vie.
Demande des exemples concrets. Par exemple, à quoi servent les identités trigonométriques? la factorisation de trinômes? les théorèmes de la géométrie plane? etc. Note les réponses qu'on te donne, et viens les partager avec nous en commentaire sur ce billet!
Les mathématiques veulent mesurer ton degré de raisonnement.
Demande quels sont les outils qui mesureront ce «raisonnement». Est-ce une note? Si oui, demande la différence entre 70% et 75% en «raisonnement».
Les mathématiques t'apprennent à résoudre toute sorte de problèmes pratiques.
Qu'on t'illustre ces problèmes concrets. Et viens les partager ici !
Si tu es pris seul dans le désert sans calculatrice...
Hum...
Les mathématiques sont partout en sciences.
On associe souvent maths et sciences. C'est assez logique, car les sciences utilisent le langage mathématiques pour communiquer ses découvertes. Mais on peut aussi faire des maths en arts, en sciences humaines, en informatique, etc. Demande à tes enseignants de français, de musique et d'histoire comment ils se servent des mathématiques. Et, encore une fois, viens partager les réponses avec nous !
Les mathématiques t'ouvrent toutes les portes de ton avenir.
Ce qui est important est de découvrir, éventuellement, ce qui t'intéresse d'étudier plus tard. À ce moment-là, vois avec ton conseiller en orientation si cela nécessite de études en mathématique. Par ailleurs, tu peux très bien faire des mathématiques par goût, et cela, que tu sois plus intéressé par une carrière en littérature qu'une profession scientifique ! Dis-toi bien que les mathématiques peuvent aussi être un loisir passionnant.