Jobineries

Blogue de Gilles G. Jobin, Gatineau, Québec.

jeudi 20 janvier 2005

Nouvel arrivage

De la librairie La Canopée, via Abebooks.fr, Figure I, Seuils et Palimpsestes tous trois de Genette et La fleur du temps qui est le journal 1983-1987 de Claude Roy. Les livres sont en parfaite condition. C'est à se demander s'ils étaient vraiment chez un bouquiniste !

Je feuillette, je glane... Tout indique que je vais lire de front le Roy et Seuils.

Glanures
« Les produits de l'art et ceux de la nature n'ont d'autre raison d'être, d'autre dignité que d'illustrer un langage : la réalité n'est qu'un ornement du discours. » (Figures I, p. 175)

« L'hypertexte, c'est bien connu, attire l'hypertexte. » (Palimpsestes, p.522)

« De ce même fait (que l'épigraphe est une citation), il suit que son attribution pose deux questions en principe distinctes, mais dont aucune n'est aussi simple qu'il n'y paraît : qui est l'auteur, réel ou putatif, du texte cité ? qui choisit et propose ladite citation ? J'appellerai le premier l'épigraphé, le second l'épigrapheur, ou destinateur de l'épigraphe (son destinataire - sans doute le lecteur du texte - étant si l'on y tient l'épigraphaire). » (Seuils, p.153)

Les glanures ci-dessous sont tirées du Claude Roy.

« Ma bêtise ne me saute aux yeux qu'en me relisant : encore faut-il avoir écrit. » (p.101)
« Le voyageur voit. Le touriste toure. » (p. 144)
« L'honnêteté : la plus rare aujourd'hui, c'est celle qui consiste à écouter et comprendre ce que dit vraiment l'autre ou l'adversaire, au lieu de réfuter une caricature. » (p.205)
« Sur une tombe, la prière d'une sauterelle vaut celle d'un évêque. » (p.289)
« Le silence éternel de ces espaces infinis me repose du bruit de la télévision. » (p.342)
« Professeurs qui entrent dans un poème comme dans un moulin. » (p. 354)

Les sophismes

« Le sophisme donc c'est un truc dans une argumentation. Un truc habile. En fait ici il convient de rappeler que le but de l'argumentation, c'est de convaincre, et non pas, comme on pourrait le croire, d'établir la vérité. Les trucs logiques qui servent à convaincre ne sont pas les mêmes que ceux qui servent à établir la vérité. Donc souvent le sophisme est un argument totalement erronée mais qui a une apparence de vérité ou de rationalité. Ce n'est qu'une apparence, mais parfois c'est suffisant pour convaincre. Quant à la vérité... et bien la vérité, ç'est tout autre chose ! » (Pierre Couture, Introduction à la philo)

Et sur ce même site, vous trouverez un joli netquiz pour vérifier vos connaissances.

Autre page qui décrit quelques sophismes.

Idée. Demandez aux élèves de lire ces pages Internet. Certains, peut-être, feront le quiz. Demandez aux élèves de découvrir les sophismes dans les discours des politiciens, des journalistes, des enseignants, des parents. En faire une page web. L'idée n'est pas neuve.